Chérir mon chemin de 'cultivation'

Bonjour vénérable Maître !
Bonjour compagnons de pratique !


Obtenir Dafa

Je suis un jeune homme de 25 ans de Riga, en Lettonie. J'ai obtenu le livre Zhuan Falun fin 2014 alors que j'étais dans une librairie en train de feuilleter des livres.


Aussi loin que je me souvienne, j'étais très intéressé par la méditation, les exercices, la spiritualité et la cultivation de soi. Et avant d'obtenir Dafa, j'ai fait d'autres choses et j'ai essayé de comprendre la signification de la méditation et de cet Univers. À un moment donné, j'ai compris que j'avais besoin d'un Maître pour me guider, pour m'enseigner. Quand j'ai eu cette pensée pour la première fois, j'ai commencé à naviguer sur Internet et je suis allé à certains endroits pour apprendre d'autres pratiques, mais au fond de moi, je savais que ces pratiques n'étaient pas bonnes, alors j'ai arrêté. Mais mon désir de cultiver était très fort.


J'ai toujours été très strict avec moi-même et c'est pourquoi j'ai appris beaucoup de choses par moi-même, j'ai toujours aimé apprendre des choses par moi-même. Mais avec la méditation et la cultivation je sentais que j'avais besoin d'un Maître. Je crois que le Maître a vu ce souhait dans mon cœur et a tout arrangé pour moi. C'est exactement ce que dit le Maître dans Zhuan Falun :

…c’est donc la plus précieuse des pensées. Dans le bouddhisme, on parle de la nature de bouddha; à l’instant où la nature de bouddha d’une personne se manifeste, il devient possible pour les êtres éveillés de l’aider. “ (Zhuan Falun, première leçon)


Et donc, je crois que même avant que je devienne pratiquant, le Maître prenait déjà soin de moi. Un jour, alors que je marchais dans la vieille ville, j'ai vu les pratiquants de Falun Dafa faire la méditation assise. J'étais à la fois très intéressé et stupéfait, parce qu'une femme âgée méditait dans la position du lotus avec aisance. Cela m’a stupéfait parce bien qu’étant un jeune homme je suis incapable de soulever mes jambes comme ça. Un pratiquant m'a remis une brochure Je l'ai lue et je l'ai emportée avec moi.


Au début, je n'ai pas beaucoup prêté d'attention à la brochure, mais j'ai cru que c'était quelque chose de précieux. Un jour, je suis allé dans une librairie et j' ai passé beaucoup de temps à examiner différents livres. Mais à la fin, un seul livre a attiré mon intérêt, c'était un livre avec une couverture dorée - Zhuan Falun. A ce moment-là, j'ai oublié tous les autres livres et j'ai acheté celui-ci. Je suis rentré chez moi et j'ai commencé à le lire, et j'ai senti que j'avais déjà vu ce livre - et c'était vrai. J'ai fouillé dans mes affaires et j'ai trouvé la brochure de Falun Dafa, que j'avais obtenue plus tôt. Et j'ai été interloqué quand j'ai vu que ce livre parlait de cette pratique. Sans hésitation, j'ai fait des recherches en ligne et j'ai commencé à apprendre les exercices. Je savais que j'avais trouvé ce que je cherchais. Le livre m'a tout expliqué. J'ai senti que c'était très précieux. Depuis lors, je ne l'ai plus laissé et je suis devenu un pratiquant de Falun Dafa.


Chérir cette opportunité de cultiver

Depuis que j'ai commencé la pratique, je me suis juré que je cultiverai jusqu'à la fin, jusqu'à ce que j'atteigne la parfaite plénitude. Ainsi, j'ai commencé à lire le livre de plus en plus et aussi à lire toutes les autres conférences et enseignements de Maître Li Hongzhi et j'ai commencé à mémoriser Zhuan Falun et les autres enseignements. J'ai aussi développé le désir d'apprendre le chinois et de comprendre le Fa dans sa langue originale. Depuis, j'apprends tranquillement la grammaire, les caractères et la langue chinoise par moi-même. Maintenant, je peux reconnaître de nombreux caractères chinois et en comprendre la grammaire, et lire le livre principal Zhuan Falun en chinois, mais pas encore en entier. J'ai aussi commencé à recopier le Zhuan Falun cultivation avec un pinceau et de l'encre. À travers ces expériences, j'ai ressenti à quel point le Fa et la langue chinoise sont merveilleux.


