Mort de Mme Zhang Xuefeng

Mme Zhang Xuefeng était une pratiquante de Falun Gong de la province de Qinghai. Pendant son incarcération de deux ans dans le camp de travail forcé de Duoba dans la province de Qinghai, on lui a injecté des drogues endommageant son système nerveux central, et elle est devenue dérangée mentalement. Mme Zhang Xuefeng est décédée un an après sa libération.

Avant que Mme Zhang ait commencé à pratiquer le Falun Gong, elle était frêle et affligée d’une maladie de l’ utérus. Elle devait souvent aller à l'hôpital et sa vie et son travail étaient compromis en raison de cette affection. La maladie de Mme Zhang disparut sans laisser de traces après qu’elle ait commencé à cultiver le Falun Gong.

Après que le groupe de Jiang Zemin ait commencé à persécuter ouvertement le Falun Gong le 20 juillet 1999, Mme Zhang Xuefeng et son père ont voyagé ensemble jusqu’à Pékin afin de lancer un appel pour le Falun Dafa. Malheureusement, la police les a enlevés et condamné Mme Zhang à deux ans dans un camp de travail forcé.

Lorsque que Mme Zhang était incarcérée dans le camp de travail forcé de Duoba, la police de la prison l'a soumise à la torture. Ils ont essayé de la forcer à renoncer au Falun Dafa, mais elle a refusé. La police a alors commencé à la forcer à prendre des drogues qui endommageaient son système nerveux central. Quand Zhang a refusé de se soumettre, ils les lui ont administrées de force et elle est devenue mentalement dérangée et a perdu ses fonctions cognitives. Quand son père et son mari lui ont rendus visite dans le camp de travail forcé de Duoba, elle ne pouvait tragiquement plus les reconnaître.

Les parents de Mme Zhang sont tous deux pratiquants de Falun Gong. Selon leurs témoignages, leur fille a été libérée en décembre 2002. Pendant les quelques temps que Mme Zhang était claire d’esprit, elle a clairement signalé que la police lui avait administré des drogues de force qui lui ont causé un dérangement mental. Malgré son état de santé, Mme Zhang a persévéré en étudiant les enseignements de Falun Dafa et en pratiquant les exercices de Falun Gong à la maison. Tandis qu'elle étudiait les enseignements avec ses parents, elle a semblé être plus claire d’esprit et mentalement stable. Cependant, elle combattait toujours contre le traumatisme mental issu de la torture épouvantable soufferte dans le camp de travail. Elle se reprochait certaines choses qu'elle avait faites contre sa conscience dans le camp de travail alors qu’elle était sous l’effet des drogues. La mémoire de l’horrible persécution continuait à l’hanter et la tourmenter. Son esprit ne pouvait plus le supporter. Ce qui s'était produit dans le camp de travail forcé de Duoba continuait à la tracasser énormément et les dommages infligés à son système nerveux central ne pouvaient pas être réparés Quand elle était seule elle n'était pas claire d’esprit et devenait souvent dérangée mentalement. Quand cela se produisait, elle n'était plus elle-même. Elle était confuse, et disait et faisait des choses étranges. Cependant, elle a une fois dit, "Ils ont essayé de me tuer, mais je ne dois pas mourir. Si je mourrais, j'aurais donné au Falun Dafa une mauvaise réputation."

Le « bureau 610 » dans la province de Qinghai et le camp de travail forcé de Duoba ont torturé et mutilé Mme Zhang Xuefeng à un point au delà de la réparation. Même le temps n’a pas réussi à soulager son traumatisme physique et spirituel. Après presque une année que Mme Zhang soit retournée à la maison, elle a décidé d‘en finir avec la douloureuse mémoire que le régime de Jiang Zemin lui avait infligée en mourrant. Elle s'est tuée en sautant du haut d’un immeuble le 20 novembre 2003.

[Le « bureau 610 » est une agence comme la Gestapo qui a été spécifiquement créée pour persécuter le Falun Gong, avec le pouvoir absolu au-dessus de tout niveau d'administration dans le Parti et tous autres systèmes politiques et judiciaires. En raison de la pression de la communauté internationale, le gouvernement communiste chinois a renommé "le bureau 610" le 15 octobre 2003, et a menti au monde, déclarant que le « bureau 610 » avait été « congédié ».]

Ce jour là, les officiers de la sécurité publique de la province de Qinghai sont venus pour vérifier le cas et ont essayé de rejeter leur responsabilité de sa mort au Falun Gong. "Etait elle une pratiquante de Falun Gong?" Sa mère a répondu, "Elle a été persécutée à mort ! Elle a pratiqué le Falun Gong pendant plusieurs années et avait toujours été en bonne santé. Pourquoi est-elle devenue dérangée mentalement après qu'elle ait été libérée du camp de travail forcé?" Ils se sont sauvés sans réponse.

Ceci est la véritable histoire de Mme Zhang et de son incarcération illégale dans le camp de travail forcé de Duoba, de sa libération, et de sa mort. Notre groupe étudie actuellement la torture physique et spirituelle à laquelle Mme Zhang Xuefeng avait été soumis.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.


http://clearharmony.net/articles/200402/18045.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.