Une exposition d'art à Istanbul touche les cœurs

L'exposition internationale L’ Art de Zhen-Shan-Ren (Authenticité, Bonté, Patience) a été présentée à L’Association des Artistes de Bakırköy (BASAD), Istanbul du 21 au 25 septembre 2018.


Depuis 2004, l'exposition a été présentée dans plus de 200 villes de plus de 40 pays. Les œuvres illustrent à la fois la persécution du Falun Dafa par le régime communiste en Chine et la réponse pacifique des pratiquants de Dafa qui maintiennent fermement à leur foi.


De nombreux visiteurs ont été choqués de voir la brutalité montrée dans les œuvres et beaucoup d'entre eux ont signé une pétition appelant à mettre fin à la persécution en Chine et à poursuivre l'ancien dirigeant du Parti communiste chinois Jiang Zemin, qui a lancé et dirigé la persécution.


 
Üstün Asutay, l'un des fondateurs de BASAD, signe une pétition appelant à mettre fin à la persécution du Falun Gong en Chine.


M. Üstün Asutay, l'un des fondateurs de BASAD, a visité l'exposition et a exprimé ses meilleures souhaits et son appréciation aux pratiquants. Il a condamné la persécution après avoir vu les peintures et a signé la pétition.


"C'est la seule chose dont l'humanité a besoin, a dit M. Asutay, j'ai été très impressionné par cette exposition à BASAD. On aurait dit un film, mais malheureusement, c'était réel !"

 
Mme Şeyma (à droite), visite l'exposition


Mme Şeyma, une visiteuse de l'exposition, a écrit dans le livre d'or : "Nous nous habituons tous à être indifférents à l'injustice depuis notre enfance. Les sociétés sont silencieuses et ignorantes parce que les massacres et la torture ne les touchent pas."


 
 

 
Une pratiquante parle aux visiteurs du Falun Dafa et de la persécution en Chine
 
Ufuk Yüksel et son épouse


Un visiteur de l'exposition Ufuk Yüksel et son épouse ont signé la pétition. M. Yuksel a écrit dans le livre d'or qu'il était surpris par les atrocités commises en Chine en dépit de son développement économique.


 
Mme Saadet écrit dans le livre d’or

Mme Saadet, a écrit après avoir visité l’exposition: "Je ressens cette cruauté en Chine dans mon âme. Je souhaite que le gouvernement chinois [ressente] de la compassion et de la tolérance dans son âme, le plus tôt possible... Je ne trouve pas les mots . Je condamne le gouvernement chinois !"


 
Canan Karahan (à gauche) a trouvé paix et réconfort dans l'exposition.


Après avoir visité l'exposition, Canan Karahan a partagé ses réflexions dans le livre d'or : "Voici un environnement où je trouve la paix et me sens très à l'aise. Cette exposition[est] parfois chargée d'émotion, parfois pleine d'énergie et si bien exprimée avec Vérité, Compassion et Abstention. J'aimerais que nous soyons tous avec la Vérité."



 
Naime Öztürk a été attristée par la persécution.


Naime Öztürk, une autre visiteuse a écrit : "J'ai ressenti cette persécution en Chine dans toutes mes cellules. J'aimerais que les atrocités cessent et que le gouvernement chinois ait pitié." Elle a ajouté qu'elle souhaitait que l'exposition soit présentée dans le monde entier afin d'informer davantage de personnes sur la persécution du Falun Dafa en Chine.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.