Manifestation pacifique continue devant l'ambassade de Chine en Finlande

Depuis que le Parti communiste chinois (PCC) a commencé à persécuter le Falun Gong, les pratiquants en Finlande se retrouvent tous les jours près de l'ambassade de Chine pour faire des démonstrations des exercices de Falun Gong, tenir des banderoles et distribuer des documents informant sur la persécution de la pratique en Chine.

 
Les pratiquants de Falun Gong font une démonstration des exercices devant l'ambassade de Chine en Finlande.


Les piétons et ceux qui passent en voiture peuvent facilement prendre connaissance des messages sur les bannières et voir les pratiquants démontrer les exercices. Du fait de leur présence continue, de plus en plus d’entre eux comprennent à présent ce qu’est le Falun Gong et expriment leur soutien aux efforts de sensibilisation à la persécution. Même la police locale les salue ou leur fait signe.


Les gens expriment leur sympathie

Une dame chinoise s'est arrêtée pour discuter en sortant de l'ambassade. Lorsqu’un pratiquant lui a remis un journal, elle a dit : " Je vous observe depuis longtemps et vous vois venir chaque jour. Une telle diligence est difficile !" Elle a accepté de démissionner des Jeunes Pionniers, une organisation du PCC pour la jeunesse.


Un jeune Chinois s’est adressé à un des pratiquants : "Je connais bien le Falun Gong. Je crois vos médias, ils disent la vérité." Il a démissionné de la Ligue de la jeunesse du PCC.


Un Chinois a accompagné son ami à l'ambassade pour demander un visa. Il s'est arrêté et a pris une copie du But ultime du communisme.


Un Bulgare qui travaille à proximité a déclaré en indiquant une banderole décrivant les atrocités commises par le PCC : "Je sais de première main à quel point le parti communiste est mauvais." Il a expliqué que son oncle avait été persécuté par le parti communiste en Bulgarie. Les biens de sa famille ont été confisqués et il a été envoyé dans un camp de travail. Il a dit : "Ce que vous faites est très important."


Une résidente des environs qui se promenait avec sa petite-fille s'est arrêtée et a dit : " Je sais que les pratiquants de Falun Gong sont cruellement persécutés en Chine. Vous faites du bon travail. Je souhaite que tout le monde puisse voir ça et apprenne la persécution." Elle a dit : "Mes enfants vont voyager en Chine. Je vais les informer de la persécution."

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.