Suède - Attirer l’attention sur la persécution du Falun Gong en Chine à l'occasion de la Journée internationale des droits de l'homme

Les pratiquants de Falun Gong ont organisé des activités au centre-ville de Stockholm pour commémorer le 70e anniversaire de la Journée des droits de l'homme et sensibiliser les esprits aux crimes de prélèvement forcé d'organes en Chine.


L'anniversaire de l'adoption de la Déclaration universelle des droits de l'homme en 1948 est commémoré chaque année le 10 décembre et connu comme étant la Journée des droits de l'homme ou la Journée internationale des droits de l'homme.


L’Article 2 déclare : " Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.


" De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté."


Ce qui n’a pas empêché le Parti communiste chinois de persécuter les pratiquants de Falun Gong depuis 1999 jusqu'à ce jour et ce pour leurs convictions.


 
 
Démonstration des exercices du Falun Gong à Stockholm pour la Journée des droits de l'homme, le 10 décembre 2018
 
 
 
 
Des touristes de differents pays discutent avec les pratiquants de Falun Gong
 
Des touristes d'Espagne tenant un dépliant de Falun Gong pour manifester leur soutien.


Les deux questions les plus fréquemment posées aux pratiquants étaient : " Pourquoi le parti communiste voudrait-il torturer et tuer ceux qui pratiquent le Falun Gong?" Et "Qu'est-ce que le Falun Gong ?"


La plupart des touristes étaient des jeunes gens d'Espagne, d'Égypte, du Nigéria, d'Afrique du Sud, d'Irak et d'Iran, et certains sont restés près d’une heure à discuter avec les pratiquants.


De nombreux passants ont exprimé leur soutien en disant des choses comme: "Je veux aussi pratiquer le Falun Gong. Le monde a besoin de Véracité-Bonté-Patience." " Je soutiens ce que vous faites pour obtenir justice. " "Vous ne faites rien de mal. Pourquoi le parti communiste a-t-il si peur de vous? "


Une Suédoise a dit qu'elle cherchait une pratique de méditation depuis des années. "Le monde se dégrade. Je veux aider les gens, mais je ne sais pas quoi faire. J'avais prévu d'aller au centre-ville aujourd'hui, mais pour une raison quelconque, je suis arrivée ici et j'ai vu vos activités ", a-t-elle expliqué.


Après avoir entendu une pratiquante lui parler du Falun Gong, la femme manifestement heureuse a pris l'adresse et les coordonnées d'un point de pratique où apprendre les exercices.


" C’est exactement ce que je cherchais ", a-t-elle dit. " Après tant d'années, je l'ai enfin trouvé. Véracité-Bonté-Patience me guidera sur la façon d'aider les autres. Je vais pratiquer le Falun Gong."


Version anglaise :
Sweden: Raising Awareness of the Persecution of Falun Gong in China on International Human Rights Day8 décembre 2018 | Par Li Xiao, correspondant de Minghui à Stockholm

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.