Des enfants de la ville bulgare de Peshtera bénéficient de la pratique du Falun Dafa

Depuis trois mois déjà, un groupe d'enfants de la ville de montagne de Peshtera, en Bulgarie, ont trouvé paix et confiance dans la pratique du Falun Dafa - une ancienne discipline chinoise pour raffiner le corps et l'esprit. La méthode consiste en cinq exercices méditatifs faciles à apprendre et un enseignement basé sur le principe universel Authenticité, Bonté, Patience. Après avoir vu les pratiquants locaux faire les exercices dans un parc du centre ville, ces six enfants se sont joints à eux pour apprendre les mouvements et font désormais partie intégrante du groupe de pratique .


 


Tout a commencé lorsque l'un d'entre eux, Ivan, est venu dans le parc plusieurs fois avec sa mère. Il a ensuite amené ses amis, qui à leur tour ont amené les leurs. Tous les enfants sont tombés amoureux de la pratique et des ateliers d'origami de la fleur de lotus, et ont exprimé leur intention d'aller au parc plus souvent. Chaque fois que les pratiquants se rencontraient à l'heure et à l'endroit désignés, les enfants étaient déjà là, attendant impatiemment. C'est ainsi que leurs visites sont devenues quotidiennes.


"Au début, nous faisions des démonstrations des exercices et organisions des ateliers d'origami de la fleur de lotus au cours desquels nous présentions le principe Authenticité, Bonté, Patience au cœur de notre pratique. Plus tard, ils ont appris chaque exercice en détail. Nous les avons faits ensemble, et leur avons aussi appris leur signification et leur technique en lisant le livre Falun Gong" - a déclaré Kalina Kostova, une pratiquante locale.


 
Atelier d'origami de la fleur de lotus


Pendant les vacances d'été, les enfants étaient impatients de venir pratiquer plus souvent. Ils étaient très intéressés par la langue et l'ancienne culture traditionnelle chinoises. Ils ont écouté très attentivement les instructions des exercices en chinois, en essayant de les mémoriser et de les réciter.


Appréciant l'énergie positive des pratiquants ils ont voulu passer plus de temps avec eux. Comme ils ne voulaient pas toujours faire les cinq exercices, les pratiquants ont établi un planning avec des journées réservées à la pratique des enfants et, ces jours-là, les enfants demandaient les exercices qu'ils voulaient faire. Les pratiquants locaux ont essayé d'orienter l'intérêt des enfants vers les exigences morales du Falun Dafa et de les guider dans l'application de ces principes dans leur vie quotidienne.


"Il y a des jours où nous ne faisons que deux ou trois exercices, puis nous passons à l'origami de la fleur de lotus et discutons des principes du Falun Dafa, ou nous peignons les caractères chinois pour Zhen, Shan, Ren (Authenticité, Bonté, Patience). Les enfants aiment beaucoup la langue chinoise et essaient de se souvenir de davantage de mots. Parfois nous lisons Zhuan Falun - le livre principal de la pratique.

 
Lecture du Zhuan Falun


Chaque enfant s'est vu proposer de commencer un journal intime, où noter chaque soir comment ils ont réussi à observer les principes du Falun Dafa dans la journée, et mentionner les situations qui les avaient testés " - a continué Kalina . Tous les enfants ont adhéré à l'idée et ont immédiatement commencé à écrire dans leur journal. En très peu de temps, ils ont fait de réels progrès dans leur compréhension des principes du Falun Dafa, leur application et l'amélioration de leur caractère.


"Au début, il leur était difficile de se concentrer dans la pratique et leur attention était détournée par chaque personne qui passait. Mais avec le temps, grâce à l'amélioration de leurs mouvements des exercices, leur concentration s'est approfondie, ils ont commencé à fermer les yeux et à entrer dans la méditation.


Chez beaucoup d'entre eux, il y a eu une amélioration des capacités motrices, de l'orientation et de la coordination corporelle" - a commenté Kalina. Kalina Kostova est une pratiquante de Falun Dafa qui exerce la profession de psychologue pour enfants. Tous les enfants ont mentionné d' énormes changements survenus pendant la courte période de pratique du Falun Dafa. Leurs relations avec les parents et frères et sœurs plus âgés se sont améliorées. Au début de l'année scolaire, beaucoup d'entre eux ont été surpris de constater que faire leurs devoirs devenait plus facile, que leur communication avec les enseignants et les autres élèves était plus fluide et que leur concentration scolaire était meilleure.


Elina a 9 ans. Elle a expliqué qu'elle connaissait la pratique depuis presque deux ans, parce que certains membres de sa famille la pratiquaient, et elle connaissait aussi les enfants d'autres pratiquants. Elle a participé à de nombreux ateliers d'origami et à des événements de Dafa, mais elle venait juste de commencer à faire régulièrement ces exercices. Elle a également partagé comment elle voulait enseigner les exercices à sa meilleure amie, parce qu'elle mentait souvent sans raison. Au début, son amie n'était pas intéressée, mais Elina a continué à lui parler de la beauté des exercices et des ateliers d'origami de la fleur lotus", l'autre fillette a accepté de faire l' essai.