Par exemple, quand je fais de la calligraphie et que je copie à la main le texte principal, je me sens toujours léger, à l'aise et très paisible, et après la séance, tout mon corps semble si détendu, et mon esprit rempli d’idéogrammes et du Fa.


Pour mieux comprendre la cultivation de soi et la culture traditionnelle, j'ai également lu toutes les anciennes histoires de cultivation sur Minghui. Cela m'a beaucoup aidé à mieux comprendre Zhuan Falun et à quel point la cultivation est solennelle et sérieuse. Je sens vraiment que je dois chérir cette occasion sans précédent de cultiver dans le Grand Fa de l'univers.


En lisant tous les enseignements du Maître, ma sagesse a augmenté et j'ai tout compris concernant la vie et le but de venir ici. J'ai senti que cette pratique était très précieuse et j'étais déterminé à atteindre le critère d’un vrai pratiquant. Bien sûr, la cultivation n'est pas facile et ce n'est pas quelque chose que l'on peut saisir au début, je crois qu'il faut un processus de questionnement et de réflexion profonde pour comprendre les principes les plus profonds. Et comme j'ai compris que la cultivation n'est pas quelque chose de formel et de superficiel, il faut mettre en pratique les principes que l'on a compris, se débarrasser des attachements et souffrir, et je crois que c'est la partie la plus difficile.


En lisant et en mémorisant différents textes des enseignements du Maître, j'ai senti au début que je comprenais comment me conduire. Mais la partie la plus difficile est venue quand j'ai dû suivre ces principes dans ma vie quotidienne et cultiver au milieu de différents tests de xinxing et agir comme un pratiquant et regarder à l'intérieur.


Par exemple, au début, je ne savais pas comment regarder à l'intérieur et voir en moi-même le reflet de toutes les situations. Je reprochais toujours leurs erreurs aux autres, surtout dans notre groupe d'étude local. Mon attention se portait sur les autres et je voyais souvent les défauts des autres et pensais à quel point ils avaient tort. Avec cela, mon cœur s'est rempli de ressentiment, d'aversion et d'arrogance. Mon attention se portait à l'extérieur.


Après l'étude de Fa une fois, les pratiquants ont partagé entre eux et ont eu un conflit, et beaucoup de choses humaines sont ressorties. J'ai compris que je devais regarder à l'intérieur de moi, mais je ne savais pas quoi chercher. J'ai commencé à lire le Fa tout seul et je n'ai pas prêté attention à leurs disputes. Mais derrière tout cela se cachaient des pensées d'aversion et de blâme, des pensées qu'ils ne savaient pas ce qu'est la cultivation. La pensée "je suis meilleur que les autres" se cachait derrière tout ça.


En étudiant le Fa, en réfléchissant et en écrivant mes pensées, j'ai compris que ce n'est pas accidentel, toutes ces situations mettaient en évidence mes attachements et mes pensées erronées. Elles se produisaient pour que je puisse voir mon égoïsme et mon attachement à l'attitude moralisatrice.


Le maître a dit :

"…certains se jugent eux-mêmes selon des critères moraux dégradés et se croient meilleurs que les autres, car même les critères de jugement ont changé. " (Zhuan Falun, première leçon)


Après avoir pris conscience que je concentrais mon attention vers l'extérieur plutôt que vers l'intérieur, j'ai vu cette arrogance en moi et j'ai commencé à y prêter attention. J'ai décidé que je travaillerais davantage sur mon propre cœur et ne trouverais de défauts qu'en moi-même, et non chez les autres. En conséquence, mon cœur a augmenté sa capacité, et je ne trouve plus de fautes chez les autres, et si je le fais, je réfléchis à cela et je cherche profondément en moi et j'essaie de comprendre les autres à partir de leurs perspectives. Mon cœur s'est agrandi et je n’ai plus nourri de pensées négatives à propos des insuffisances des autres, même s'il n'était pas toujours facile de se débarrasser des pensées de blâmer les autres.


