De nombreuses impossibilités sont devenues réalité

Quand j'avais sept ans, je suis tombée sur le livre Falun Gong. J'ai ouvert le livre, pointé du doigt la photo dans le livre, et j'ai dit avec enthousiasme à tout le monde : "C’est mon Maître ! C’est mon Maître ! " J’ai commencé à cultiver dans Falun Dafa.

Malheureusement, notre précieux environnement ouvert de cultivation a été perdu avec le début de la persécution en 1999, et je me suis retrouvée en train de redevenir une personne ordinaire. Toutefois, je n'arrêtais pas de poser des questions comme quel est le but de la vie pour quelqu'un .


Témoin du pouvoir de Dafa

En juillet 2013, j’ai cherché le site internet Minghui, ne comptant que sur ma mémoire confuse, sans aucune aide ni logiciel particulier, j’ai trouvé assez rapidement le site Minghui. J’ai aussi téléchargé le logiciel de contournement de la censure internet.


C’était un moment inoubliable l’apparition lorsque pour la première fois le site Minghui est apparu sur mon écran. Je me suis sentie comme une enfant perdue qui avait trouvé son chemin pour rentrer à la maison, avec des larmes de joie. Quand j’en ai parlé à ma mère, elle est restée momentanément silencieuse puis elle a dit d’une voix étranglée par l’émotion : " Maître Li a toujours été avec nous ! "


Quelques jours après avoir trouvé le site de Minghui, mon père a fait un AVC et se trouvait dans un état critique. Mon cousin, un médecin a dit : "Soyez y préparé, même avec le meilleur résultat il finira dans un état végétatif. "


Même si je venais juste de reprendre ma cultivation, je n’ai pas le moins du monde paniqué car je savais que je n’étais plus une personne ordinaire j’étais déjà une pratiquante. Ma mère a dit à mon père que seul Dafa pouvait le sauver et qu’il devait sincèrement réciter dans son esprit : " Falun Dafa est bon ! Sincérité-Bonté-Tolérance est bon ! " (en chinois Falun Dafa Hao, Zhen-Shan-Hao) Mon père est sorti de l’hôpital après y être resté 23 jours. Nous savions que c’était en raison du pouvoir de Dafa.


Protéger l’attachement à la réputation

J'ai obtenu mes qualifications en comptabilité en peu de temps. Dafa m'avait donné la sagesse, car je n'étais pas particulièrement doué avec les chiffres, et pire encore, regarder beaucoup de chiffres me donnait mal à la tête, j'ai obtenu un emploi dans un hôpital.


Une année plus tard, je suis passée à mon emploi actuel dans un organisme de formation professionnelle. Je n’étais pas très sûre de moi car ma charge de travail paraissait plus lourde et la pression plus grande que dans mon emploi précédent.


Ma mère m’a encouragée à regarder en moi-même et à ne pas percevoir simplement les choses comme elles apparaissent en surface. Après m'être calmée, j'ai découvert que j'étais très attachée à ma réputation. J'avais l'impression que ma sous-performance pouvait affecter l'équipe et causer des problèmes aux membres de l'équipe, mais en fait, ce n'était qu'une excuse. Je m'en suis servi pour dissimuler ma crainte de ne pas être à la hauteur de la tâche et d'avoir à faire face aux critiques de mes collègues. J'avais voulu protéger ma réputation et me faire un nom.Je voulais protéger ma réputation et me faire un nom.


Après réflexion, j'ai pensé que je regardais à l'intérieur , mais c'était fait très superficiellement, ou en d'autres termes, j'étais consciente du problème, mais au fond, l'attachement était à peine touché. Je dirais que c'était dû à mon manque de compréhension du Fa. Je me disais de ne pas m'inquiéter de ce que les autres pensaient de moi car le Maître a dit : " L’attachement à la réputation est un grand obstacle qui vous empêchera d’atteindre la Plénitude. " (Enseignement de Fa à la conférence de Fa des assistants à Changchun)


Après avoir tenté de mettre de côté mon souci de réputation, j'ai constaté que mes inquiétudes étaient sans fondement et que, de plus, je pouvais facilement résoudre des problèmes qui dépassaient mes connaissances professionnelles. Mon collègue m'a dit un jour : " Vous êtes beaucoup plus capable que Hao. Le directeur avait l'habitude de demander à Hao de réviser le rapport financier de fin de mois qu'elle soumettait chaque mois. Il n'a pas fait ça avec toi." Hao était mon prédécesseur qui avait près de vingt ans d'expérience en comptabilité financière, alors que j'en avais moins de deux. J'ai réalisé que c'était Dafa qui m'avait donné la sagesse.


Maître Li arrange tout

Un an après le début de mon travail, un autre miracle s'est produit qui a de nouveau affirmé la toute-puissance de Dafa. Nous avons beaucoup d'étrangers qui travaillent dans notre organisation, donc un département séparé a été mis en place pour les affaires des employés à l'étranger. Environ un mois avant l'arrivée d'un groupe de plus de 20 collègues étrangers, une personne importante a annoncé sa démission.


Les ressources humaines ont lancé un processus de recrutement en interne. Le poste m’intéressait, mais je n’avais pas confiance en mes chances, car je craignais que mon anglais ne soit pas à la hauteur.


Quelques-uns de mes collègues m’ont encouragée à postuler et le responsable de ce service a fait de même. J’ai senti que c’était arrangé par le Maître–ce poste me mettrait en contact avec beaucoup de personnes de pays différents auxquelles je pourrai clarifier la vérité.


