Des touristes chinois apprennent les faits à Lucerne, en Suisse, et choisissent un avenir meilleur

Lucerne est la ville la plus peuplée de la Suisse centrale. C’est une destination touristique prisée pour son architecture médiévale, son lac, ses ponts de bois, et les montagnes enneigées qui lui servent d’écrin. En dépit du temps froid de cette saison hivernale, de nombreux touristes, et parmi eux un certain nombre venant de Chine continentale, sont venus visiter cette ville historique.


De nouveau cette saison; Mme Pan, une pratiquante de Falun Gong, vient à Lucerne, en tant que bénévole et pendant son temps libre, pour accueillir les touristes et présenter l'ancienne pratique de méditation. " Le Falun Gong est aujourd’hui pratiqué dans plus de 100 pays mais il continue à être persécuté en Chine ", explique-t-elle. " En raison de la propagande de haine du parti communiste, de nombreux Chinois restent hostiles au Falun Gong et au principe de Sincérité-Bonté-Retenue ( Zhen-Shan-Ren ) au cœur de la pratique. C’est vraiment important de les aider à savoir ce qu’il en est vraiment.


En discutant avec Pan, de nombreux touristes chinois changent d'avis et acceptent de rompre leurs liens avec le notoire régime communiste " Un jour, ce sont 52 d’entre eux qui ont décidé de quitter les organisations communistes", se rappelle Mme Pan.


Pan explique que les organisations communistes incluent non seulement le parti lui-même, mais aussi ses deux organisations affiliées de jeunesse- la Ligue de la jeunesse communiste pour les élèves du secondaire et les Jeunes pionniers pour les élèves du primaire.


Quitter les organisations du parti communiste

Aussitôt que Pan a demandé à une visiteuse venue de Chine si elle était membre du parti, cette dernière a secoué la tête et a dit : " Le parti communiste est pourri jusqu'à la moelle. Il suffit de regarder ces fonctionnaires corrompus - tous sont membres du Parti. Pas vrai ? Comment aurai-je pu rejoindre un tel régime."


Pan lui a demandé si elle avait néanmoins rejoint l'une ou l'autre des deux organisations de jeunesse. "Je n'avais pas d'autre choix, tout le monde autour de moi le faisait " a répondu la femme. " Mais à présent, je suis claire sur le fait que le parti communiste est vraiment mauvais. Je ne veux pas sombrer avec lui. "


"Si tel est le cas, pourquoi ne pas en démissionner ? Plus de 300 millions de personnes l'ont déjà fait. Vous éviterez ainsi de subir le même sort que le parti ", a expliqué Mme Pan. La touriste a acquiescé de la tête.


Alors que Jiang Zemin, l'ancien dirigeant du parti communiste responsable d’avoir lancé la répression du Falun Gong en 1999, était au cœur de leur conversation, la touriste a noté que Jiang était l'un des pires contrevenants, qu’il était non seulement corrompu, mais avait aussi trahi les intérêts de la Chine pour son avantage personnel. Après que Mme Pan l’ait informée des preuves de prélèvement forcé d'organes sur des pratiquants de Falun Gong persécutés en Chine, ainsi que de l'incident d'auto-immolation mis en scène sur la place Tiananmen, la touriste a convenu que le parti communiste avait diffusé beaucoup de propagande de haine. Elle a remercié Pan pour avoir éclairci sa confusion.


Reconstitution d’une scène de torture en chine lors d’une activité du Falun Gong à Lucerne en 2005


Bénédictions pour les justes

Curieuse à propos du Falun Gong, la touriste a questionné Pan sur ses bénéfices de santé. Cette dernière a expliqué comment la pratique raffine en même temps l'esprit et le corps. La touriste a confié avoir souffert de plusieurs maladies chroniques jusqu’ici incurables. "Alors, vous pourriez essayer le Falun Gong. Cela a marché pour moi et pour beaucoup d'autres ", lui a répondu Pan. " En fait, avec autant de pratiquants innocents persécutés simplement pour vouloir être de meilleurs citoyens, vous bénéficierez du simple fait de réciter sincèrement Falun Dafa hao et Zhen-Shan-Ren hao (Ndt : hao= bon)." Pan a donné plusieurs exemples de personnes atteintes de maladies incurables ayant vu leur santé s’améliorer en récitant les deux phrases.


"Zhen-Shan-Ren hao", je vous crois ! a fait écho la femme. Puis se tournant vers son groupe qui attendait le bus, elle a récité à haute voix les deux phrases que Mme Pan venait de lui apprendre. Surpris par sa voix forte, quelques touristes l'ont regardée avec un sourire, d'autres restaient incrédules.


Après que la femme ait répété plusieurs fois les deux phrases, Pan s’est adressée à tout le groupe et a expliqué pourquoi elle récitait ces mots. Elle leur a rappelé que la culture chinoise traditionnelle a toujours cru que le bien est récompensé et que le mal est confronté à la rétribution karmique. Elle a dit que quiconque ayant juré de consacrer sa vie au parti communiste en adhérant au PCC ou à ses organisations affiliées, pourrait faire face à de graves conséquences lorsque le parti sera puni par le ciel. En annonçant vouloir quitter le régime, on choisit de suivre ce qui est juste et l’on sera béni en conséquence.


L’un après l’autre, les touristes ont accepté de démissionner des organisations communistes. Avant de partir plusieurs ont laissé leurs coordonnées et remercié à nouveau Mme Pan. "Quand vous reviendrez en Chine, appelez-moi, ce sera une joie de vous revoir ! ", a déclaré l'un d'eux.


Version anglaise :
Lucerne, Switzerland: Learning the Facts and Choosing a Better Future

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.