Shen Yun, c’est " subjuguant " :" J’ai été totalement époustouflée ! "

 

Emily Deffayet au Palais des Congrès de Paris le 18 janvier 2019. (NTD Television)


PARIS – Depuis ses toutes premières représentations il y a 13 ans, la compagnie Shen Yun Performing Arts s’est toujours caractérisée par la multiplicité de ses spectateurs, de toutes origines raciales, âges et niveaux socio-culturels confondus.


De personnalités du milieu artistique aux plus hauts dignitaires, en passant par de simples quidams, tous partagent le même désir en venant voir Shen Yun : découvrir ce que fut la Chine de 5000 ans d’histoire, ses dynasties, mais aussi les valeurs qu’elle véhicula et qui portèrent son peuple pendant des millénaires.


Ce vendredi 18 janvier au soir, la grande salle du Palais des Congrès était pleine. Dans la foule, il y a toujours une ou plusieurs personnes qui attirent le regard, de par leur excentricité, leur port de tête, leur maintien, la richesse de leurs atours ou tout simplement leur beauté naturelle.


C’était le cas vendredi soir au Palais des Congrès, Emily Deffayet faisant partie de cette dernière catégorie. Grande, une cascade de cheveux couleur blé mûr encadrant un beau visage aux traits délicats et encore bien juvéniles, Émilie étudie en ingénierie du tourisme culturel (TCIP) à l’université de Cergy-Pontoise. Mais ce sont ses propos, tenus au micro de NTD Television, qui retiendront encore plus l’attention.


" J’ai trouvé la première partie du spectacle subjuguante ! Et la deuxième m’a totalement époustouflée ", s’est-elle exclamée, d’une voix douce et à la fois emplie d’émotion.


En effet, Emily explique que les valeurs qui lui semblent importantes en tant qu’être humain ne sont pas toujours reconnues et acceptées par ses pairs, paraissant même obsolètes à l’époque actuelle. Mais quelle n’est pas son émotion puisque ces mêmes valeurs d’amour et de partage qu’elle rencontre si peu dans la société actuelle sont ainsi célébrées et mises en valeur dans les tableaux dansés de Shen Yun !


" J’ai trouvé que le spectacle véhiculait des valeurs communes et propres à beaucoup de personnes ! Mais moi, personnellement, j’ai l’impression d’être une relique par rapport à ce que je peux ressentir et à mes valeurs… Et j’ai trouvé que Shen Yun véhicule des valeurs comme l’amour, la spiritualité et aussi le partage ! J’ai trouvé cela extrêmement touchant et cela m’a émue profondément ! "


Des différents tableaux dansés qu’elle a pu découvrir, c’est celui du "Royaume des femmes " qui l’aura particulièrement touchée. Peut-être parce qu’on y conte ce qu’étaient les vertus propres aux femmes : grâce, discrétion et humilité, tout en respectant le privilège de donner la vie…


Mais Shen Yun, c’est aussi la description des dynasties qui se succédèrent, apportant avec elles leurs coutumes, tenues vestimentaires et valeurs sociétales… " J’ai beaucoup aimé la dimension historique mêlée à l’art par rapport aux dynasties Tang et Ming ", s’est ainsi laissée dire Emily Deffayet.


Outre les histoires contées et les ethnies et dynasties dansées, le chant du ténor, Tian Ge, aura aussi été source d’émotion forte pour Emily. Le célèbre ténor chinois, Tian Ge, maîtrise la technique vocale naturelle du bel canto, autrefois interprétée autant à l’opéra européen que dans les théâtres antiques chinois. Mais ce sont surtout les paroles du chant interprétées avec un tel cœur par le ténor qui auront bouleversé la jeune étudiante. " J’ai été énormément touchée par le chant du ténor et notamment, le message du Créateur, comme quoi faire le bien nous ramène et nous raccroche à ce pourquoi nous avons été créés. Pour moi, l’homme a été créé à l’image de Dieu, l’homme est une créature merveilleuse et je trouve que la manière dont il l’a interprétée m’a vraiment bouleversée ! ", explique la jeune femme dont les yeux brillent alors de larmes contenues.


Emily aura ainsi ressenti l’expression unique et la compassion émanant des artistes de Shen Yun, phénomène exceptionnel sur une scène de spectacle. "Un spectacle, c’est préparé, on s’investit beaucoup… Mais, sur le coup, je trouve ça merveilleux, parce qu’on ressent que même le jour où ils doivent représenter le spectacle, ils sont touchés par ce qu’ils font et c’est au-delà de la performance, c’est au-delà de la préparation, c’est un sentiment qu’on a sur le coup ! " Selon Emily, ce ressenti est " totalement unique et extraordinaire ", " ce n’est pas régi par des codes, c’est quelque chose qui va nous toucher même sur le moment ".


Elle compare cet état ressenti chez les artistes comme une forme de partage, " c’est comme l’Amour au final, l’amour, le sens du partage, c’est quelque chose qui nous touche… Et je sens qu’on a perdu un petit peu de cela aujourd’hui ", conclut-elle, remerciant en ces mots : " Je remercie la compagnie Shen Yun pour ce qu’elle est, et ce qu’elle est venue apporter ici à Paris, merci beaucoup ! "

Propos recueillis par NTD Television
Epoch Times

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.