Trouver le Falun Dafa à l’âge de soixante-huit ans

Je suis une enseignante à la retraite qui a commencé la pratique du Falun Dafa il y a trois ans. Après avoir étudié les enseignements de Dafa et appris la vérité à propos de la signification de la vie, j’ai abandonné la pratique du Tai Chi, arrêté d’écouter des conférences sur la nutrition, deux activités que j’avais suivies pendant de nombreuses années. J’ai également cessé d’aller à mes cours de peinture Chinoise. Obtenir le Fa dans mes dernières années a boosté ma détermination à rattraper le temps perdu.


Entendre parler de Dafa dans un magasin de chaussures

Un jour, alors que je fouinais dans un petit magasin de chaussures, j’ai entendu une voix qui disait : " Le Falun Dafa m’a sauvé la vie ". Intriguée, je me suis retournée et j’ai vu une dame âgée en train de parler du Falun Dafa à un vendeur du magasin. J’ai écouté leur conversation et ai appris la vérité derrière la persécution du Falun Dafa. Cette information était si différente de comment le Parti communiste chinois (PCC) l’avait décrit dans ses bulletins d’information que j’ai commencé à douter de ce que j’entendais.


Tandis que j’étais en pleine réflexion, la femme est sortie du magasin. J’ai couru derrière elle et l’ai rattrapée en lui demandant : " Expliquez moi ce qu’est le Falun Dafa en détails. "


À travers elle, j’ai appris que le Falun Dafa est une voie de cultivation de l’école de Bouddha suivant le principe Véracité-Bonté-Patience, et que l’ordre de persécuter les pratiquants de Falun Dafa avait été donné par le seul Jiang Zemin, l’ancien dirigeant Chinois.


La pratiquante m’a donné quelques CDs et d’autres documents à propos du Falun Dafa, que j’ai lu aussitôt rentrée chez moi.


J’ai trouvé des réponses à beaucoup des questions que je m’étais posée toute ma vie. Ayant été exposée auparavant à la religion occidentale, j’étais au courant de la future grande " bataille entre le bien et le mal. " Après avoir lu les documents informatifs, j’ai réalisé que c’était le PCC qui avait causé la mort de beaucoup de Chinois et qui persécutait à présent les bienveillants pratiquants de Falun Dafa au point de prélever leurs organes pour le profit.


Réalisant que j’avais été trompée pendant tant d’années par la propagande du PCC, j’ai éprouvé de la colère et du regret. Ayant résolu mes incompréhensions concernant le Falun Dafa, je savais que c’était l’opportunité que j’avais si longtemps attendue. J’étais déterminée à cultiver et à retourner à ma véritable origine ! Ainsi, je suis devenue une pratiquante de Falun Dafa à l’âge de soixante-huit ans.


Le Maître a sauvé ma vie

Mon mari est mort de maladie en juillet 1995. À cette époque, mon fils et ma fille étaient encore des étudiants. Après la mort de mon mari, on m’a diagnostiqué du diabète et un grossissement du foie dû à une infection par l’hépatite B. Je devais m’auto-injecter de l’insuline et prendre tous les jours un médicament d’importation appelé Entecavir.


Peu de temps après, j’ai fait une grave dépression et j’ai commencé à nourrir des pensées de suicide. Inquiet, mon fils m’a dit : " Maman, qu’allons-nous devenir si tu t’en vas? " Ses paroles m’ont fait reprendre mes sens et j’ai décidé de vivre en pensant à mes enfants.


Ma santé à continuer à se détériorer, augmentant la charge sur nos finances. En 2013, mon hospitalisation et les dépenses médicales ont coûté plus de 60 000 yuans. J’ai commencé à prier pour trouver une pratique miraculeuse capable d’éradiquer mes maladies et de restaurer ma santé; le Falun Dafa a répondu à mes attentes !


