Une pratiquante suisse : J'ai trouvé la voie juste il y a de cela dix-huit ans

À 68 ans, je peux revenir sur mes dix-huit années de cultivation. Le Falun Dafa m'a guérie d'une maladie grave, mon esprit et ma nature sont devenus plus calmes et plus équilibrés, et tout mon environnement s'est harmonisé grâce au Falun Dafa.

Guérie d'une maladie chronique en deux semaines

En avril 2000, je me suis rendue sur un site de pratique du Falun Dafa à Berne, la capitale suisse, en compagnie d'un collègue. Nous ne savions pas grand-chose de cette méthode de cultivation personnelle et nous avons commencé à pratiquer sans aucune pensée ou idée. En deux semaines, j'ai guéri de ma maladie intestinale chronique qui durait depuis sept ans. Les médecins et les séjours hospitaliers et de réhabilitations récurrentes n’avaient pas aidé. Grâce au Falun Dafa, je n'ai plus eu aucun symptôme en moins de deux semaines.

J'étais certaine d'avoir enfin trouvé le bon chemin.

Le Maître a dit :

« Le plus évident, c'est que votre corps sera bientôt purifié. En Chine, beaucoup de gens savent que la cultivaion du Falun Dafa est bien miraculeuse ! Après l'avoir pratiquée, les maladies se guérissent. Pourquoi ? Beaucoup de gens n'ont pas cherché à guérir leur maladie, seulement ils ont trouvé que la grande Loi est bonne, ils sont venus faire la pratique ! Ils se sont pourtant guéris. » (« Enseignement duFa à Sydney »)

Entrer dans la cultivation

À cette époque, j'avais divorcé de mon mari. J'étais seul avec deux enfants et de nombreux problèmes. Il m'était presque impossible d'exercer ma profession en tant que chef d'entreprise en économie du logement, car je ne possédais aucune connaissance en informatique à cette époque.

J'ai abandonné toutes mes opinions et postulé pour un emploi dans la gastronomie. En tant qu'employée de service, j'avais de bonnes relations avec les clients. Ici, jusqu'à ma retraite anticipée en 2013, j'ai trouvé un environnement propice à la clarification des faits.

Peu de temps après, j'ai dit à mon ex-mari qu'il n'avait plus à payer à me payer de pension alimentaire. Il ne m'a pas cru et m'a demandé de le lui confirmer immédiatement par écrit, ce que j'ai fait volontiers. Sans le Falun Dafa, je n'aurais pas pu le faire.

Rejoindre des projets de validation du Fa

Même si maintenant je suis impliquée dans divers projets et fais souvent du travail de validation de Dafa sur ordinateur, je ressens toujours le besoin de sortir pour distribuer des brochures. Cela me donne également l’occasion de parler du Falun Dafa à beaucoup de gens que je rencontre.

Lorsque des gens du monde entier ont exigé que l'ex-chef d'État, Jiang Zemin, soit tenu pour responsable de ses crimes contre l'humanité, cela nous a semblé une autre façon de rappeler aux populations locales la brutale persécution en Chine.

Comment pouvions-nous amener les gens autour de nous à soutenir cette campagne mondiale ?

Je me suis organisé pour rencontrer un compagnon de cultivation un samedi matin de janvier 2016. Bien qu'il ait beaucoup plu, nous n'avons pas laissé cela arrêter notre projet de rendre visite aux gens du voisinage. Avec un panier rempli de documents d'information sur le Falun Dafa et des listes de signatures, nous sommes allés de maison en maison, de porte en porte.

Depuis que nous avons rendu visite aux gens chez eux, ils nous ont souvent invités. Nous avons profité de l'occasion pour expliquer à nouveau les faits aux gens en détail, ainsi que la façon dont Jiang Zemin avait lancé la cruelle persécution. Nous avons également informé les personnes que les signatures seraient envoyées directement à la plus haute instance du Parquet suprême et à la Cour suprême de Chine. On nous demandait souvent : « Pensez-vous que ces signatures aideront ? »

Nous les rassurions : « Chaque signature est une étape vers la justice ! Déposer une plainte signifie également soutenir les Chinois qui ont déposé une plainte en Chine. »

Le Maître a dit :

« En en parlant ici, vos corps couche après couche qui ont réussi à cultiver en parlent aussi dans les corps célestes différents couche après couche. » (« Enseignement de la Loi et explication de la Loi lors de la Conférence de Loi du New York Métropolitain », Enseignement de Fa dans les conférences III)

Mémoriser le Fa

Au début de ma cultivation, j'ai mémorisé le Zhuan Falun et l'ai copié à la main, mais par la suite je me suis arrêtée un moment.

Lorsque la promotion de Shen Yun 2017 à Winterthur et à Bregenz a été terminée, je me suis sentie fatiguée et épuisée. J'étais dans un mauvais état de cultivation.

Comme nous étions souvent obligés de parcourir de longues distances pendant notre promotion, il ne restait plus beaucoup de temps le soir pour apprendre le Fa. J'étais souvent fatiguée et ne pouvais plus me concentrer sur la lecture.