Pourtant, je n'arrive pas toujours à me considérer comme un vrai pratiquant et toujours regarder à l'intérieur et éliminer mes attachements. Parfois, c'est très douloureux. Par exemple, lorsque je travaille et que quelqu'un fait quelque chose qui m'irrite, je sais que je ne dois pas me fâcher, mais dans la plupart des cas, je prends cela à cœur et le laisse me contrôler. Mais maintenant j'ai compris que ces choses ne sont pas moi - et ces attachements sont précisément ce que le Maître veut que j’enlève. Des choses comme la colère, l'impatience et l'attachement à s'énerver. Ainsi, j'essaie vraiment tous les jours de les réprimer et de les enlever pour les remplacer par la compassion.


Une fois, je parlais à ma petite amie et elle a commencé à dire des choses qui m'irritaient vraiment et me mettaient en colère. Mais à ce moment-là, je me suis souvenu que j'étais un pratiquant de Dafa et que je devais m’en tenir à des normes plus élevées. Je sentais que ces attachements étaient sur le point de prendre le dessus, je ne les ai pas suivis mais j’ai utilisé la gentillesse pour gérer la situation. Il n'y a donc pas eu de conflits et tout est resté normal. À ce moment-là j'ai réalisé que je dois toujours m’en tenir à des normes élevées et ne pas laisser le karma de pensée et les attachements me contrôler.


Le maître a dit :

« Certains n’ont pas une conscience principale forte et se laissent entraîner par le karma des pensées à commettre de mauvaises actions, alors ils se perdent et chutent. Mais la plupart des gens peuvent se servir de leur puissante pensée subjective (conscience principale forte) pour le repousser et s’y opposer. Cela montre alors que cette personne est susceptible d’être sauvée et qu’elle est capable de distinguer le bien du mal… » (Zhuan Falun, sixième leçon)


Je comprends à présent que chaque aspect de ma vie fait partie de ma cultivation, et cela inclut la façon dont je me comporte à la maison ou au travail. Que dans chaque situation, je dois manifester le comportement d’un disciple de Dafa. Par exemple, je laissais autrefois ma mère assumer toutes les tâches ménagères. Et je n'y réfléchissais pas, mais à présent je nettoie la maison fais la vaisselle et lave le sol sans condition. Ma mère ne m'a pas demandé de le faire, un jour je me suis réveillé et j'ai senti que je devais le faire. Mais j'ai encore l'impression d'être très loin du niveau d'un vrai pratiquant et que ma "bouteille" est encore remplie de beaucoup de mauvaises choses et ne peut pas complètement remonter à la surface, et j'ai encore beaucoup d'égoïsme. Mais néanmoins, je vais faire de mon mieux pour cultiver ces mauvaises choses et matières, pour retourner à mon vrai moi originel.


Clarifier les faits avec compassion

Après avoir étudié les enseignements du Maître, j'ai compris l'importance de clarifier les faits pour aider à sauver les êtres. J'ai donc commencé à participer activement à toutes les activités locales de clarification de la vérité et j'ai aussi beaucoup appris sur la persécution et le PCC.


J'ai compris qu'en aidant à sauver les êtres, je devais incarner la compassion, et que seule la compassion peut faire fondre le cœur des gens ordinaires. Avant les événements publics, j'étudiais comment mieux clarifier la vérité en lisant les articles de Minghui.org et en regardant vidéos de clarification de la vérité, pour comprendre ce qu'il faut dire aux gens et appuyer mon histoire avec la vérité.


