Des visiteurs du salon du livre de Francfort s’informent à propos du Falun Gong

Les pratiquants de Falun Gong ont organisé une journée d'information (Infotag) à l’extérieur du Salon du livre de Francfort les 10 et 14 octobre 2018. Les visiteurs du salon ont eu l'occasion de découvrir le Falun Gong et sa persécution par le régime communiste en Chine. Beaucoup ont signé une pétition appelant à mettre fin à la persécution.


Cette année, le Salon du Livre de Francfort (Frankfurter Buchmesse) a attiré selon le site officiel plus de 7 500 exposants venus de 109 pays et plus de 280 000 visiteurs. De nombreux éditeurs, écrivains, reporters et blogueurs ont assisté à l'événement.


 
 
Les visiteurs du Salon du Livre s’arrêtent à la table du Falun Gong pour s’informer davantage.


Un journaliste : "Vous faites la juste chose »

Pfitscher, un journaliste de l'Agence européenne d'information, s'est arrêté à la table du Falun Gong le 13 octobre. Il a dit qu'il connaissait certaines informations sur le Falun Gong et qu'il voulait en savoir plus.


Un pratiquant de Falun Gong l'a informé que la persécution était née de la peur du Parti communiste chinois (PCC) de ne plus pouvoir contrôler ceux pratiquant Authenticité-Bonté-Patience et de perdre son pouvoir. L'ancien dirigeant du PCC Jiang Zemin a alors lancé la persécution il y a dores et déjà 19 ans.


Pfitscher a déclaré que de plus en plus de gens dans le monde commencent à voir le vrai visage du PCC. Le pratiquant lui a présenté une copie des Neuf commentaires sur le Parti communiste en allemand en lui disant : " Ce livre peut vous aider à voir à travers la nature maléfique du PCC ". Il a ensuite présenté "Comment le spectre du communisme gouverne notre monde", de la même équipe éditoriale. Selon ce livre, le communisme est issu du satanisme et est une organisation sectaire maléfique qui s'oppose au divin dans le but de ruiner l'humanité.


Pfitscher s’est dit très intéressé. Il a laissé sa carte de visite et a dit qu'il aimerait couvrir davantage la question du Falun Gong et en informer le public.


Il a signé la pétition pour mettre fin à la persécution en Chine et a salué les pratiquants sur ces mots : "Vous faites la juste chose. Je vous aiderai dans la mesure du possible."


Des étudiantes: Un tel gouvernement est si brutal


Jasmine et Samia sont étudiantes à Darmstadt près de Francfort. Elles ont pris un dépliant que leur tendait un pratiquant sortant de la salle d'exposition. Elles ont été choquées d'apprendre la persécution en Chine, en particulier le massacre de pratiquants de Falun Gong pour leurs organes.


"Cela dépasse l'imagination. Le crime de tuer des pratiquants pour obtenir des organes est toujours continue encore aujourd’hui ", a déclaré le pratiquant. Il a parlé à Jasmine et Samia de la résolution du Parlement européen de 2012 laquelle condamne le prélèvement forcé d'organes sur des pratiquants de Falun Gong et autres prisonniers d'opinion.


Les deux étudiantes ont signé la pétition et commenté : " C'est trop brutal ! Le Parti communiste chinois est contre l'humanité." "C'est totalement inacceptable pour un gouvernement de tuer des vies et de prélever les organes des autres contre leur gré."

class=brw style=margin-bottom:10;> 
Jasmine (à gauche) et Samia (à droite) signent la pétition pour mettre fin à la persécution du Falun Gong en Chine.

"Moi aussi j'aimerais apprendre le Falun Gong"


Jessica Fregin s'est arrêtée à la table du Falun Gong, a pris un dépliant et l'a lu attentivement. Elle a ensuite signé la pétition.


Ly, un pratiquant, lui a parlé des effets de guérison des exercices de Falun Gong et que de nombreux pratiquants s’étaient complètement remis de maladies terminales en suivant les exigences requises d’un pratiquant et en faisant les exercices de Falun Gong.


 
Jessica Fregin (en fauteuil roulant) lit le matériel de Falun Gong.


Ly lui a présenté la version allemande de Zhuan Falun, "C'est un livre qui aide les gens à comprendre la signification de la vie, comment être gentil et comment être en bonne santé". Jessica a demandé les coordonnées du site des exercices de groupe à Francfort et a dit : "J'aimerais aussi pratiquer le Falun Gong".


Ly demandait souvent aux passants : "Avez-vous trouvé le plus précieux des livres aujourd'hui ?" Beaucoup secouaient la tête. Ly leur disait alors : "J'ai un grand livre. Permettez-moi de vous le présenter." Il partageait alors le site Internet du Falun Gong et la version allemande du Zhuan Falun.


Un exposant chinois condamne le PCC

 
Mme Chen pratiquante de Falun Gong


Un exposant chinois de la province du Shandong vit au Royaume-Uni depuis de nombreuses années. Il avait rejoint les Jeunes Pionniers, l'organisation du PCC pour les élèves du primaire. En apprenant les crimes du PCC dans sa persécution des pratiquants de Falun Gong et le grand nombre de morts qu’il a causé en Chine, il a démissionné des organisations du PCC.


Selon Mme Chen, de nombreux exposants chinois ont pu visiter des sites Internet étrangers et connaissent par conséquent certaines informations non censurées, notamment la persécution du Falun Gong. Cependant, elle a constaté qu'ils ne connaissent généralement pas la raison de la persécution et l'importance de s’affranchir du PCC.


Mme Chen leur parle souvent des crimes commis par le PCC et leur dit que ce n'est qu'une question de temps avant que le Parti n’en soit tenu responsable. Elle a expliqué que les membres du PCC ayant dû faire le serment de donner leur vie pour le Parti au moment de leur adhésion, ils devaient couper leurs liens pour éviter de subir le même sort que le PCC.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.