L’Art de Zhen, Shan, Ren présenté à Salvador de Bahia berceau culturel du Brésil

Une exposition spéciale de L'Art de Zhen, Shan, Ren (Véracité, Bonté, Patience) a eu lieu au Centre culturel des Arts dans l'hôtel de ville de Salvador au Brésil pendant deux semaines au mois de novembre 2018.


Les visiteurs ont découvert le Falun Dafa, une pratique traditionnelle chinoise pour cultiver corps et esprit, et ont pris conscience de la persécution brutale du régime chinois à l'égard de la pratique. Beaucoup se sont dits préoccupés par la persécution en Chine. Les médias locaux, notamment la télévision, les journaux et la radio, ont rendu compte de l'événement.


Couverture des médias

Isabela, de la station de télévision du Parlement de l’État, couvre l'exposition L'Art de Zhen, Shan, Ren.


Dans une interview accordée à la chaîne de télévision du Parlement d'État, les pratiquants ont présenté le Falun Dafa et expliqué en quoi les enseignements de cette pratique sont utiles dans tous les domaines de la vie et bénéfiques pour la société en général. Ils ont également parlé de la persécution en cours en Chine, y compris du prélèvement forcé d'organes par l'État, sur des pratiquants de Falun Dafa et d'autres prisonniers d'opinion.


La journaliste Isabela a conclu l'interview en disant: "Soyons conscients de la persécution en Chine, parlons au nom de ceux qui sont persécutés, permettons à plus de gens d'apprendre les faits et informons les du principe de Véracité, Bonté et Tolérance".


Après l'interview, le cameraman a serré la main d'un pratiquant chinois et s'est dit très impressionné par la persévérance des pratiquants malgré la persécution brutale.


 
La journaliste Marcela et le photographe Reginaldo


La journaliste Marcela et le photographe Reginaldo de la télévision du Parlement de l'État ont transformé l'histoire derrière les œuvres en un reportage. Marcela s'est exclamée : "Le monde a vraiment besoin de véracité, bonté et patience !"


Les visiteurs émus par les œuvres

En tant que thérapeute, Regina utilise des plantes médicinales dans ses thérapies et dit avoir une affinité avec la culture orientale. Elle était très heureuse de voir les tableaux et a dit qu’ils touchaient son cœur. "C'était comme si un choc d'énergie avait traversé mon corps."a-t-elle décrit son ressenti en visitant l’exposition.


Elle a fait une vidéo de l’exposition et a dit aux pratiquants qu'elle l'afficherait sur son blog pour encourager plus de gens à venir la voir. Elle veut que davantage de gens puissent entendre parler du Falun Dafa.


Jailson, un instructeur de carrière, a dit qu'il avait essayé de nombreuses sortes de méditation, mais sentait toujours qu'il manquait quelque chose. Après avoir regardé toutes les œuvres de l'exposition, il était enthousiasmé et a dit à un pratiquant bénévole que c'était un jour spécial pour lui.


Jailson a dit : "Cela fait longtemps que je recherche une pratique profonde. Je l'ai trouvée aujourd'hui !" Il a appris les exercices debout avant de retourner travailler et a dit qu'il apprendrait le reste sur un site de pratique local dans un parc et continuerait à s’informer en ligne.


Castro, un agent de police du Parlement de l'État, a été ému par les sourires lumineux des pratiquants.


Walmire, professeur à la retraite, et Julio, auteur dramatique, étaient parmi les nombreux visiteurs venus voir les peintures. Walmire s’est dit attiré par la culture et la peinture chinoises. Il a déclaré debout devant une des peintures: "Je me sens attiré par ce tableau, comme si une force me tirait vers ce Bouddha et je me sens chez moi".


 
Les membres du personnel du Parlement de l'État apprennent les exercices du Falun Dafa.
 
Les journalistes de la chaîne de télévision du Parlement de l'État apprennent les exercices du Falun Dafa.
 
Mme Flavia, militante des droits de l'homme à São Francisco do Sul, lit l'information concernant un tableau. Elle a échangé des numéros de téléphone avec des pratiquants et espère faire venir l'exposition dans sa ville.


Salvador, la capitale de l'État de Bahia, est une ville historique du Brésil. Elle a été fondée par les Portugais en 1549 comme la première capitale du Brésil. La ville est l'une des plus anciennes villes coloniales des Amériques.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.