 
Elina


Elina a mentionné que la patience était pour elle le principe le plus difficile à suivre. Elle a écrit récemment dans son journal : "Aujourd'hui, nous avons attrapé un petit lézard avec mes amis. On voulait le garder dans un bocal comme animal de compagnie. Mais plus tard, je me suis rendu compte que nous l'avions séparé de son environnement naturel, que nous ne pensions pas à son bien-être, donc nous n'avons pas suivi Shan (la bienveillance). Alors nous avons libéré le lézard".


Ivan, un enfant de 12 ans, a écrit dans son journal : "Aujourd'hui, j'ai eu un conflit avec ma grand-mère. Elle voulait que j'éteigne la télé, parce que j'avais dépassé le temps qui m'était alloué. Je lui ai demandé à finir de regarder l'épisode et lui ai promis de fermer la télévision immédiatement après. J'ai tenu ma promesse, ainsi j'ai suivi le principe de Véracité. Le 4 septembre, il a écrit : "Aujourd'hui, j'ai eu un conflit avec ma grand-mère à cause des crêpes. J'ai suivi la véracité, parce que je lui ai avoué que j'avais mangé la dernière crêpe".


 
Ivan

Ivan a également partagé que la pratique l'a rendu plus calme. "Je pensais que la véracité serait le principe le plus difficile à suivre, parce que j'ai souvent du tempérament et que je m'obstine, mais il s'est avéré que le plus difficile était en fait le principe de Patience... Mais j'ai déjà progressé dans cet aspect, et aussi concernant la Bienveillance. J'ai commencé à dire la vérité plus souvent... Avant j'avais du mal à dormir, mais depuis que j'ai commencé la pratique, les cauchemars ont cessé. Je me repose bien la nuit et je me réveille énergique. Je m'entends bien avec mes professeurs et mes camarades de classe."


Ivan a été surpris et heureux de constater au début de l'année scolaire, qu'il avait fait de réels progrès dans ses relations avec les enseignants et les autres élèves. Il a même été élu chef de classe. "Maintenant, je comprends qu'en tant que tel, je dois remplir mes fonctions de manière responsable."a déclaré Ivan.


 
Emi


Emi, 9 ans, a écrit dans son journal : "Aujourd'hui, je voulais prendre l'argent de la tirelire de ma sœur. Mais avant de le faire, quelque chose m'a arrêté et j'ai pensé que ce n'était pas bon, alors je ne l'ai pas fait. Plus tard, j'ai parlé à ma sœur de mon intention."


 
Lilia


Lilia est âgée de 11 ans et elle a partagé qu'il était plus facile pour elle de suivre la bienveillance et que la patience était le plus difficile. Elle a dit qu'elle avait du mal à se contrôler dans les conflits et quand elle ne pouvait pas faire les choses à sa façon, mais maintenant elle essayait de ne pas répondre. "Cette année, je suis devenu très tolérante envers mes professeurs et mes camarades de classe. Je fais ce que je suis censée faire et je fais mes devoirs sans me plaindre ni avoir de ressentiment.


Elle a écrit dans son journal : "Ma sœur ne voulait pas préparer son cartable avec tous les livres et les cahiers. J'ai suivi la bienveillance et je l'ai aidée à le faire".


 
Angela


Angela a 10 ans et elle a dit qu'elle aimait tous les exercices, mais que le quatrième était son préféré. Elle a rapidement acquis une très bonne compréhension des principes du Falun Dafa . "Je veux apprendre à bien faire les cinq exercices, y compris la méditation. Nous avons tous reçu des épinglettes de Falun Dafa et nous devons les mériter et les porter avec dignité. Nous devons être responsables envers la pratique.


 
Kalina


Kalina, 9 ans, est la sœur d'Ivan. Elle a écrit dans son journal : "Hier, nous avons joué aux cartes avec mon frère. Il a gagné parce qu'il a triché, et je me suis énervée et j'ai rangé les cartes. Puis j'ai réalisé que je n'avais pas suivi la bienveillance et j'ai ramené les cartes pour un nouveau jeu".


Depuis le début de l'année scolaire, les enfants ont moins de temps pour la pratique, mais tous les samedis ils viennent au parc pour la pratique de groupe. Ils amènent d'autres élèves à la pratique et ils sont sans cesse plus nombreux .


 


Tous les enfants sont au courant de la persécution du Falun Gong en Chine et la plupart ont soutenu la pétition, appelant à y mettre fin. Ils ont commenté qu'"une aussi bonne pratique devrait pouvoir être pratiquée librement et souhaité que tout le monde en Chine puisse oublier avoir jamais persécuté des pratiquants de Falun Dafa et eu de mauvaises intentions envers eux ".


"Je souhaite le plus grand succès à la pétition et aux pratiquants de Falun Dafa en Chine a déclaré Ivan.


Version originale bulgare :

Деца от Пещера се подобряват с Фалун Дафа

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.