Stockholm : "Cette pratique de méditation doit être la meilleure"

Les mois de mai à octobre constituent la haute saison touristique en Suède. Les pratiquants de Falun Gong de Suède saisissent cette occasion pour s'adresser aux visiteurs du monde entier, et chaque matin, près de l'entrée de l'hôtel de ville de Stockholm, ils déploient affiches et bannières présentant la discipline corps-esprit et sensibilisent le public à la persécution continue à son encontre en Chine.


Leur affichage informatif attire l'attention de nombreux touristes, qui s'arrêtent pour s’informer davantage sur la persécution du Parti communiste chinois (PCC) à l'égard du Falun Gong et ses crimes consistant à prélever les organes de pratiquants de Falun Gong et d’autres prisonniers d’opinion de leur vivant, ce au profit de la lucrative industrie des greffes.


 
Les pratiquants de Falun Gong montrent les exercices près de l'entrée de l'hôtel de ville de Stockholm
 
Présenter le Falun Gong aux visiteurs.
 
 
Les touristes s’informent à propos du Falun Gong.


Grâce aux efforts de sensibilisation des pratiquants de Falun Gong, de plus en plus de locaux et de touristes ont appris à connaître le Falun Gong et soutiennent pleinement les pratiquants dans leurs efforts pour mettre un terme à la persécution.


"Je veux faire partie de votre groupe"

Peter, un Suédois d'âge moyen, est passé un jour de juillet alors qu’il était en vacances, a accepté un dépliant et a lu toute l’information affiché, puis il a discuté un bon moment avec un pratiquant.


Lorsqu'il a appris que le Falun Gong s'était diffusé dans plus d’une centaine de pays et ses effets sur la santé, Peter a regretté de n’en être informé qu’à présent. Il a remercié les pratiquants pour leur présence et s'est dit triste qu'une aussi bonne pratique soit interdite en Chine. Il était particulièrement préoccupé par le fait que de nombreuses personnes innocentes soient brutalement persécutées et même tuées dans le processus de prélèvement forcé d’organes supervisé par le PC.


Peter a été touché par les efforts inlassables des pratiquants depuis dix-neuf ans pour mettre fin à la persécution. Il a dit : "Vous êtes les meilleures personnes que j'aie rencontrées dans ce monde. Je vous soutiens. Je veux être un des vôtres."


Il a demandé aux pratiquants de l'aider à commander un exemplaire de Zhuan Falun, le texte principal du Falun Gong, et a dit qu'il voulait commencer à pratiquer le Falun Gong. Il est venu souvent par la suite sur le site touristique et, une fois les activités terminées, il aidait les pratiquants à replier les panneaux d'information et autres matériels et à les mettre dans leurs véhicules.


Un touriste de Chine continentale : "L'avenir de la Chine dépend du Falun Gong"

Entre la Fête de la mi-automne et le début du mois d'octobre, le nombre de touristes en provenance de Chine continentale a considérablement augmenté.


Un jour, lorsqu'un grand groupe d'une cinquantaine d’entre eux est passé à l'endroit où les pratiquants tenaient leurs activités, on a pu entendre murmurer parmi eux, "Wow, Falun Gong, Falun Gong !". "Les pratiquants de Falun Gong sont vraiment partout !" Et aussi : "Ne prenez pas leurs journaux." Puis une voix s’est soudainement élevée parmi la foule : " Quel est le problème avec le Falun Gong ?. Ce n'est pas illégal de prendre un journal ! De quoi avez-vous peur ? Je vais en prendre un !"


La femme d'âge moyen a pris un journal qu’elle est venue un peu plus tard rendre à un pratiquant en disant : " Je sais que votre journal et autres documents sont tous imprimés avec votre propre argent. Je comprends la vérité à propos du Falun Gong. Pendant tant d'années, ça n'a pas été facile pour vous. Je veux juste vous remercier. Aucun de nous n'ose faire ce que vous faites. Je vous admire sincèrement. Vous avez déployé tous ces efforts pendant toutes ces années pour nous, simples citoyens chinois. L'avenir de la Chine dépend du Falun Gong."


Elle a dit aux pratiquants qu'elle avait déjà quitté le parti communiste et avait dit à son fils, qui étudie actuellement au Japon, de ne pas revenir car le régime chinois était trop mauvais. Alors qu'elle s'éloignait on l’a encore entendu dire : "Merci, merci à vous tous !"


"Cette pratique de méditation doit être la meilleure !"

Un homme d'âge moyen a regardé attentivement les affiches un jour du début d'octobre et a ensuite discuté avec les pratiquants. Il leur a dit qu'il était passé devant leurs affichages alors qu’il courait et qu'il avait senti le champ d'énergie paisible. Il a décidé de s'arrêter pour s'informer sur la pratique de méditation et la persécution.


Il a été consterné par la persécution brutale du PCC à l'encontre du Falun Gong et par le prélèvement d'organes sur les pratiquants de Falun Gong et autres prisonniers d'opinion de leur vivant. Il a dit : "C'est horrible !"


Il avait réfléchi aux raisons pour lesquelles le PCC persécute le peuple chinois et conclu que le Parti était si mauvais qu'il était capable de tout - comme l'illustrait la persécution longue et brutale du Falun Gong.
Puis il a dit : "Cette pratique de méditation doit être la meilleure. Je veux l’apprendre."

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.