Quand je suis rentrée chez moi après plusieurs mois, j'avais besoin de rattraper mon retard et de bien cultiver à nouveau. À cette époque, de nombreux pratiquants chinois ont partagé leurs expériences positives concernant la mémorisation du Zhuan Falun. J'ai donc décidé de recommencer à mémoriser le livre ainsi que les poèmes de Hong Yin.

Le Maître a dit :

« Pourquoi mémoriser le livre ? N’est-ce pas pour atteindre la plénitude parfaite ? Mémoriser le Zhuan Falun est bon pour ton élévation, parce que la partie microscopique de ton corps et ton côté le plus superficiel qui est le côté humain le mémorisent en même temps. » (« Enseignement du Fa à la Conférence de Fa en Suisse »)

Au début, j'ai eu de fortes réactions, telles que malaise, pression dans la tête et fatigue. Mais je savais que tout ce que je rencontrais dans la cultivation était une bonne chose. Pour la première fois depuis que j'avais commencé à cultiver, j'ai compris les principes du Fa et j'ai appris à lire le Fa de manière plus concentrée. Je me suis même souvenue de conflits et de karma de maladies du passé dont je n'avais pas reconnu la cause. Je reconnaissais maintenant clairement mes lacunes, y compris mon arrogance, mes exigences élevées envers les autres et mes plaintes à leur sujet.

Cultiver le Xinxing en faisant la promotion de Shen Yun

Shen Yun est revenu en Suisse alémanique en 2017, après de nombreuses années. Ce n’était que pour une représentation cette fois-ci, mais c’était quand même un grand défi pour nous. Beaucoup de pratiquants n'avaient jamais aidé à la promotion. En coopérant bien entre nous et même sans publicité, les places de théâtre se sont rapidement vendues !


Les spectacles ont eu lieu dans deux villes différentes en 2018 : trois à Winterthur et deux à Bâle.

Nous devions d'abord trouver un logement dans différentes villes. Alors que j'étais responsable de la distribution à Winterthur, j'ai effectué des recherches sur plusieurs portails en ligne pendant des semaines. Les choses ont finalement semblé s'arranger. Une Italienne souhaitait depuis longtemps rendre visite à sa famille et nous a confié son appartement pour une période limitée. Mes compagnons de cultivation m'ont aidée pour la communication en anglais et j'ai ensuite déposé 1200 euros sur le compte comme souhaité. Mais au bout de quelques jours, j'ai reçu une autre demande de paiement à la place de la clé. Mon mauvais pressentiment s'est révélé exact, car il s'est avéré que la femme appartenait à un réseau frauduleux. On m'avait volé beaucoup d'argent.

J'étais claire au sujet des principes du Fa, je devais être heureuse et la remercier parce que j'avais quatre avantages d'un seul coup. J'avais acquis de la vertu grâce à laquelle je pouvais pratiquer le gong, mon karma avait été éliminé et mon xinxing (qualité du cœur) s'était élevé.

Malheureusement, je n’ai toutefois pas réussi ce test. J'ai souffert pendant quelques jours d'un gros karma de maladie. C’est ainsi que j’ai pris conscience du fort attachement que j’avais à conserver les gains et les pertes. J'ai réalisé que ma croyance et ma confiance dans le Maître et le Fa n'étaient pas assez fortes.

Le Maître a dit :

« Dans la plupart des cas, c’est parce qu’on ne peut pas abandonner tel ou tel attachement qu’on n’arrive pas à passer l’épreuve. Parce qu’on ne peut pas prendre du recul pour s’éloigner de l’être humain, on ne peut pas la passer. » (« Enseignement de Fa à Sydney »)

Afin de répondre aux exigences du Maître, avec l'aide d'un compagnon de cultivation, quelques mois avant la distribution des brochures de Shen Yun, j'ai choisi trente itinéraires différents dans les villages et les rues, qui avaient des quartiers riches. Notre équipe de distribution était petite. Nous étions parfois deux, trois ou quatre, mais souvent j'étais seule. Certains pratiquants qui vivaient loin de Winterthur se sont répartis dans leurs quartiers résidentiels. Il faisait beau, il faisait froid, il pleuvait, il y avait de la neige et même des tempêtes. Notre forte et sincère croyance dans le Maître et dans le Fa nous a aidés à ne jamais douter que nous trouverions toutes les personnes ayant des liens prédestinés pour lesquelles le Maître avait réservé une place au théâtre. Ce furent des moments émouvants pour moi quand j'ai vu que même les nouveaux pratiquants étaient totalement dévoués pour Shen Yun.

Un couple chinois a voulu aider à la distribution l'année dernière. En raison de diverses difficultés et de conflits avec eux, nous leur avons finalement demandé de nous soutenir en émettant la pensée droite de chez eux.

J'étais déterminée à passer cette passe cette fois-ci, parce que notre Maître souhaite que tous les pratiquants soutiennent Shen Yun.

La situation n'a pas changé. Un matin, j'ai demandé à un pratiquant chinois d'enseigner à l'homme comment nous utilisons habituellement les itinéraires et les cartes routières en ligne lorsque nous sortons pour distribuer les documents. J'ai amené sa femme avec moi dans ma voiture.

