Une campagne de signatures à Francfort recueille du soutien en faveur du Falun Gong

Les pratiquants de Falun Gong de Francfort, en Allemagne, ont marqué la Journée internationale des droits de l’homme en tenant des activités dénonçant la persécution du Falun Gong par le Parti communiste chinois (PCC)


Le 8 décembre une campagne de signatures a eu lieu sur la promenade commerçante du Zeil, le quartier de shopping le plus populaire de Francfort. La pétition appelait à la fin de la persécution, et tout spécialement des atrocités de prélèvement forcé d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant. Le soir, les pratiquants ont organisé une veillée aux chandelles en dépit du froid et d’un temps pluvieux, de nombreuses personnes se sont arrêtées pour parler avec eux , ont exprimé leur soutien et signé la pétition.


Des foules de gens qui sont allés sur la promenade commerçante du Zeil ce week-end, ont pu regarder des vidéos à propos du Falun Gong sur grand écran. Les pratiquants avaient installé un kiosque pour distribuer des dépliants et recueillir des signatures. Une partie d’entre eux se tenaient assis en silence en tenant des couronnes avec les portraits de leurs compagnons de pratique morts sous la persécution en Chine.


Les gens soutiennent la pétition : " Personne ne devrait être emprisonné pour ses convictions "

 
La veillée aux chandelles pour dénoncer la persécution.
 
En dépit d’un temps peu clément les gens se sont arrêtés pour regarder les vidéos et ont été informés à propos de la persécution du Falun Gong.


Dorothea a signé la pétition et a amené son amie la signer également. Elle a dit à un pratiquant qu'elle avait déjà lu un imprimé qui avait suscité sa colère à l’encontre des crimes du Parti communiste contre des innocents.


Se référant au crime de prélèvement d'organes, elle a déclaré : "Le Parti communiste doit savoir que nous sommes parfaitement au courant de ce qui se passe en Chine. Nous ne voulons pas que cela continue. Pourquoi les gens ne se demandent-ils pas d'où viennent ces organes ? Aucun Allemand ne devrait aller en Chine pour une greffe d'organe !"

 
Un groupe de jeunes gens signe la pétition.
 
 
Signer la pétition


Un groupe d’une dizaine de jeunes gens ont discuté avec des pratiquants. Ils ont posé beaucoup de questions, puis ont signé la pétition. L'un d'eux a dit : "Nul ne devrait être emprisonné pour ses croyances, et le vol d’organes ne devrait pas exister ! C'est une façon méprisable de réprimer la croyance. Je crois que la société le condamnera et fera pression sur le Parti communiste pour qu'il cesse."


Un autre jeune homme a ajouté : "Si personne ne dit rien, le Parti communiste sera téméraire. Nous devons soulever la question à différents niveaux, surtout entre les gouvernements. Francfort est un centre financier et a de nombreux liens avec la Chine. Nous devrions saisir toutes les occasions de mettre cela sur la table, et sanctionner la Chine si nécessaire."

Une femme nommée Claudia a signé la pétition et a dit : " J'espère que les pratiquants de Falun Gong auront la liberté de pratiquer leur foi en Chine. J'espère que la persécution cessera. J'ai lu beaucoup de choses sur la Chine dans le journal Epoch Times, et je suis au courant du prélèvement d'organes. C'est si cruel !"

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.