Le mari emprisonné dans un état menaçant sa vie, sa femme reste à moitié paralysée après des années de torture en prison

La famille de trois personnes vivait heureuse. Mais depuis que la politique de persécution du Falun Gong a été instaurée en Chine, le mari a été condamné à 14 ans de prison et purge toujours sa peine, sa femme reste à moitié paralysée après avoir été emprisonnée et torturée pendant 8 ans, et leur fils a été forcé de quitter l'école et a été victime de discrimination partout où il allait.


M. Guo Yunqing, son épouse Mme Du Hongfang et leur fils M. Guo Fengqing pratiquent le Falun Gong. Aussi connu sous le nom de Falun Dafa, Falun Gong est un système de méditation guidé par le principe de Véracité-Bonté-Patience. Le parti communiste a lancé une campagne nationale contre la pratique en 1999 et la persécution se poursuit sans relâche à ce jour.


Le mari condamné à 14 ans de prison

Selon des informations reçues récemment par Minghui, M. Guo Yunqing, actuellement détenu à la prison de Gongzhuling dans la province de Jilin, se trouve dans une situation potentiellement mortelle. Il a été envoyé dans un hôpital de la ville de Changchun, sans autre information disponible.


Des rapports antérieurs publiés par Minghui, l'un en 2007 et l'autre en 2010, ont résumé les mauvais traitements subis par M. Guo, un ancien employé de la Jilin Metallurgical Construction Corporation.


Actuellement âgé de 61 ans, M. Guo a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1998. Après le début de la persécution, il a été arrêté cinq fois, entre 1999 et 2007. Sa dernière arrestation remonte au 15 mars 2007. Des agents de la police de Changyi l'ont battu sévèrement et brutalement torturé, l'amenant à perdre connaissance à plusieurs reprises et le laissant dans l’incapacité de marcher. Pourtant, le tribunal de Changyi a condamné M. Guo à 14 ans de prison le 10 juillet 2007. Le Tribunal de Changyi n’en a pas moins condamné M. Guo à 14 ans de prison le 10 juillet 2007.


La prison de Gongzhuling, l’établissement où M. Guo est actuellement détenu, est notoire pour sa persécution brutale des pratiquants du Falun Gong. Au moins 151 pratiquants y sont actuellement incarcérés ou y ont été détenus entre 1999 et 2018. 19 d’entre eux ont perdu leurs vies suite à la torture en prison. Le cas de décès le plus récent impliquait M. Yang Baosen, 61 ans. Avec une peine de 10 ans, M. Yang était détenu dans la prison depuis 2009. Il était dans un état critique quand il a été libéré le 7 mars 2018 pour raison médicale, et il est mort un mois plus tard le 7 avril.


La femme violemment torturée en prison

L'épouse de M. Guo Yunqing, Mme Du Hongfang, 56 ans, a été arrêtée 7 fois pour sa pratique du Falun Gong. La dernière arrestation remonte à juillet 2008. Après avoir été détenue au centre de détention de l’agglomération de Jilin, elle a été condamnée à 8 ans dans la prison pour femmes de Heizuizi. Mme Du a raconté la torture brutale qu’elle a subie dans un article en juin 2018.


Elle a été forcée à s’asseoir sans bouger sur un petit tabouret tous les jours de 5 heures du matin à 23 heures. Une bouteille était placée sur le seul petit espace restant sur le tabouret. Même un léger mouvement pouvait fait tomber la bouteille, conduisant à un passage à tabac brutal par des co-détenues assignées à sa surveillance.


Pour avoir refusé de renoncer à sa croyance en Falun Dafa, les détenues qui la surveillaient lui ont également refusé l'accès aux toilettes. Au cours d'une séance, elle n'a pas été autorisée à utiliser les toilettes pendant deux jours consécutifs. La douleur était presque insupportable. Après avoir été soumise à la torture assise pendant plus de trois mois, Mme Du n’arrivait plus à se redresser. "Mes jambes étaient comme deux bâtons de bois tant elles étaient engourdies", at-elle écrit.

Une autre torture utilisée était la position debout forcée pendant une longue période de temps. Mme Du n’était pas autorisée à parler à moins qu’elle n’ait d'abord insulté M. Li, le fondateur du Falun Dafa. Une fois, elle a été forcée de se tenir debout de 8 heures du matin à 23 heures. Pour l’humilier et la tourmenter, une co-détenue a pris un livre contenant la photo de M. Li et le lui a inséré entre ses cuisses. Mme Du a résisté de toutes ses forces. Elle s’est évanouie suite à cette ignominie. Après avoir repris connaissance, plusieurs co-détenues lui ont balancé la tête contre un mur, l'amenant à perdre le contrôle de sa vessie.

.
Les coupables ont assujettis Mme Du à d’innommables tortures, incluant des chocs électriques à l’intérieur de son vagin avec une matraque électrique. Elle a souffert de symptômes d’un infarctus et est devenue paralysée de la moitié de son corps. Néanmoins, elle n’a été libérée qu’en 2016 au terme de sa peine. Deux ans après sa libération, elle est encore partiellement paralysée et a des difficultés à utiliser une de ses mains.


Le fils privé d'éducation

Leur fils, Guo Fengqing, a également été placé en garde à vue quand ses parents ont été arrêtés le 15 mars 2007. Il n’avait alors que 12 ans, il a été détenu dans le Centre de détention de la ville de Jilin avec sa mère. Ils n’ont été libérés que quand sa mère a entamé une grève de la faim de protestation.


Fengqing a été forcé de quitter l’école à son retour chez lui et n’avait aucun endroit où aller quand ses deux parents ont à nouveau été arrêtés. Il a enduré les brimades, la discrimination et l’humiliation pour ses convictions.


Voir également :

Ms. Du Hongfang's Life at Risk Due to Torture in Prison; Her Husband Given Fourteen Year Sentence

Facts about the Persecution of Guo Yunqin and His Family in Jilin City


Version chinoise :
Imprisoned Husband in Life-Threatening Condition While Wife Remains Half-Paralyzed after Years of Torture in Prison

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.