Au début de l'hiver 2016/2017, les pratiquants de Dafa ont concernant Jiang Zemin. Bien que j'assistais aux activités et parlais aux gens, je n'y participais pas activement du début à la fin, et je partais quand je le voulais, et considérais que ce n'était pas si grave que ça. Cet état incorrect m’a été signalé par une pratiquante. Après l'activité, elle a dit d'un ton strict : "Tu prends ça comme un jeu, tu viens comme tu le veux et tu t’en vas quand tu veux. "Quand je veux, je viens." Et c'est vraiment comme ce qu'elle a dit : J'ai regardé à l'intérieur de moi et j'ai vu cet état incorrect. J'ai réussi à l'éliminer et j'y ai prêté plus d'attention.


C'est pourquoi j'ai décidé d'être plus diligent, et j'ai commencé à participer activement à toutes les activités, et même à les organiser. Par exemple, lorsque j'ai participé à l'organisation de l'événement "Traduire Jiang Zemin en justice", je suis devenu plus diligent, j’incarnais la compassion et j'avais toujours des pensées droites pendant les activités. Des pensées comme "Mon champ d'énergie compatissante peut rectifier tous les états incorrects", "J'incarne la compassion", "Les gens avec des affinités prédestinées viendront les uns après les autres et feront leur choix". Je récitais souvent le poème du Maître :

"La compassion peut faire fondre Ciel et Terre en printemps
Les pensées droites peuvent sauver les gens de ce monde
"
(Hong Yin II, Le Fa rectifie l’Univers)


Aux moments où je ne parle pas aux gens, j'émets des pensées droites ou je garde ma conscience claire et pure, et en raison de cela aucune pensée négative ne peut pénétrer dans mon esprit. Quand je suis vraiment dans cet état, je sens que mon champ d’énergie peut rectifier toutes les conditions anormales et me donne la sagesse tout en clarifiant la vérité.


Par exemple, un homme se dépêchait et est passé devant notre événement, je l'ai salué et ai envoyé mes pensées pures et ma profonde compassion et lui ai expliqué les faits. Au début, l'homme semblait ennuyé, mais ensuite il s’est ouvert et a signé la pétition. Une situation similaire c'est produite avec une dame qui se promenait avec ses chiens. Au début, elle ne voulait pas écouter, mais ensuite elle s'est détendue et a demandé : "Qu'est-ce que ça va changer ? J'ai dit : "Si on reste indifférent et qu'on n'agit pas, rien ne changera." La femme a signé sur le champ la pétition et nous a souhaité bonne chance. Je crois que la bienveillance a fait fondre son cœur et son vrai moi s’est manifesté et elle a fait son choix.


J'ai expliqué la vérité à presque tous mes amis et collègues. Quand je parle aux gens, j'essaie toujours de leur parler comme s'ils étaient mes meilleurs amis, je les salue poliment et leur parle comme si nous étions proches. Et souvent, cela ouvre les gens, et ils écoutent attentivement la vérité.


Une fois, à la fin de mon temps de travail, un groupe de touristes de 8 à 10 personnes est venu dans notre café. À l'époque, je m'employais activement à clarifier la vérité à propos de la persécution à mes amis. J'ai pensé - "c'est une grande opportunité prédestinée, je dois leur dire la vérité sur Jiang Zemin et la persécution". Au début, je ne savais pas comment entamer la conversation et j'avais un peu peur, mais j'ai fait une percée et je leur ai demandé s'ils étaient au courant du Falun Dafa et de la persécution. Je leur ai parlé avec gentillesse et comme si je parlais à un ami proche. Ils ont tous écouté attentivement, après quoi je leur ai proposé de signer la pétition et ils ont tous signé. En leur parlant et en surmontant ma peur de parler aux gens, j'ai senti que mon corps devenait léger et j'ai senti le Falun tourner dans mon bas ventre. Des situations similaires se sont produites lorsque j'ai enlevé ma peur et que j'ai parlé du Falun Dafa aux gens.


À présent, je sens que je suis encore très loin du niveau d'un vrai pratiquant, mais je vais essayer de mieux assurer chaque pas, d'affermir ma volonté et de faire les trois choses activement et de m'assimiler aux caractéristiques de l'Univers et aider le Maître dans la période de rectification du Fa.


Merci, compagnons de cultivation,
Merci, Maître miséricordieux.


[Partagé au Fahui européen 2018 à Prague]

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.