Un entrepreneur et un ancien combattant de l'armée condamnés à une peine d’emprisonnement pour leur foi en Falun Gong

Deux résidents de la ville de Guiyang, province du Guizhou, ont été condamnés à une peine de prison pour leur foi en Falun Gong, une pratique du corps et de l’esprit qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis juillet 1999.


M. Zhou Xiaochao, un entrepreneur bien connu parmi la population locale, et M. Shi Denglin, un ancien combattant de l'armée et le chauffeur de M. Zhou, ont été interpellés et arrêtés le 7 juillet 2017 alors qu'ils traversaient le canton de Guiding, à environ 80 km de Guiyang. Ils ont été pris pour cible car la police les soupçonnait d'utiliser des pseudo stations de base pour envoyer des textos en masse à propos du Falun Gong.


Les deux hommes ont été soumis à un interrogatoire marathon de deux jours sans sommeil alors que la police tentait de leur extorquer des aveux. M. Zhou a ensuite fait une grève de la faim d'une semaine pour protester contre les mauvais traitements.


M. Zhou a été condamné à cinq ans et demi et M. Shi à cinq ans le 18 mai 2018. L'appel de M. Zhou a été rejeté le 30 septembre. Lui et M. Shi ont ensuite été envoyés à la prison de Duyun le 11 octobre.


Ce n'est pas la première fois que M. Zhou et M. Shi sont pris pour cible pour leur foi. M. Shi a été condamné à cinq ans de prison en 2001 pour avoir parlé du Falun Gong à des gens. M. Zhou a également été arrêté à plusieurs reprises dans le passé pour sa foi.


L'arrestation

Lorsque la police a arrêté M. Zhou et M. Shi le 7 juillet 2017, ils ont trouvé plusieurs pseudo stations de base dans leur voiture, mais rien ne prouvait que les deux hommes les utilisaient pour envoyer des textos à propos du Falun Gong.

Pour extraire des aveux, la police les a interrogés pendant deux jours et les a privés de sommeil, ce qui était contraire à la loi. M. Zhou a entamé une grève de la faim d'une semaine pour protester contre les mauvais traitements.


Ce soir -là, plus de 30 policiers du département de police du canton de Guiding, du département de police de la ville de Guiyang, du commissariat de police de Bihai et du groupe de travail spécial du bureau de sécurité publique de la province de Guizhou sont allés fouiller le domicile des parents de M. Zhou et ont confisqué quelques sacs de livres de Falun Gong


Les avocats réfutent les preuves devant le tribunal

M. Zhou et M. Shi ont comparu devant le tribunal le matin du 25 avril 2018. Seuls trois des membres de la famille de M. Zhou et de M. Shi ont été autorisés à assister à l'audience, tandis que des policiers de la sécurité publique composaient le reste de l’auditoire.


L'acte d'accusation indiquait que trois sociétés différentes avaient témoigné que M. Zhou et M. Shi avaient envoyé des textos de Falun Gong. La compagnie Chongqing Electronics a affirmé que les deux hommes avaient envoyé plus de 290 000 SMS à plus de 240 000 de ses utilisateurs. La compagnie Qiannanzhou Electronics a affirmé quant à elle que 190 000 textes avaient été envoyés à plus de 190 000 personnes. La compagnie Qiannanzhou Mobile a déclaré que trois de ses stations couvrant plus de 1 000 utilisateurs avaient reçu de tels messages.


Les avocats ont demandé pourquoi les trois sociétés faisaient état de chiffres si différents, et le procureur Xu a affirmé que cela était dû à des méthodes statistiques différentes.


L'acte d'accusation indiquait également que les accusés avaient été surpris en train d'envoyer des textos dans trois endroits différents à 14 h 45 le 7 juillet 2017. Les avocats ont demandé comment il était possible pour les deux accusés d’apparaître simultanément dans trois endroits différents. Les avocats ont également souligné que leurs clients avaient été arrêtés à 14 h 30 ce jour-là et qu'il était impossible pour eux d'envoyer des textos pendant leur garde à vue.


