Une activité visant à sensibiliser à la persécution en Chine inspire une aide spontanée à Trafalgar Square

"Nous devons faire quelque chose ", a déclaré Theo en apprenant la persécution brutale du Parti communiste chinois (PCC) visant les pratiquants de Falun Gong. Le jeune homme a décidé d'agir et s’est mis à aider les pratiquants à distribuer des dépliants et à recueillir des signatures sur Trafalgar Square.


Alors que les pratiquants démontraient les exercices de Falun Gong et sensibilisaient les passants de différentes façons le 17 octobre sur Trafalgar Square, un grand nombre de gens se sont arrêtés pour parler avec eux, prendre des dépliants et signer une pétition condamnant la persécution.

 
Les pratiquants distribuent des dépliants, démontrent les exercices, expliquent les faits et recueillent des signatures sur Trafalgar Square le 27 octobre 2018.
 
 
Theo (à gauche) distribue des dépliants et recueille des signatures avec les pratiquants de Falun Gong sur Trafalgar Square.


Theo a dit qu'il avait entendu parler du Falun Gong et déjà vu des pratiquants manifester pacifiquement auparavant, mais il a été consterné d'apprendre l'étendue de la persécution. "Comment se fait-il qu'une pratique aussi pacifique soit persécutée ? Comment cela a-t-il pu se produire ? Je n'aurais jamais imaginé que ça puisse être aussi terrible ", s'est-il exclamé, faisant référence à l'assassinat des pratiquants de Falun Gong pour leurs organes par le régime chinois avec l’aval de l'État.


Un autre élève du secondaire a signé la pétition et formulé l'espoir que sa signature aide à mettre fin à la brutalité du PCC.


 
Un lycéen signe la pétition contre la persécution du PCC
 
Marlyn signe la pétition sur Trafalgar Square


Marlyn, une travailleuse sociale à la retraite, assistait à un autre événement lorsque l’activité des pratiquants a attiré son attention. Elle a dit qu'elle avait déjà entendu parler du Falun Gong, mais ignorait tout de la persécution. Après avoir lu l'information et discuté avec un des pratiquants, elle a dit : " C'est terrible. Il semble [le PCC] que les droits de l'homme ne signifient rien pour eux, mais seulement le pouvoir, la cupidité et la corruption."


Elle a trouvé remarquable que les pratiquants tiennent une activité pour aider plus de gens à en apprendre davantage sur la persécution. Elle s’est dite convaincue que leurs efforts l'emporteraient sur le mal.

 
Un pratiquant parle de la persécution à Oliva et Flavio


Oliva, un Britannique travaillant à Londres, et Flavio d'Italie sont restés une bonne demi-heure à discuter avec un pratiquant et ont posé beaucoup de questions. Tous deux ont signé la pétition condamnant la persécution.


Version chinoise :
法轮功反迫害活动 伦敦中学生加入(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.