Les arrangements du Maître sont les meilleurs

J'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 2005 alors que j'étais administratrice pour une société de jeux vidéo. Le maître a dit :

“ Ces jeux vidéo sont vraiment quelque chose de nuisible pour les gens, et pas seulement pour les enfants des disciples de Dafa. Ils sont très séduisants, et ont un effet négatif même sur les gens ordinaires, ils t’empêchent de bien travailler, de bien dormir, de bien te reposer, ils font que tu n'as plus d'affection, que tu ne t'occupes plus de ta famille, si tu es un étudiant tu ne t'intéresses plus à tes études, ils te séduisent à entrer là-dedans, c'est aussi pour détruire l'humanité. Pour promouvoir leurs produits, ces vendeurs de jeux vidéo lancent sans cesse des nouveautés en employant de grands moyens. Une fois que l'homme a créé un péché aussi immense, que va-t-il faire ? C’est en train de corrompre l'humanité.” (Enseignement de Fa à la Conférence de Fa de San Francisco 2014)


Mon poste au sein de l'entreprise était stable et mes tâches relativement légères, alors même si Maître a mentionné à quel point les jeux vidéo étaient nuisibles, j’y suis resté. Intérieurement, je savais que j'avais peur des difficultés et que je voulais être à l'aise.


Après avoir assisté à la conférence de Fa de New York en 2016, j'ai réalisé que j'avais laissé tomber le Maître. Quand je suis rentrée chez moi, j'ai démissionné.


J'ai décidé de passer les examens pour obtenir un certificat d'état pour le personnel des entreprises publics. Mon mari m'a encouragée, parce que nous avions besoin d'un revenu fiable, qui serait garanti si je réussissais les examens. Ses parents étaient très heureux et étaient même prêts à nous aider à payer nos frais de subsistance pour que je puisse me concentrer sur mes études.


Fin 2016, j'ai passé les examens pour la première fois et j'ai échoué. Je sentais que c'était parce que j'avais eu peu de temps pour me préparer. Un an plus tard, cependant, j'ai échoué une deuxième fois.


J'étais très stressée. Mes beaux-parents et mes parents m'appelaient chaque semaine pour me demander où j'en étais. Ils parlaient comme s'ils mettaient en doute ma capacité à réussir les examens. Ils ont mentionné mon âge (35 ans) et m'ont dit que je ne pourrais peut-être plus étudier efficacement et que ma mémoire déclinait. Lorsque nous leur avons rendu visite pendant le Nouvel An chinois, mon beau-père n'avait pas l'air heureux et évitait de me parler.


J'avais lu de nombreux articles sur le site Minghui dans lesquels les pratiquants mentionnaient que, tant qu'ils faisaient les trois choses que les pratiquants de Dafa devraient faire, ils obtenaient de bonnes notes même s'ils ne pouvaient pas étudier beaucoup. À l'époque, je passais beaucoup de temps chaque semaine à aider sur la plateforme RTC, alors pourquoi n'avais-je pas une expérience similaire ? Après m'être examinée, j'ai vu que j'avais de nombreux attachements.


Je pensais que si j'aidais à clarifier la vérité, le Maître me donnerait la capacité et que je réussirais les examens. Ainsi, je n’étudiais pas beaucoup. C'était en fait aller à l’extrême, comme le Maître l'a mentionné :


    “... Une personne, mon livre à la main, marchait dans la rue en criant: «Avec la protection de Maître Li, je n’ai pas peur d’être renversé par une voiture.» Cela porte gravement atteinte à la Grande Loi, on ne va pas protéger ce genre de personne; en fait, un véritable pratiquant ne se comporte pas ainsi (Troisième leçon , “ Ce que le Maître donne aux élèves,” Zhuan Falun)


J'ai pensé que puisque c'était pour un travail de personne ordinaire, je ne devais pas me concentrer sur l’étude. J'ai compris plus tard que c'était aussi extrême.


Je me suis rendu compte que, même si je disais aux membres de ma famille qui n'étaient pas des pratiquants que j'allais passer les examens, je ne le prenais pas au sérieux. Je n'ai pas bien planifié mon temps et j'ai assumé de nombreuses tâches de clarification de la vérité. Tout cela a ajouté à mon stress en termes de temps et d'argent et le résultat final a été que je n'ai rien fait de bien.