Avec l’aide du Maître, j’ai arrêté de prendre de l’insuline et le médicament antiviral. Mes maladies ont disparues et j’ai été complètement remise. J’ai récupéré mon poids normal, mon appétit et ma capacité à dormir profondément. La cultivation dans Dafa a également amélioré mon énergie et mon endurance. Je suis maintenant capable de marcher de longues distances ou de monter les escaliers avec peu ou pas d’effort.


Grâce au Falun Dafa, je vis une vie heureuse, satisfaisante et épanouissante. Ayant été témoins de mes changements spectaculaires, mes parents et amis ont été convaincus de la bonté et du pouvoir du Falun Dafa.


Sauvée d’une mauvaise chute

J’ai fait l’expérience de plusieurs miracles au cours de ces trois dernières années de cultivation pratique. Quelques mois après avoir commencé la pratique, je descendais les escaliers pour jeter trois grandes boîtes vides et j’ai glissé et perdu l' équilibre. Juste au moment où je vacillais prête à tomber en bas des marches, je me suis soudainement retrouvée me tenant fermement au pied de l’escalier sans aucun souvenir de comment j’étais arrivée là. Passé le choc, j’ai réalisé que je devais remercier le Maître pour m’avoir protégée.


L’importance des pensées droites lors du dépôt de plainte contre Jiang Zemin

En 2015, les pratiquants de Dafa en Chine ont commencé à écrire des pétitions au gouvernement pour dénoncer les crimes de Jiang Zemin à l’encontre du Falun Dafa.


J’ai envoyé par e-mail mon dépôt de plainte au pénal contre Jiang le 20 août 2015, pour recevoir un texto le lendemain matin disant : " Votre lettre a été acceptée par le " Bureau 610 "." J’ai eu une bouffée d’indignation en réalisant que le Bureau 610 avait intercepté ma lettre.


Après m’être calmée, j’ai commencé à regarder à l’intérieur. Pourquoi étais-je confrontée à cette situation? À part le fait d’être une tactique des forces anciennes pour m’effrayer, je savais que c’était également un test de ma foi dans Dafa.


Lire des articles de partage d’expériences de compagnons de pratique sur Minghui.org a encore plus renforcé mes pensées droites. J’étais résolue, si l’opportunité se présentait, de ne pas me faire avoir par les arrangements des forces anciennes et de clarifier clairement les faits concernant Dafa à la police.


Mes inquiétudes apaisées, j’ai continué ma routine habituelle d’étudier le Fa, de distribuer des documents de clarification de la vérité et de clarifier les faits aux gens. Avec de fortes pensées droites et la protection du Maître, la perversité n’a pas osé me déranger.


Mon fils obtient le Fa

Mon fils est une personne décente, gentille et responsable, qui a été un délégué de classe au lycée et, plus tard, membre du conseil étudiant à l’ université.


Il a essuyé un revers dans son mariage en 2015, qui l’a profondément affecté. Je lui ai rendu visite et lui ai dit : « Mon fils, prends cet exemplaire de Zhuan Falun et lis le. C’est un livre céleste qui peut résoudre tes difficultés. » Mon fils a accepté et a passé tout un samedi à le lire d’un bout à l’autre.


Après quoi, il m’a dit : " C’est vraiment un livre du ciel. J’y ai trouvé des réponses à beaucoup de questions que j’avais depuis des années. "


Je lui ai appris les cinq séries d’exercices le lendemain, et il a rapidement compris les mouvements. Sa détermination à cultiver a été de beaucoup renforcée après qu’il ait lu des articles de partage d’expériences sur Minghui.org. C’est ainsi que mon fils est également devenu un pratiquant de Dafa.


Au stade final de la rectification de Fa, nous avons tous deux soif d’apprendre la Loi de l’univers, de communiquer avec d’ autres pratiquants, de suivre l’avancement de la rectification du Fa de Maître, et de bien nous cultiver nous-mêmes pour sauver plus de gens.