Quand nous nous sommes retrouvés dans la soirée, le pratiquant chinois a crié après moi dans la rue devant notre maison. Je suis restée calme. Je savais que je devais faire mieux la prochaine fois.

Le Maître a dit :

« Voici mon point de vue sur la vente des billets de Shen Yun. Tout le monde se demande quoi faire lorsque nous avons encore des billets qui restent avant la soirée d’ouverture. Laissez-moi d’abord en parler sous l’angle d’un pratiquant. La situation de la vente des billets dans chaque région est en réalité la manifestation réelle et concrète de la situation de la cultivation et pratique et de la coopération des élèves dans cette région. » (« Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi de la grande région de New York 2009 », Enseignement de Fa dans les conférences IX)

Ils sont revenus pour nous aider au bout de quelques jours. Il pleuvait à verse, mais aucun d'entre eux ne s'est plaint.

J'ai pris le couple avec moi dans ma voiture et nous sommes partis. J'ai pris le temps de parler à l'homme et de lui montrer le plan sur les cartes des iPad ; où nous étions, comment nous pouvions trouver nos routes, combien de temps prenait la route, où nous allions nous retrouver et à quoi ressemblait le quartier. Il a appris très rapidement et était content de sa nouvelle capacité.

Dans la soirée, il m'a dit : « Maintenant, je comprends que tu voulais que j'apprenne de ce pratiquant chinois. À partir de maintenant, je pourrai sortir moi-même avec ma femme. » À partir de ce moment-là, ils ont été d'une grande aide pour la distribution des brochures. J'ai remercié le Maître dans mon cœur.

Shen Yun a sa dignité

Un grand défi pour moi était le comportement de certains de mes compagnons de cultivation lors de la distribution des brochures. Puisque nous nous sommes principalement concentrés sur les quartiers résidentiels aisés, nous devions nous comporter de manière respectueuse et prendre en compte le niveau de ces personnes. Cela me faisait mal au cœur de voir certains pratiquants de notre équipe de distribution le matin, surtout par mauvais temps, vêtus d'épais vestons, de bottes et de plastique recouvrant leur pantalon. Nous représentons le meilleur spectacle au monde, ne devrions-nous pas le présenter en conséquence ? Partout et par tous les temps, nous avons rencontré des gens avec qui nous pouvions parler de la grandeur de la performance de Shen Yun ou même montrer la bande-annonce. Notre comportement et notre apparence doivent toujours être ordonnés et corrects.

Nous avons souvent garé la voiture à proximité lorsque nous atteignions les « rues privées » et nous visitions ces quartiers à pied. Au début, certains pratiquants ont prêté plus d'attention à la quantité qu'à la qualité. Par exemple, ils traversaient les pelouses entre des copropriétés coûteuses ou prenaient rapidement des raccourcis entre les chemins des maisons adjacentes. En apprenant le Fa et en partageant des connaissances sur le système social occidental, sur la société de la classe supérieure, nous avons finalement réussi à éliminer ces problèmes et à donner à ces pratiquants une meilleure compréhension de Shen Yun et de notre contribution au succès des représentations.

J'ai été profondément émue par l'aide de plusieurs nouveaux pratiquants. Bien qu'ils n'avaient jamais vu les représentations de Shen Yun auparavant et qu'ils n'avaient jamais contribué à la promotion de Shen Yun, ils se sont impliqués de manière formidable. Lorsque l’ensemble de l’équipe de sécurité a émis la pensée droite ensemble à Bâle, j’ai senti et vu leur cœur sincère. Sans plainte ni attente, ils se sont pleinement engagés pour la sécurité des artistes. À ce moment précis, j'ai énormément apprécié mes compagnons de cultivation. Des larmes ont coulé sur mon visage.

Le pivot de notre promotion de Shen Yun était certainement notre étude du Fa du dimanche. Grâce à l'étude du Faet aux partages, tous les pratiquants impliqués ont acquis une meilleure compréhension de l'importance des représentations de Shen Yun.

Grâce à la coopération de tous les pratiquants suisses germanophones, les trois représentations à Winterthur, y compris la représentation supplémentaire l'après-midi et les deux représentations à Bâle, ont été complètement vendues et toutes les brochures et éditions spéciales de Shen Yun ont été distribuées.

Certains de mes voisins et membres de ma famille ont vu Shen Yun, certains même plusieurs fois. Il y a quelques années, une de mes voisines m'a surprise en envoyant une photo du Lincoln Center à New York. Elle avait écrit : « Nous avons vu Shen Yun à New York. Nous avons vraiment aimé. »

Je suis infiniment reconnaissante au Maître pour le grand chemin de cultivation qu'il a préparé pour moi. Je vais essayer de bien faire les Trois choses ltivation et espère pouvoir reconnaître et abandonner mes notions humaines, mes idées fausses et mes attachements.

Merci Maître. Merci compagnons de cultivation.

Version anglaise :
Practitioner from Switzerland: I Found the Right Way 18 Years Ago

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.