Une ancienne chercheuse en milieu marin voit sa pension suspendue suite à sa condamnation pour son refus d’abjurer sa foi

Une femme de la ville de Hangzhou, province du Zhejiang, a été condamnée à deux ans et demi de prison en octobre 2018 pour son refus de renoncer à sa foi en Falun Gong.


Le Falun Gong, également appelé Falun Dafa, est une discipline du corps et de l’esprit qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


En raison de sa santé précaire, Mme Dong Xiangru est actuellement en résidence surveillée. Les autorités locales l'ont régulièrement harcelée chez elle et son ancien employeur a suspendu sa pension depuis mars 2019.


Harcèlement

Ancienne chercheuse au Bureau des pêches maritimes de la province du Zhejiang, Mme Dong, 74 ans, a d'abord été harcelée par la police qui s'est rendue à son domicile et a tenté de la forcer à renoncer à sa foi le 7 juin 2017. Elle a refusé.


La police est revenue huit jours plus tard et l'a arrêtée. Ils ont confisqué son portrait du fondateur du Falun Gong et retiré les mots «Sincérité- Bonté-Tolérance est bon» ( Zhen-Shan-Ren) du mur de son appartement.


Les agents ont prétendu que Mme Dong avait été enregistrée sur une caméra de surveillance en train de distribuer des documents liés au Falun Gong, mais n'en ont fourni aucune preuve. Elle a tenté de les persuader de ne pas participer à la persécution du Falun Gong, mais ils ont refusé d'écouter. Ils l'ont attrapée par le bras et forcée à signer le procès-verbal de son arrestation. Ses mains et ses bras étaient contusionnés par la suite.


La police l'a interrogée pendant six heures d'affilée avant de la conduire au centre de détention de Hangzhou, qui a refusé de l'accepter à cause de son hypertension. La police l'a ramenée à 5 heures du matin le 16 juin et l'a libérée sous caution pour un an à midi.


Entre le 2 et le 20 novembre 2017, la police et les membres du personnel du comité de résidentiel locale ont continué à la harceler chez elle et ont tenté de l'emmener dans un centre de lavage de cerveau. Lorsqu'elle a refusé, ils ont envoyé une personne titulaire d'un diplôme d'études supérieures en droit pour «travailler» sur son cas. Il a menacé de la faire arrêter si elle ne renonçait pas à sa foi. Elle a dit qu'elle ne renoncerait jamais à pratiquer le Falun Gong.


La police a continué à la harceler ainsi que ses enfants et son mari âgé de 84 ans. Ils ont également fait pression sur l'ancien lieu de travail de son mari pour qu'il suspende sa pension.


Procès en justice et pension suspendue

La police a ensuite soumis son cas au parquet, qui l'a transmis au tribunal.
Mme Dong a comparu devant le tribunal du district de Xihu le 9 mai 2018. Elle a témoigné pour sa propre défense et son avocat a déposé un plaidoyer de non- culpabilité pour elle.


Le 11 octobre 2018, le juge l'a condamnée à deux ans et demi de prison avec une amende de 20 000 yuans. Elle a été condamnée à purger sa peine au centre de détention de Hangzhou, qui a refusé de la prendre après qu'un examen médical ait révélé qu'elle était en mauvaise santé. Le juge a décidé ce soir-là de la mettre en résidence surveillée en attendant.


Mme Dong a fait appel au tribunal intermédiaire de la ville de Hangzhou, qui a décidé le 27 décembre 2018 de maintenir sa peine d'emprisonnement sans audience publique.


Mme Dong a reçu une notification verbale de son lieu de travail comme quoi sa pension serait suspendue à compter de mars 2019 en raison de ses convictions.


Lors du Congrès national du peuple du régime communiste, du 5 au 15 mars 2019, la police et le personnel du comité résidentiel l'ont surveillée tous les jours et l'ont suivie partout où elle se rendait.


Voir également :

Once Imprisoned for 3.5 Years, 73-Year-Old Woman Tried Again for Her Faith

Once Imprisoned for Three Years, Retiree Now Harassed Repeatedly for Her Faith


Version anglaise :
Former Marine Researcher Has Pension Suspended After Being Sentenced for Not Renouncing Her Faith

Version chinoise :
杭州74岁董湘茹遭诬判后被监视居住、停发养老金

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.