Mon fils parle du Falun Dafa aux gens qu’il rencontre dans ses voyages d’affaires, et vit en accord avec les principes de Dafa.


Avant que mon fils ne devienne un pratiquant, son oncle lui avait demandé de lui prêter 200 000 yuans bien qu’ayant encore à lui rembourser 100 000 yuans d’un précédent emprunt. Cette affaire a brisé leur relation.


Après que mon fils a commencé à cultiver, son oncle a été forcé de lui demander de l’aide. Mon fils l’a volontiers assisté, suscitant une question de son oncle surpris : « Qu’est-ce qui a déclenché ce changement dans ton cœur? » Mon fils lui a répondu que la pratique du Falun Dafa l’avait changé.
Plus tard, mon fils m’a dit que son oncle avait également commencé à lire Zhuan Falun.


Grâce à l’arrangement de Maître, mon fils a vite été transféré dans un nouvel environnement de travail, qui lui a permis de consacrer plus de temps à cultiver.


Abandonner l’attachement au bien-être de ma fille

Ma fille est une enseignante d’école primaire. Après avoir essuyé des revers au travail, elle a tenté d’échapper à la réalité en suivant une religion. Elle avait décidé d’aller avec plusieurs autres membres de son église faire une expédition de longue durée dans une région isolée dans le sud de la Chine, où ils s’occuperaient de patients atteints de la lèpre et les encourageraient à se convertir au Christianisme.


En exprimant sa détermination à vouer le reste de sa vie au service de la religion dans laquelle elle croyait, ma fille a fait don de toutes ses économies pour la cause, a remis sa démission et a immédiatement quitté son métier d’enseignante.


En dépit de ses actions extrêmes, ma fille jouissait d’une bonne réputation parmi ses collègues pour être une personne décente, gentille et serviable. En tant que telle, son chef de service a consulté un avocat et nous a dit qu’elle pourrait réintégrer son poste à la condition qu’elle revienne travailler dans les 30 jours.


Cependant, sans savoir où elle était partie et sans aucun moyen de la contacter, nous étions désemparés. Mon anxiété grandissait à mesure que les jours passaient.


Un compagnon de pratique m’a conseillé : " Abandonne ton attachement et cultive ton cœur. Le Maître résoudra le problème pour toi. "


Mon fils m’a également dit : " Nous devrions placer notre confiance dans le Maître. Peut-être que ceci est pour tester notre attachement aux émotions humaines. "


Au travers de mon étude du Fa, j’ai réalisé que cette épreuve prenait racine dans mon fort attachement au bien-être de ma fille. Avec cette compréhension, mon esprit est devenu moins troublé. J’ai tourné mon attention vers Dafa, en m’efforçant de lâcher mes inquiétudes quant à l’endroit où se trouvait ma fille. J’ai mémorisé Zhuan Falun, ai travaillé à supprimer les enseignements athéistes que l’éducation du PCC avait instillé en moi depuis l’enfance, ai distribué des documents informatifs de Dafa et ai clarifié les faits à ceux que je rencontrais
.

Un miracle s’est produit peu après que j’ai réussi à abandonner cet attachement. Ma fille est soudainement apparue une nuit sur le seuil de ma porte, avec son sac à dos et sa valise. Elle m’a étreinte et a dit : " J’ai tout à coup senti le besoin de rentrer à la maison pour te voir. "


J’ai jeté un coup d’ œil au calendrier et constaté qu’il ne restait que six jours avant la date butoir fixée par son chef de service pour qu’elle garde son poste. Avec des larmes de joie, j’ai remercié le Maître reconnaissante.


Ma fille a repris son poste d’enseignante, a résolu ses problèmes au travail et a même réussi à obtenir le paiement de son salaire. Sa bonne fortune a poussé le principal de l’école à s’exclamer : " Dieu l’aime vraiment ! "


Version anglaise disponible à:
Encountering Falun Dafa at the Age of Sixty-Eight

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.