Des chinois interagissent avec le Falun Gong devant le British Museum à Londres

Les pratiquants de Falun Gong du Royaume-Uni persistent à clarifier les faits à propos du Falun Gong devant le British Museum de Londres. Voici quelques histoires des interactions de l’une d’entre eux avec les chinois.


 
Les pratiquants de Falun Gong tiennent des activités devant le British Museum en avril 2018.

Une jeune chinoise veut faire un don

Lorsqu'une jeune chinoise s'est approchée, Xiao Yun, une pratiquante de Falun Gong, lui a tendu une copie d'un bulletin d'information. La jeune fille y a jeté un coup d'œil rapide et le lui a rendu en disant: «Merci, je suis au courant. Je lis souvent le journal Epoch Times. Vous pouvez économiser ce document pour quelqu'un d'autre.


La jeune fille a dit à Xiao Yun qu'elle suivait l'actualité politique lorsque était encore en Chine mais qu'elle avait ressenti une certaine confusion en raison de la censure en Chine et des médias de propagande du Parti qui avaient terni la réputation du Falun Gong.


" J'ai commencé à lire Epoch Times après avoir déménagé en Australie et j’ai appris la vérité sur la persécution, y compris les atrocités de prélèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant. Je ne pouvais pas le croire au début, mais après avoir comparé les reportages de différents médias, j’ai trouvé que les articles d’Epoch Times étaient fortement étayés de preuves. J'ai fini par y croire ", a-t-elle déclaré.


Elle avait réfléchi aux moyens d'aider les personnes persécutées. "J'ai toujours voulu faire un don ", a-t-elle dit.


" Je vous remercie en leur nom ", a répondu Xiao Yun, " je vois que vous êtes compatissante. Nous souhaitons que tous les Chinois soient au courant des faits comme vous l’êtes. Vous n’avez pas à donner d'argent. Par contre il serait utile que vous puissiez partager les faits que vous avez appris avec votre famille et vos amis."


La jeune fille a dit qu'elle avait parlé aux gens de la réalité de la persécution. " Quand je discute avec mes amis en Chine, je leur parle souvent du Falun Gong. Certains me croient, d'autres non ",
" C'est bien, vous faites de votre mieux ", a répondu Xiao Yun."Tout le monde n'y croit pas tout de suite. "


Xiao Yun lui a demandé si elle avait entendu parler de la possibilité de démissionner des organisations communistes. Elle n'avait pas rejoint le parti communiste, mais ayant grandi en Chine, elle avait adhéré à la Ligue de la jeunesse et aux Jeunes pionniers. Xiao Yun lui a suggéré d'annuler son serment d’alors et de quitter le parti communiste. La jeune fille a accepté avec joie.


Des étudiants chinois apprennent des faits concernant le Falun Gong

De nombreux groupes d'étudiants venant de Chine visitent le British Museum. En tombant sur le stand de Falun Gong à l'extérieur du musée, certains discutent entre eux à voix basse, d'autres observent de loin, quelques-uns prennent des dépliants et d’autres s’arrêtent pour discuter avec les pratiquants de Falun Gong.


Un jour, Xiao Yun a rencontré deux étudiants de Chine et leur a conseillé de saisir cette opportunité d’apprendre la vérité concernant la persécution du Falun Gong. " Ici, vous n'avez pas besoin de briser le blocus Internet" leur a-t-elle rappelé. Ils ont hoché de la tête, ont accepté les dépliants qu'elle leur offrait et l’ont suivie jusqu'au stand pour en apprendre davantage. Xiao Yun leur a donné une carte avec des informations sur la manière de briser le blocus Internet et de pouvoir accéder à des sites d'informations de l'étranger tels que The Epoch Times et NTD Télévision à leur retour en Chine.


" Vous connaissez le dicton les a encouragés Xiao Yun, ' écoutez les deux côtés et vous serez éclairés ', " Les pratiquants de Falun Gong sont ici pour vous montrer l'autre côté. Nous accueillons tous ceux qui souhaitent découvrir la vérité, mais le Parti communiste chinois (PCC) a peur que les gens apprennent les faits. Il a ordonné la destruction des livres et des enregistrements du Falun Gong afin que les gens n'aient d'autre choix que d'écouter le parti. Si vous aviez la possibilité de lire des livres de Falun Gong, vous découvririez que tous enseignent aux gens à être bons."


Xiao Yun a en outre expliqué comment le PCC avait persécuté les gens en prenant l'exemple de la révolution culturelle et comment il avait embrouillé le concept d'aimer le pays avec le fait d’aimer le parti. Les jeunes gens ont accepté. Ils ont décidé de quitter la Ligue de la jeunesse et les Jeunes pionniers et d’annuler leurs anciens serments.


" Le parti communiste va s'effondrer ! "

Un Chinois dans la soixantaine s'est approché de Xiao Yun et a engagé la conversation avec elle. Il lui a dit qu'il voyageait souvent à l'étranger. " Même si les bâtiments ne sont pas aussi hauts qu'en Chine et que les routes ne sont pas aussi larges, il y a ici quelque chose qu'on ne trouve plus en Chine. Cela s'appelle le respect. Il est manifeste qu’ici les gens ont la liberté de pensée. Personne ne va essayer de contrôler vos pensées " a-t-il observé.


" Le Parti communiste chinois ne va pas tardé à s’effondrer ", a-t-il dit. " La Chine est très chaotique aujourd’hui Les signes de son effondrement sont déjà évidents. Je connais des représentants du gouvernement. Je leur dis souvent de quitter le parti. Certains d'entre eux sont encore confus, mais certains sont sages. Ma génération a connu la Révolution culturelle et devrait voir clairement la nature du parti communiste, mais certains lui sont toujours reconnaissants. Je ne comprends pas ces gens. Leur nature humaine a été altérée "


Xiao Yun lui a demandé s'il avait rejoint le parti communiste. Il a dit qu'il l'avait quitté il y a longtemps. Avant de partir, l'homme a de nouveau remercié les pratiquants de Falun Gong pour leur travail acharné.


Version chinoise :
在大英博物馆外-有缘人明真相

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.