Un panneau informatif du Falun Gong exposé pour le 25e anniversaire du monument du "Chemin des droits de l'homme" à Nuremberg

Un grand poster de pratiquants de Falun Gong appelant à mettre fin à la persécution Place Tiananmen était l'un des 25 grands panneaux exposés dans la ville allemande de Nuremberg pour le 25e anniversaire du Chemin des droits de l'homme, un monument extérieur.


Portant le titre "Pendant 19 ans, les pratiquants de Falun Gong en Chine n'ont pas eu de droits de l'homme", le panneau informatif du Falun Gong a été exposé du 22 octobre au 2 novembre 2018.


Le panneau présentait une grande photographie de plusieurs pratiquants de Falun Gong tenant des bannières avec les caractères Zhen-Shan-Ren (Authenticité-Bonté-Patience) lors d’une pétition sur la place Tiananmen à Beijing. Un policier chinois a arraché des banderoles de plusieurs pratiquants qu’il tient froissées dans ses mains, sous les regards de quelques dizaines de Chinois.

 
Le poster du Falun Gong à Nuremberg, Allemagne.


L'une des trois petites photos dans la partie inférieure du panneau montre deux policiers en civil pressant un pratiquant de Falun Gong à terre, l'un des policiers lui piétine le visage. De nombreux spectateurs apparaissent sur la photo.


La deuxième petite photo montre deux policiers arrêtant une pratiquante de Falun Gong et lui menottant brutalement les mains dans son dos. Un des policiers lui bâillonne la bouche.


Sur la troisième petite photo une mère tient sa petite fille d'un de ses bras et une photo de leur ancienne famille dans l'autre main. Le père de l'enfant a été torturé à mort en Chine pour sa pratique du Falun Gong.


On peut lire entre les grandes et les petites photos une phrase en allemand signifiant : "Le Falun Gong est persécuté pour ses principes de Vérité-Bonté-Patience."


Entre les plus petites photos, une brève introduction rend compte de la persécution des pratiquants de Falun Gong : " Des millions de personnes ont été enlevées, détenues, torturées et gavées pour leur croyance. Certains ont eu leurs organes prélevés de force pour des greffes, les tuant dans le processus. Des dizaines de milliers de familles ont été séparées et persécutées depuis 1999."


Une fleur de lotus dans le coin inférieur droit de l'affiche symbolise la pureté et la tranquillité.


Chacun des panneaux sur le thème des droits de l'homme mesurait environ 3,5 mètres de large et 2 mètres de haut et faisait partie d'une série d'activités organisées par la municipalité de Nuremberg pour célébrer le 25e anniversaire du Chemin des droits de l'homme. Les photographies des affiches seront archivées, et le gouvernement a également réalisé des vidéos pour promouvoir l'information sur les activités par différents canaux.


La ville allemande de Nuremberg, en Bavière, s'est progressivement efforcée de devenir la capitale allemande des droits de l'homme à la suite des procès nazis au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. La construction du Chemin des droits de l'homme, long de 100 mètres, faisait partie de ces efforts et a été achevée, à côté du Musée national allemand au centre de Nuremberg, le 24 octobre 1993.


 
Le Chemin des droits de l’homme à Nuremberg, Allemagne


L'entrée du Chemin des Droits de l'Homme est une imposante structure en béton blanc avec une grande arcade en son centre et deux petites entrées rectangulaires de chaque côté. A l'intérieur, 27 colonnes en béton de huit mètres de haut longent un côté de la rue piétonne. Y sont gravés des articles de la Déclaration universelle des droits de l'homme de l'ONU en différentes langues.


Ce mois de décembre marque le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme.


Version en anglais :
Germany: Falun Gong Billboard Part of 25th Anniversary Celebrations for Nuremberg's “Way of Human Rights” Monument

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.