Australie: Les médias dénoncent la tentative infructueuse du consulat chinois d’empêcher la participation du Falun Gong dans le défilé de Noël à Perth

Des jeunes filles célestes, une équipe de tambours de taille, un dragon doré et un char de 5 mètres de long décoré de fleurs de lotus constituaient la participation du Falun Gong au défilé annuel de Noël à Perth, le soir du 1er décembre 2018. Plus de 20 000 spectateurs ont assisté au défilé et se sont émerveillés des costumes colorés des pratiquants de Falun Gong et de leur performance de tambour à l’énergie communicative. Ils ont également apprécié leur présentation de la culture traditionnelle chinoise lors de cet événement annuel.


Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une pratique de méditation traditionnelle chinoise basée sur le principe de Véracité, Bonté et Patience. Il a été terriblement persécuté par le Parti communiste chinois depuis 1999.


 
 
Les pratiquants de Falun Gong participent au défilé de Noël 2018 à Perth le 1er décembre.


Des préoccupations ont été soulevées comme quoi la Chine s’était activement ingérée dans les affaires intérieures de l'Australie lorsque la tentative du consulat général de Chine de faire obstacle à la participation des pratiquants au défilé a été révélée.


The Australian : L'Organisateur de l'événement sous la pression du consulat chinois

" Vers 10h30 (le matin du défilé), nous avons reçu un appel de l'organisateur (Seven West Media) nous informant que notre bannière principale ne pouvait pas mentionner Falun Dafa et que la chaîne de télévision couvrant l'événement ne pouvait pas non plus mentionner le Falun Dafa, " a déclaré M. Lin, un porte-parole de l'Association Falun Dafa de Perth.


Le groupe avait déjà été approuvé et reçu les bracelets nécessaires pour le défilé.


M. Lin a été prévenu que s'il ne se conformait pas à cette demande, ils seraient interdis de participer au défilé. Il a néanmoins refusé de s’incliner devant la pression et a indiqué à l’employé qu’il envisageait de porter ce développement à la connaissance des médias.


Le quotidien national The Australian a rapporté qu'un homme affirmant travailler pour le consulat général de Chine à Perth avait appelé l'organisateur la veille du défilé leur disant avait dit d'interdire aux pratiquants de participer.


Environ une heure après le premier appel téléphonique, un autre membre du personnel de Seven West Media a appelé Lin et a déclaré que les pratiquants seraient autorisés à participer, mais qu'ils ne pouvaient afficher qu'une seule petite plaque signalétique «Falun Dafa» au devant cortège et qu'aucun participant ne pouvait porter des banderoles mentionnant le Falun Dafa ni porter de t-shirt avec l’impression Falun Dafa.


Lorsque l'Australian a contacté Seven West Media pour valider la demande, l'organisation a nié avoir tenté d'interdire les pratiquants de défiler, mais a admis avoir demandé au groupe de ne pas afficher de «messages politiques». Cependant, d'autres groupes communautaires n'avaient pas les mêmes restrictions. Ils pouvaient porter des chemises arborant les logos et les noms de leurs groupes.


Selon Lin, le groupe du Falun Gong a participé à ce défilé annuel depuis 2008 et n'a jamais reçu de demande de ce genre auparavant.


L'association de Falun Dafa condamne l'infiltration de la Chine communiste

Mme Lucy Zhao, présidente de l'Association Falun Dafa d'Australie, a déclaré que le groupe du Falun Dafa a toujours été chaleureusement accueilli par les spectateurs lors de sa participation annuelle au défilé annuel de Noël à Perth.


" Nous nous joignons au défilé pendant la saison des fêtes afin de partager avec tous la paix et le bonheur de pratiquer le Falun Dafa ", a déclaré Mme Zhao. " Mais le fait que l'organisateur a décidé de nous avertir ou de nous restreindre, comme l'ont exposé les médias, indique qu’ils doivent avoir été soumis à une certaine pression du consulat chinois. "


Mme Zhao a ajouté : " Je ne les blâme pas parce que je pense qu'ils doivent être sous la pression du consulat chinois. Mais voilà qu’à cause de toute cette publicité, ils sont soumis à une pression encore plus grande de la part de la société australienne, ce qu'ils veulent éviter, car cela les met dans une mauvaise position.


" Pourquoi devrions-nous laisser le Parti communiste chinois exercer des pressions sur les membres du Parlement, les représentants élus, les médias et les entreprises dans le but de persécuter et discriminer un groupe spirituel pacifique en Australie ?


" Les Australiens n'autoriseront pas le Parti communiste chinois à continuer d'infiltrer notre pays, à détruire nos droits de l'homme et nos valeurs. "

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.