Le Conseil national autrichien accepte une motion condamnant le trafic illicite d’organes en Chine

M. Yong Wang, président de l’Association Falun Dafa d’Autriche, accompagné du Dr Kugler, Membre du Parlement, ont soumis une motion citoyenne à M.Wolfgang Sobotka, Président du Conseil national autrichien, le 18 septembre 1018. La motion demandait au parlement de condamner le prélèvement d’organes sanctionné par l’État en Chine. La motion requérait que le Parlement exhorte les autorités chinoises à mettre immédiatement fin au prélèvement forcé d’organes sur les détenus et à permettre à une tierce partie de mener indépendamment des investigations crédibles et transparentes.

 
Yong Wang (second à partir de la droite) de l’Association Falun Dafa d’Autriche remet la motion au Président Mag. Wolfgang Sobotka (second à partir de la gauche) du Conseil national. Le Dr. Kugler (à droite à partir de la gauche), Membre du Parlement.


Wang a déclaré que le Conseil national traiterait la motion et aiderait le peuple autrichien à se renseigner sur la persécution du Falun Gong en Chine, ce qui inciterait le gouvernement autrichien à condamner cette persécution.


La motion énonce :


"Condamnez le prélèvement forcé d'organes sanctionné par l'État en Chine et exhortez le gouvernement chinois à cesser immédiatement tout prélèvement forcé d'organes sur les détenus. Pour les crimes commis dans les transplantations d'organes, le gouvernement chinois devrait permettre à des tiers de mener des enquêtes indépendantes avec une grande crédibilité et transparence.


"Amendez la loi pour interdire le tourisme de transplantation d'organes et les transactions d'organes en Chine.


"Demandez au Parti communiste chinois de cesser immédiatement de persécuter le Falun Gong (les pratiquant de Falun Gong sont les plus grandes victimes du prélèvement d'organes) et libérez immédiatement tous les pratiquants de Falun Gong et autres prisonniers qui ont été emprisonnés pour leur foi.


"Permettez à tous les citoyens autrichiens d’apprendre le problème du trafic d'organes en Chine par le biais d’événements publics."


Dans les mois à venir, les Autrichiens pourront signer en ligne sur le site web du Parlement pour soutenir directement la motion. Après en avoir discuté, le Parlement décidera s'il y a lieu de donner suite aux demandes contenues dans la motion.


Une résolution similaire a été adoptée par le conseil municipal de Vienne en avril de l'année dernière.


Version chinoise :
奥地利国家议会接受倡议书 关注中共非法器官交易(图)


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.