Un homme du Guangdong condamné à huit ans pour avoir parlé du Falun Gong aux gens

Un habitant de la ville de Jiangmen, dans la province du Guangdong, a été condamné à huit ans de prison et à une amende de 30 000 yuans pour avoir diffusé des informations sur le Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


M. Wang Bin a été arrêté le 22 mai 2017. Sa fille, alors âgée de dix ans, a également été emmenée et détenue pendant plusieurs heures avant qu'un parent ne soit appelé pour la récupérer.


La police a ciblé M. Wang pour ses efforts visant à dénoncer la persécution du Falun Gong - il a distribué un logiciel permettant de briser la censure Internet de la Chine et les Neuf commentaires sur le Parti communiste (un livre qui révèle l'histoire sanglante du régime); il a aidé les gens à recevoir des programmes de télévision de l'étranger avec des informations non censurées sur la Chine; et il a partagé des informations concernant le Falun Gong sur la plate-forme de média sociaux la plus populaire de Chine, WeChat, avec des téléphones portables Vivo et ZTE.


M. Wang a comparu devant le tribunal du district de Pengjiang le 10 avril 2018 et a été condamné à une peine d'emprisonnement huit mois plus tard. Au moment d'écrire ces lignes, il se trouvait toujours au centre de détention de la ville de Jiangmen, où les gardes l’ont une fois forcé à monter les escaliers après avoir introduit une bande de métal longue de 70 cm entre ses chaînes, amenant ses pieds à saigner abondamment.


M. Wang Bin dans le centre de détention


Son épouse, Mme Liang Jiuyou, elle aussi pratiquante de Falun Gong, s'est installée à Hong Kong pour échapper à la persécution. Elle a essayé de demander la résidence à Hong Kong pour son mari et sa fille, mais ils n'ont pas pu obtenir les documents requis du gouvernement de Jiangmen.


Il a été rapporté que le bureau 610 local, une agence extralégale chargée de la persécution du Falun Gong, avait demandé aux agences concernées de ne pas délivrer les documents nécessaires.


Avec l'arrestation et l'emprisonnement de M. Wang et l'incapacité de Mme Liang de rentrer chez elle de Hong Kong, leur enfant de 11 ans doit vivre avec ses proches. Elle passe le plus clair de son temps à l'école et ne rentre chez ses parents que pour dormir la nuit. Elle aspire à retrouver ses parents.


Voir également

Wang Bin de la province du Guangdong, détenu depuis plus d'un an

Hong Kong: Wife of Falun Gong Practitioner Detained in China Calls for His Release

Version anglaise :

Guangdong Man Sentenced to Eight Years for Telling People about Falun Gong


Version chinoise :

被劫持一年七个月后-广东江门王斌被重判八年

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.