Royaume-Uni : "Lettre de Masanjia" ‘résonnera encore longtemps dans mon cœur’

"Le film nous raconte une histoire importante. Une histoire qu’un plus grand nombre de personnes devrait connaître. Sans ce film, l’histoire pourrait passer sous silence. Il est important de la faire entendre à toute la société", a déclaré Mme Sita Brand, fondatrice de Settle Stories, après avoir vu le documentaire "Letter from Masanjia".


Dans l'après-midi du 24 février 2019, dans la tranquille petite ville historique de Settle dans le Yorkshire, le Club de Settle Stories a projeté le documentaire "Letter from Masanjia", une histoire à propos de Sun Yi, un pratiquant de Falun Gong, qui a été emprisonné et torturé dans le tristement célèbre camp de travaux forcés chinois de Masanjia.


Il s'agissait de la deuxième projection publique du documentaire au Royaume-Uni, après qu’il ait été classé second au Festival du Film de Cambridge en octobre 2018.


Sun Yi tient la lettre d’appel à l’aide qu'il a écrite, puis cachée dans des décorations d'Halloween fabriquées au camp de travaux forcés de Masanjia..


Le public a été touché par l’histoire de Sun Yi, ce pratiquant de Falun Gong auteur de la lettre, qui dans le documentaire raconte son expérience d'avoir été brutalement persécuté par le régime communiste en Chine. Les membres de l'auditoire ont dit avoir été inspirés à réfléchir à des moyens d’aider à mettre fin à la persécution en Chine, qui dure depuis près de 20 ans.


La fondatrice de Settle Stories : "Je me suis sentie inspirée"

 
Mme Sita Brand, fondatrice du Settle Stories Club.

Mme Sita Brand a été actrice, auteure, productrice et réalisatrice. Elle est aujourd’hui conteuse professionnelle et consultante en patrimoine artistique et historique. Elle a créé Settle Stories il y a neuf ans.


"Je me suis sentie inspirée", a dit Mme Brand après avoir regardé le documentaire.


"Sun Yi est un homme extraordinaire. Après une vie aussi difficile, il est toujours si généreux, ouvert et compatissant. Je crois que c'est un hommage à l'humanité et quelque chose dont nous pouvons tous apprendre ", a-t-elle dit.


Mme Brand s'est dite très heureuse d’accueillir la projection estimant que des films comme celui-ci améliorent la société en aidant les gens à devenir "...plus attentionnés, plus compréhensifs et plus généreux".


Après une séance de questions-réponses, Mme Brand a dit qu'elle pouvait comprendre pourquoi le Falun Gong s'était répandu si rapidement et pourquoi les pratiquants défendaient leurs croyances de leur vie. "Ils ont pu le torturer, mais ils n’ont pas pu détruire sa croyance. C'est le pouvoir de la ‘cultivation-pratique’, a-t-elle dit.


Se référant à la pratique du Falun Gong, Mme Brand a dit : " C'est étonnant, c'est incroyable. C'est une force mentale intérieure. Elle ne pouvait pas être contrôlé par le parti communiste. La persécution ne peut que vous rendre plus ferme dans votre croyance, plus résistant, et votre croyance plus profondément enracinée. La justice finira par vaincre le mal."


Un membre d'Amnesty International : Lettre de Masanjia "très émouvante"

"Le film devrait être diffusé à la télévision. Cette histoire devrait être vue par un plus grand nombre de personnes et les gens peuvent en comprendre le contenu et la signification, a déclaré Heather Chappell, membre d'Amnesty International.


"C'est une histoire très émouvante. Sun est un homme incroyable. Le film me fait aussi réfléchir à la question de savoir si lorsque j’achète quelque chose, ce produit a été fabriqué à l'intérieur d'un camp de travaux forcés. Ce film a puissamment exposé la noirceur des camps de travaux forcés au sein du régime communiste ", a déclaré Mme Chappell.


Impliquée dans la défense des droits de l'homme depuis plusieurs années, Mme Chappell a dit que le film lui montrait comment le régime communiste recourrait à tous les moyens pour suffoquer les pratiquants du Falun Gong. "La police voulait l'arrêter. Il a été suivi après sa sortie du camp de travail. Survivre à une persécution de cette ampleur a été très difficile pour lui."


"Ce film résonnera encore longtemps dans mon cœur"

M. Gram a travaillé en Chine pendant des années et le film lui a rappelé ce qu'il y avait observé. Il a dit : "Cette histoire est importante. Elle m'incite à réfléchir. Ce film résonnera encore longtemps dans mon cœur.


"Le film est très fort, très important. Plus il y a de gens qui le voient, mieux c'est. La projection du film dans le monde entier aura un effet positif et aidera à mettre fin à la persécution."

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.