Maître a dit :

    “ En fait, lorsque les disciples de Dafa clarifient la vérité, ils utilisent tous leurs propres économies et salaires pour le faire, mais cela dit, vous devez tenir compte de votre vie quotidienne, non seulement de votre vie personnelle, il faut aussi tenir compte de votre vie familiale, il faut penser aux autres. Si vous ne pouvez pas bien régler votre vie familiale, votre vie personnelle, les difficultés que cela cause à la clarification de la vérité vont alors en découler. D’un autre côté, si vous n’avez pas une vie assurée et que vous avez même des difficultés à vous nourrir, dans ce cas votre attention va nécessairement se tourner vers ce domaine, en revanche n’est-ce pas la clarification de la vérité qui va être affectée ? Donc il faut considérer vos conditions, je peux voir votre cœur, faites à la mesure de vos forces” (“Enseignement de la Loi à la réunion avec les élèves de la région d’Asie-Pacifique,” Enseignement de Fa dans les conférences VI)


Le Fa du Maître m'a aidé à réaliser que si je pouvais bientôt obtenir le certificat, ma famille aurait un revenu stable. Je pourrais alors cesser de m'inquiéter pour l'argent et participer calmement à des projets de clarification de la vérité.


L'étude du Fa est ma plus grande source d'énergie

Ainsi, en 2018, je me suis concentrée sur l'étude pour les examens. Je me sentais encore incertaine et anxieuse et je n'arrivais pas à dormir. Dès que je regardais les livres, je m'endormais. Réussir les examens semblait impossible. Une pratiquante m'a posé une question sur ma situation. Elle a parlé de ses expériences récentes après avoir mémorisé le Fa avec d'autres pratiquants. Elle a senti que sa cultivation s'était beaucoup améliorée par la suite, et elle m'a invitée à les rejoindre.


J'ai commencé à étudier le Fa avec les autres sur la plate-forme RTC le lendemain. Les premiers jours, je me sentais encore endormie mais je suis devenue éveillé quand ils ont commencé à mémoriser le Fa.


Après la deuxième semaine, j'ai commencé à me sentir calme et paisible, comme lorsque j'ai commencé à pratiquer. Les paragraphes de Zhuan Falun apparaissaient dans mon esprit et me guidaient. Ce n'est qu'alors que j'ai réalisé qu'il y avait longtemps que je n'avais pas lu une conférence entière de Zhuan Falun tous les jours pour m'être relâchée dans la cultivation.


Soudain, les théories que j'étudiais pour les examens sont devenues claires et faciles à comprendre ! Le Maître a arrangé que j'obtienne un meilleur ensemble de matériel et même qu'une compagne de pratique qui avait déjà passé les examens de partager ses méthodes d'étude avec moi. Tout a commencé à progresser, et j'ai eu bientôt le sentiment pur et sacré que j'avais quand j'ai commencé à pratiquer.


Éliminer les attachements au gain, à la perte et à l'intérêt

À l'approche de la date de l'examen, je voulais plus de temps pour étudier. Je l'ai dit aux autres pratiquants. Ceux qui coordonnent les appels RTC du samedi et une autre activité ont dit qu'ils espéraient que je continuerais. Ils m'ont tous les deux rappelé qu'il ne fallait pas que j'aie un attachement au gain ou à la perte. Je n'étais pas d'accord et j'ai dit : "Comment puis-je réussir les examens si je n'étudie pas ?"


La plate-forme d'appel était déjà à court d'effectifs. Je n'avais pas le choix, mon aide était nécessaire. Je n'étais pas heureuse et je me disais que je n'étais pas douée pour passer des appels, alors me demander d'être en service était une perte de temps.


À cause de mes pensées négatives, mes appels étaient vraiment mauvais. Pendant plusieurs semaines, la personne que j'appelais raccrochait immédiatement ou l'appel allait directement sur la messagerie vocale. Je me sentais déprimée mais j'ai continué jusqu'à la fin de mon quart de travail. Accablée par la frustration, je me suis soudain rendu compte que je ne pouvais plus continuer de cette façon. Puis, j'ai eu une pensée droite. J'espérais vraiment que la prochaine personne que j'appelais serait sauvée, et j'ai demandé au Maître de m'aider.


La personne suivante que j'ai appelée a écouté et a quitté le PCC. À ce moment-là, j'ai compris que ce qui comptait vraiment, c'était de savoir si je voulais sincèrement sauver les gens. Un sentiment de paix et de compassion m'enveloppait et je me sentais pleine d'énergie. J'étais remplie de gratitude envers le Maître pour m'avoir donné la mission sacrée de sauver des vies et reconnaissante envers les autres pratiquants qui m'avaient encouragée à persévérer.


