Après trois ans à fuir pour éviter d’être persécuté pour ses convictions, un homme du Henan est arrêté et condamné à cinq ans de prison.

Un résident du Canton de Huangchuan dans la Province du Henan a été condamné à cinq ans de prison et à une amende de 20 000 yuans le 13 décembre 2018, pour sa plainte au pénal en 2015 contre Jiang Zemin, l'ancien dirigeant du régime communiste chinois responsable d’avoir ordonné la persécution du Falun Gong.


Le Falun Gong, aussi appelé Falun Dafa, est une discipline spirituelle et de méditation basée sur le principe Authenticité-Bonté-Tolérance. Depuis que la persécution a commencé en juillet 1999, de nombreuses personnes la pratiquant ont été arrêtées et emprisonnées pour leur refus de renoncer à leur croyance.


M. Shi Zaihe a déménagé plusieurs pendant près de trois ans avant son arrestation en mars 2018, après avoir été inscrit sur la liste des individus "les plus recherchés"pour avoir déposé plainte contre Jiang en juin 2015.


M. Shi a quitté son domicile après avoir échappé à une arrestation en août 2015. La police a arrêté sa femme, qui ne pratique pas le Falun Gong, à sa place et l’a détenue 24h au Poste.


La police a mis les appels téléphoniques de la plupart des membres de sa famille sous surveillance et a essayé de le capturer et de l'arrêter. Il n’a pas pu retourner chez lui même lorsque sa mère est décédée.


En fuite pour éviter d'être persécuté pour sa foi

M. Shi, 47 ans, a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996. Il attribue l’amélioration de sa santé et de son caractère exercices aux exercices et enseignements spirituels.


Après que Jiang Zemin a ordonné la persécution du Falun Gong en juillet 1999, M. Shi est allé à Pékin en octobre 2000, faire appel pour le droit de pratiquer. Il a été arrêté et renvoyé dans sa ville natale de Huangchuan, dans la Province du Henan, où il a été détenu pendant 45 jours et s’est fait extorquer 2000 yuans.


Peu de temps après sa libération, début 2001, la police a tenté de l'arrêter et de l'emmener dans un camp de travail. Il a été forcé de vivre loin de chez lui pour leur échapper.


La police harcelait sa famille à chaque jour férié important pendant son absence.


En février 2003, peu après le Nouvel An Chinois, la police a harcelé et arrêté l’épouse de M. Shi. Ils l’ont détenue pendant plus de 40 jours pour tenter de la forcer à révéler où se trouvait son mari.


M. Shi a été arrêté par la suite alors qu'il travaillait dans la ville de Changzhou, dans la province du Jiangsu, à environ 530 km de son domicile. Il a été condamné à deux ans de travaux forcés dans le Camp de Travaux Forcés N.3 de la Province du Henan dans la ville de Xuchang.


Pour essayer de le faire renoncer au Falun Gong, le garde Xu Shuiwang a attaché M. Shi et l'a choqué avec des matraques électriques, l'a traîné d'avant en arrière sur le sol, lui a marché sur les pieds et l'a frappé avec une pelle.


M. Shi a été contraint de vivre à nouveau loin de chez lui en 2015 après que la police ait tenté de l'arrêter pour avoir porté plainte contre Jiang devant le Parquet populaire et la Cour populaire suprêmes.


Après une cavale de près de trois ans, M. Shi a été arrêté à 18h30 le 29 mars 2018, à son domicile du Canton de Huangchuan par plus d'une douzaine d'agents.


La police est retournée chez lui à 18h et ils ont saccagé son domicile en son absence. Son ordinateur, son imprimante, ses livres du Falun Gong, et plus de 10 000 yuans en liquide ont été confisqués.


Son arrestation a été approuvée le 3 mai 2018.


Version chinoise:

为做好人 河南信阳市史在河被非法判刑五年

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.