Les résidents de Zibo dans la province chinoise du Shandong, condamnent l'arrestation et l’inculpation d'une femme pour sa pratique du Falun Gong

L'arrestation et la condamnation subséquente d'une résidente de la ville de Zibo, dans la province de Shandong, pour sa foi dans le Falun Gong ont irrité les habitants locaux qui la considèrent comme une citoyenne intègre et une voisine généreuse.


Pour garder la situation sous contrôle, les autorités ont eu recours à divers moyens pour empêcher que la nouvelle de son procès ne se répande davantage. Plusieurs policiers ont même pris d'assaut sa maison en pleine nuit pour intimider sa famille.


Le Falun Gong, également appelé Falun Dafa, est une discipline spirituelle basée sur le principe de le principe de Sincérité, Bonté, Patience ( Zhen-Shan-Ren) . Il est persécuté par le régime communiste chinois depuis 1999.
Mme Jiang Yuqin, âgée de 66 ans, vit dans le complexe résidentiel Hebin du district de Zhangdian, dans la ville de Zibo. Elle n'hésite jamais à apporter son aide à quiconque en a besoin. Elle a même payé un plombier de sa propre poche pour régler un grave problème d'égouts dans le complexe. Ses concitoyens étaient tellement touchés qu'ils ont écrit au comité de voisinage de Hebin pour demander une récompense pour ses bonnes actions.


Le directeur du comité, Li Cheng, a rencontré Mme Jiang. Elle a décliné la récompense et a expliqué que sa pratique du Falun Gong lui avait appris à faire preuve de considération pour les autres et qu'elle ne voulait rien en retour.


Li l'a remerciée pour sa bonté envers ses voisins, mais il l'a ensuite dénoncée au gouvernement de Zhangdian, qui lui avait ordonné de surveiller les pratiquants de Falun Gong de sa juridiction avant le sommet de l'organisation de la coopération de Shanghai (OCS), qui s'est réuni à Qingdao (environ 165 km de la ville de Zibo) les 9 et 10 juin 2018.


Plus de deux douzaines de policiers sont descendus au domicile de Mme Jiang et l'ont arrêtée le 29 mai 2018. De nombreux pratiquants de Falun Gong vivant dans les villes proches de Qingdao ont également été harcelés et arrêtés avant le sommet alors que les autorités tentaient de les empêcher de se rendre à Qingdao pour faire appel pour leur foi.


Pendant la détention de Mme Jiang, beaucoup de ses voisins ont écrit des lettres au parquet du district de Zhangdian et au tribunal du district de Zhangdian. Ils ont témoigné qu'elle était de bonne moralité et avait apporté de nombreuses contributions à leur communauté. Ils ont exigé sa libération au motif qu'elle n'aurait pas dû être poursuivie pour sa foi. Certains voisins ont également livré des repas à ses proches.


Le directeur du comité de quartier, Li, qui a dénoncé Mme Jiang, a exprimé ses regrets. Il a soumis un affidavit pour la soutenir devant le tribunal et a plaidé en faveur de sa libération.


Avec le reportage de Minghui sur son cas, de nombreux pratiquants de Falun Gong hors de Chine ont également appelé les autorités de Zibo pour demander sa libération.


Les représentants du gouvernement local ont été contrariés d’apprendre que le cas de Mme Jiang avait suscité de la publicité. Ils ont ordonné à la police de s'introduire au domicile de sa famille en pleine nuit et de les menacer pour qu’ils ne divulguent aucune information à l'extérieur.


Le parquet et le tribunal ont mené une enquête et conclu que Mme Jiang était effectivement une bonne personne qui n'avait enfreint aucune loi. Mais ils ont exprimé qu'ils n'avaient pas leur mot à dire s’agissant des questions du Falun Gong.


Le juge Guo Jian, chargé de l'affaire, a déclaré à un parent de Mme Jiang: "Je ne peux rien faire. Bien que je sois le président, ce que je dis ne compte pas. Tout est décidé par mes supérieurs. Je dois suivre leurs ordres. Pas seulement cette fois-ci, ils décident de tous les cas du Falun Gong. Je n'ai jamais eu le pouvoir de prendre mes propres décisions dans de tels cas. "


Mme Jiang a été condamnée à une peine d’un an en octobre 2018 et a récemment commencé à purger sa peine dans la prison pour femmes de la province du Shandong.


Voir également :

Neighbors Angered Over the Arrest of One of Their Own


Version anglaise :
Zibo Residents Condemn Arrest and Conviction

Version chinoise :
众人夸赞的好楼长被判刑入狱-邻居义愤

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.