Xu n'avait pas de réponse. Elle a ensuite appelé deux témoins à charge, Wu Xin et Luo Zhenshan (tous deux techniciens de l'autorité des télécommunications sans fil de Qiannanzhou), à comparaître, qui ont déclaré avoir dénoncé M. Zhou et M. Shi à la police après avoir découvert qu'ils avaient envoyé des textos de Falun Gong. Yao Feng, chef adjoint du commissariat du canton de Guiding, a rapidement ordonné l'arrestation de M. Zhou et de M. Shi.


Wu et Luo, cependant, n'ont pas pu expliquer comment ils avaient découvert que c’étaient M. Zhou et M. Shi qui avaient envoyé les textos.


Xu a affirmé qu'un total de cinq personnes avaient reçu des messages du Falun Gong et en avaient pris des photos. Les avocats de la défense ont fait valoir qu'en vertu de la loi, chaque élément de preuve à charge doit produire deux témoins. Chacune des cinq images, cependant, n'avait qu'un seul témoin.


Les avocats et leurs clients ont demandé à ce que les preuves à charge soient vérifiées par une tierce partie, mais le juge Luo a rejeté la demande. Il a condamné M. Zhou et M. Shi à une peine de prison le 18 mai 2018. M. Zhou a fait appel de sa condamnation et a de nouveau fait une grève de la faim de protestation.


Verdict confirmé

Dix-sept jours après la grève de la faim de M. Zhou, il a été envoyé à l'hôpital pour y être examiné. Les médecins ont été surpris de découvrir qu'il était toujours en bonne santé et ont refusé de le gaver.


Les gardes du centre de détention ont ensuite envoyé M. Zhou dans un «centre médical obligatoire» pour le traitement de l'anorexie et l'ont soumis à une électrothérapie, l’amenant à perdre conscience et le laissant avec des complications à ce jour. On lui a dit par la suite que de nombreuses personnes avaient perdu la vie après avoir été soumises à une électrothérapie pour la deuxième fois.


La cour d'appel locale a décidé le 30 septembre 2018 de maintenir la peine de M. Zhou sans tenir d'audience. M. Zhou et M. Shi ont été admis à la prison de Duyun le 11 octobre.


Les parents de M. Zhou ont été autorisés à lui rendre visite après que la prison ait déterminé qu'ils n'étaient pas pratiquants de Falun Gong.


Un entrepreneur exceptionnel

Après avoir obtenu son diplôme de l'Université des finances et de l'économie de Tianjin, M. Zhou est devenu professeur à l’Université de commerce et de finance de la ville de Zunyi, dans la province du Guizhou, où il a été nominé employé modèle pendant trois années consécutives.


En 2001, M. Zhou a été arrêté et condamné à un an et demi de travail forcé après être allé faire appel à Pékin. Il a repris son poste d'enseignant en 2003 après sa libération, mais il a dû demander un congé en 2004 après que la police l'ait harcelé sans cesse. M. Zhou a ensuite travaillé chez Yonyou Software en 2005.


M. Zhou est devenu directeur général de ses deux sociétés qu'il a créées en 2006. Pour promouvoir la culture chinoise traditionnelle, M. Zhou a créé un site Web culturel en 2010. Il a ensuite développé un logiciel pour le gouvernement local de la ville de Guiyang en 2011.


Cependant, entre 2008 et 2013, la police a envoyé deux espions dans ses entreprises et leur a volé des secrets commerciaux, ce qui a entraîné d'énormes pertes financières pendant un certain temps.


En novembre 2016, M. Zhou a représenté une équipe d'entrepreneurs en technologies de haut niveau et est venu aux États-Unis pour y suivre une formation. Lors de son arrestation en juillet 2017, de nombreux projets dans lesquels il était impliqué n'ont pu être poursuivis, ce qui a entraîné des pertes financières pour la région.


Article connexe :

Two Guizhou Residents Still Detained More Than Five Months after Arrest
诉方证据均被驳倒 贵州周小朝石登灵仍遭诬判 (en chinois)


Version anglaise :
An Entrepreneur and an Army Veteran Sentenced to Prison for Their Faith in Falun Gong
Version chinoise :
贵阳市优秀企业家周小朝被非法判刑入狱

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.