Un tribunal tient une audience secrète pour une femme sans représentation légale

Le 26 septembre 2018, la cour du canton de Minhou a tenu une audience secrète pour une femme de 44 ans de la province du Fujian, pour avoir distribué des documents sur sa foi, le Falun Gong. Le juge n'a pas informé les membres de sa famille et ne lui a pas demandé si elle avait un avocat pour la représenter.


Mme Wu Yingxiang de la ville de Fuzhou a été arrêtée le 2 mai 2018 alors qu'elle distribuait des documents de Falun Gong près d'une université. Une étudiante l'a dénoncée à la police et des policiers du commissariat de Hetang l'ont arrêtée.


Sans mandat de perquisition, la police a fouillé sa maison et confisqué ses livres de Falun Gong, ses dépliants, son ordinateur, son imprimante et 5 000 yuans en espèces.


Elle a été emmenée au centre de détention n ° 2 de la ville de Fuzhou le 3 mai et son cas a été approuvé le 24 mai.


Sa famille n'a engagé un avocat pour elle qu'après avoir appris l’audience secrète. L’avocat a adressé une demande écrite au tribunal et au parquet le 29 septembre, leur demandant de laisser tomber son cas et de la libérer, car sa liberté de conviction et d’expression devait être protégée par la loi, et non devenir le motif de sa persécution.


Version anglaise :

Court Holds Secret Hearing for Woman Without Legal Representation


Version chinoise :

福州市闽侯县吴莺香被秘密开庭

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.