Un magazine belge rend compte de la persécution du Falun Gong par le régime chinois

Le 16 janvier 2019, Knack, un magazine d’actualité belge, publiait un article détaillé à propos du documentaire primé Lettre de Masanjia. Sun Yi, le principal protagoniste du film qui est pratiquant de Falun Gong a été persécuté par le Parti communiste chinois PCC).

Le 16 janvier 2019, Knack, un magazine d’actualité belge, publiait un article rendant compte de la persécution du Falun Gong par le régime chinois.

L'article couvre le début de la persécution du Falun Gong en 1999 et comment le régime chinois a arrêté et détenu des milliers de pratiquants sans la moindre procédure légale. Sun Yi protagoniste du film, a été arrêté à plusieurs reprises. Sa femme a été amenée à divorcer sons la menace de devoir perdre son emploi et de voir la carrière de son frère également compromise.


L'article donne également des exemples de la façon dont le PCC incite les Chinois à participer à la persécution en les récompensant financièrement. Pendant les Jeux olympiques de Pékin en 2008, le PCC a renforcé son contrôle et offert des récompenses allant jusqu'à 5 000 yuans (738 $) à ceux qui signalaient de présumés pratiquants de Falun Gong.


Le documentaire raconte comment Julie Keith, une Américaine vivant en Oregon, a trouvé une lettre dans une boîte de décorations d'Halloween achetée dans un magasin Kmart local. La lettre était un appel à l'aide d'une personne détenue dans le camp de travaux forcés de Masanjia à Shenyang, province du Liaoning, en Chine. L’auteur, Sun Yi, décrit en détail comment il a été illégalement incarcéré dans le camp de travail, torturé et contraint de travailler comme esclave à fabriquer des produits décoratifs pour l'exportation.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.