Un soir, il s'est avéré qu'il ne restait plus que moi et le directeur étranger dans le bureau. Alors qu'il était sur le point de partir, j'ai pris mon courage à deux mains et je lui ai fait part de mon intérêt pour ce poste. Il m’a accordé un entretien, et ultérieurement, j’ai pensé que j’avais raté l’entretien.


Ma mère disait que c’était pour tester si je croyais en Dafa et que cela marcherait certainement si Maître Li l’avait arrangé. Je me suis aussi encouragée moi-même à croire en Maître et en Dafa. Beaucoup parmi les candidats avaient des qualifications en langue anglaise et naturellement leur compétence en anglais était loin au-dessus de la mienne, sans parler de leur expérience professionnelle.


Tandis que je revenais à pied à la maison un soir, j’ai eu le sentiment que le poste me serait proposé. Les obstacles avaient déjà été éclaircis pour moi et il ne me restait qu’à avoir foi et courage pour marcher sur le chemin pré arrangé.


En pensant à la situation, j’ai trouvé que me débarrasser de mon désir de me valider moi-même n’était pas facile, à mon grand mécontentement. J’ai aussi découvert un autre attachement caché - mon aversion au changement. J’aimais que les choses agréables et familières restent pareilles, alors que les changements devaient m’être imposés. Pour moi, c’était une cultivation passive car je ne regardais pas activement à l’intérieur pour identifier les attachements et me débarrasser d’eux.


Le jour suivant, on m’a informée que le responsable m’avait choisie pour le poste et m’avait donné un mois d’essai. Je devais quitter l’entreprise si mes résultats se révélaient insatisfaisants.


Surmonter les obstacles

Plus de vingt collègues étrangers sont arrivés dix jours plus tard. Nous arrivions à communiquer entre nous en anglais mais j’ai trouvé qu’ils avaient des accents différents et qu’ils parlaient vite et différemment de ce que j’avais appris à l’école. Le premier jour de leur arrivée, je ne comprenais que très peu de leur anglais.


J’en ai parlé à ma mère. Elle m’a dit de ne pas me sous-estimer et qu’un petit obstacle comme celui-ci n’était vraiment rien pour une pratiquant de Dafa. Elle a dit que je pouvais le faire si j’abandonnais mes propres attachements. J’ai découvert plus tard que la communication avec les collègues étrangers était facile si j’avais des pensées droites et que j’avais à l’esprit : " Falun Dafa est bon ! Sincérité-Bonté-Tolérance est bon ! " La communication avec eux devenait pratiquement impossible si je paniquais ou si je m’inquiétais trop de ne pas être comprise.


Une fois j’ai emmené une collègue de Nouvelle Zélande à l’hôpital pour chercher une ordonnance. Son anglais parlé était rapide et avec un accent prononcé. C’était un défi pour moi car même mes collègues hautement qualifiées avaient peur de parler avec elle. Au moment de parler au docteur, j’ai été capable d’interpréter ses besoins et tout s’est très bien passé.


Clarifier la vérité à propos de Dafa

Pour me préparer à clarifier la vérité à mes collègues étrangers. J’ai téléchargé quelques documents du site Minghui en anglais et j’ai essayé de les mémoriser. Une fois, j’ai simplement mentionné le nom de bouddha dans une conversation avec un collègue venant du Royaume Uni. Ses yeux se sont illuminés et il m’a dit avoir pratiqué la méditation dans un temple bouddhiste à Londres. Il paraissait vraiment intéressé par la cultivation spirituelle. Je lui ai donné quelques informations y compris la version anglaise duZhuan Falun et je lui ai demandé de regarder dans le Falun Dafa pour découvrir comment cela pouvait améliorer son bien-être physique autant que spirituel. Il était ravi.


Avant qu'il ne quitte la Chine pour retourner chez lui son contrat de travail ayant pris fin, je lui ai demandé de s’arrêter à un stand s’il en voyait un et de signer la pétition pour soutenir notre demande de mettre fin à la persécution. Il était plus qu’heureux. Un mois plus tard, il m’a dit qu’il avait trouvé un stand de Falun Dafa et ses amis et lui avaient signé la pétition.


En apparence je semblais lui demander de l’aide, mais c’était Dafa qui m’aidait à l’éveiller. A ce moment, j’ai senti que le monde n’était pas si grand après tout.


Chaque minute et chaque seconde dans la cultivation est précieuse

Pour moi, beaucoup d’impossibilités sont devenues réalité en raison de ma cultivation. Mes amis m’envient, mais je sais au plus profond de moi que tout ce que j’ai m’a été donné par Dafa.


J’ai de plus en plus ressenti l’urgence du temps ces deux dernières années. J’ai encore de nombreux attachements à abandonner. D’un côté, je préfère toujours parler aux gens que je connais en raison de ma peur, ce qui est en réalité une manifestation de mon manque de pensées droites et un état d’esprit à dépasser. Je sais de par l’étude du Fa que je suis ici pour honorer mon serment d’un passé lointain d’être une pratiquante diligente. Par conséquent, je ne peux pas simplement laisser cette précieuse opportunité échapper, comme je le comprends le fait de dépendre de notre pensée humaine ne nous laissera que des regrets. Néanmoins, je suis devenue plus déterminée, et j’ai l’intention de maintenir le cap quoi qu’il arrive.


Je me rappelle la fois où j’ai clarifié la vérité à une dame de 80 ans. Elle était si surprise quand elle a découvert que j’étais une pratiquante, "Vous cultivez à un si jeune âge ?" Je sais que c’était l’expression de son côté lucide. En fait, je suis honorée d’être une particule de Dafa vivant sous la grâce infinie du Fa de Bouddha. Pour moi, chaque minute et chaque seconde de cultivation est précieuse !


Traduit de l’anglais
Many Impossibilities Have Become Reality

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.