J'ai réfléchi à la signification de "l'attachement au gain et à la perte". J'ai senti que le " gain " faisait référence aux avantages que je voulais, y compris la stabilité financière, la reconnaissance par les membres de ma famille, etc. La "Perte" renvoyait à la notoriété que j'avais peur de perdre. Par exemple, des difficultés financières, le fait d'avoir à étudier pendant une autre année et de subir la pression de la famille et des amis.


Participer à la plateforme RTC et à d'autres projets prenait du temps. Trouver le temps de participer était un test pour voir si je pouvais laisser tomber la réputation et les avantages. Il m'était difficile de renoncer à tous ces gains apparemment pratiques. Quand je me suis souvenue comment les pratiquants en Chine doivent choisir entre rester en sécurité ou tout risquer pour sauver les gens, ma perte n'était rien.


La veille des examens, j'ai continué à passer des appels sur la plateforme RTC. Après les examens, j'ai mangé quelque chose et je suis allée sur le site touristique pour envoyer des pensées droites et faire les exercices.


Les arrangements du Maître sont les meilleurs

Je sais que j'ai de très forts attachements au gain et à la perte qu'il est difficile d'abandonner. Parfois, la pression est écrasante. La pratiquante qui avait passé les examens avant a compris ce que je vivais et m'a dit : "Tu n'as qu'à te rappeler que tout ce que tu vis a été arrangé par le Maître".


En attendant de savoir si j'avais réussi les examens, j'ai réfléchi à ce qu'elle avait dit. Tout prenait sens. Après avoir échoué aux examens en 2017, j'ai étudié et mémorisé le Fa avec d'autres pratiquants. Comme il y avait longtemps que je n'avais pas lu systématiquement les enseignements, cette occasion m'a permis de ressentir le pouvoir de l'étude du Fa et son caractère sacré.


En y réfléchissant plus profondément, pourquoi le Maître a-t-il fait en sorte que je passe ces examens ? Quels étaient les attachements dont je devais me débarrasser ? J'ai découvert que j'avais un fort attachement à compter sur les autres. Normalement, lorsque je suis confrontée à des questions ou à des tâches trop difficiles, je demande l'aide d'autres pratiquants. Cependant, en passant ces examens, je ne pouvais compter ni sur mon mari ni sur qui que ce soit d'autre.


J'ai aussi découvert que, depuis mon enfance, j'ai étudié parce que je voulais obtenir de bonnes notes et satisfaire les attentes de mes parents. Je me suis concentrée uniquement sur les résultats plutôt que sur le processus. Finalement, j'ai développé la mentalité de rechercher la gloire et les avantages et d'utiliser les opportunités. Plus la date de l'examen approchait, plus je devenais anxieuse. Alors j'ai lu autre chose que le Maître a dit :

    " Si vous pensez toujours à entrer à l’université, entrer à l’université et que vous n’étudiez pas bien, comment pouvez-vous entrer à l’université ? Vous n’avez pas besoin de penser tout le temps à entrer à l’université. Ne serait-ce pas un gaspillage d’énergie si vous vous ne pouviez pas entrer dans une. Ne pensez pas à entrer à l’université, travaillez simplement dur pour bien étudier, et cela suffit. Lorsque vous avez bien fait avec vos études, l’université ou l’institut supérieur suivra, n’est-ce pas. C’est comme cela que ça marche. " (“Enseigner le Fa et Répondre aux questions à Guangzhou,” Zhuan Falun Fajie, Le Fa de Zhuan Falun expliqué)[librement traduit de l'anglais]


Je me suis examinée. Quelle était la source de ma plus grande pression ? Ce n'était pas que je m'inquiétais d'un manque d'argent ou d'avoir à étudier une année de plus si j'échouais à nouveau. Je voulais montrer à mes beaux-parents que je pouvais le faire ! Je voulais leur approbation et leur reconnaissance.


Le jour des examens, j'ai senti l'aide bienveillante du Maître. Lorsque les résultats ont été publiés, j'étais dans le top 20 des 169 personnes sélectionnées pour le recrutement. Sur près de 9000 personnes qui ont passé les examens, je les ai passés dans plus de catégories que toute autre personne.


Je sais que j'ai si bien fait parce que le Maître veillait sur moi ! D'autres pratiquants m'ont encouragée. Leur partage et leurs rappels m'ont aidé à ne pas me perdre dans le gain et la perte pendant que je préparais les examens. Ils m'ont encouragée à persister dans l'accomplissement de ma mission en tant que pratiquant de Dafa pour clarifier la vérité, regarder à l'intérieur pour me cultiver pendant la tribulation, faire face positivement aux revers, et améliorer ma cultivation.


Version en anglais :
http://en.minghui.org/html/articles/2019/6/1/177864.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.