Activités dans quatre villes d’Argentine pour dénoncer dix-neuf ans de persécution en Chine

Les pratiquants de Falun Dafa d'Argentine ont organisé des activités publiques dans plusieurs grandes villes du pays pour marquer la date du 20 juillet 1999, soit dix-neuf ans depuis le lancement de la campagne d'éradication du Falun Dafa par le Parti communiste chinois (PCC). Les pratiquants ont aussi présenté les bienfaits de la pratique aux gens, comme ils ont l'habitude de le faire depuis seize ans.


Depuis 1999, les pratiquants en Chine ont été arrêtés, détenus, torturés, soumis à des lavages de cerveau et même tués pour leurs organes au profit de la lucrative industrie des greffes .


Buenos Aires : Trois jours d’activités

Les pratiquants de Buenos Aires se sont rassemblés devant l’ambassade de Chine où ils ont déployé banderoles et affiches. Ils ont également fait la démonstration des exercices devant le consulat chinois.


Des imprimés ont aussi été distribués aux automobilistes qui passaient. C'était une journée particulièrement pluvieuse et froide, mais malgré tout, les conducteurs baissaient leurs vitres et acceptaient volontiers les informations des pratiquants. Beaucoup ont manifesté leur soutien aux pratiquants en leur tapant dans la main. D'autres écoutaient avec attention les explications sur la persécution en Chine, et beaucoup ont dit qu'ils allaient chercher plus d'information à propos du Falun Dafa sur Internet. De nombreux habitants de Buenos Aires ont pris connaissance de la persécution et des bienfaits de la pratique qui peut être apprise gratuitement dans les parcs de la ville.

 

Informer du prélèvement forcé d'organes un groupe d’étudiants dans le quartier chinois de Buenos Aires.
 
Démonstration des exercices du Falun Dafa en face du consulat chinois à Buenos Aires
 
Une passante signe la pétition condamnant le prélèvement forcé d'organes.


Après avoir appris le prélèvement forcé d'organes sur des pratiquants de leur vivant, pour le profit, un chauffeur de taxi a déclaré : " Je vais prier pour vous. " Il était ému et attristé d'apprendre que de telles atrocités ont lieu en Chine.


Le 20 juillet, les pratiquants ont organisé un défilé à travers Florida Street, la rue piétonne la plus fréquentée de Buenos Aires. La zone est habituellement bondée de touristes et d'habitants. C'était une journée froide, pluvieuse et très venteuse, mais les pratiquants étaient déterminés à poursuivre les activités. Ils ont ainsi affronté le mauvais temps et marché de San Martin Square jusqu'au State Council, en faisant quelques arrêts pour parler aux passants.



En dépit du mauvais temps, les gens se sont arrêtés, ont écouté les pratiquants leur présentant les faits et ont signé la pétition. La pétition sera présentée en décembre, au sommet du G20 qui aura lieu en Argentine et dont la Chine fera partie. Les pratiquants ont demandé que leur président évoque la question des prélèvements d'organes à vif sur les pratiquants en Chine, perpétrés par le régime communiste, pendant le sommet. Des milliers de signatures ont été récoltées jusqu'à maintenant.


Le dimanche, les pratiquants se sont regroupés à Palermo Woods, un vaste espace vert ouvert au public, où les gens pique-niquent, font du sport et passent le week-end en famille. Les pratiquants ont fait les exercices en groupe, déployé des banderoles et des affiches, parlé aux passants et distribué des prospectus. Ils sont ensuite allés dans le quartier chinois où ils ont de nouveau défilé tout en diffusant les faits de la persécution.


L’événement a attiré l'attention des gens, même les Chinois locaux ont posé des questions. Ils ont mentionné comment la propagande du Parti communiste leur avait caché la vérité à propos du Falun Dafa. Beaucoup d'entre eux ont pris des exemplaires des Neuf commentaires sur le Parti communiste ainsi que le bulletin local qui contient des informations non censurées en provenance de Chine.


Après avoir pris des imprimés et écouté les explications sur le prélèvement d'organes, des centaines de personnes ont signé la pétition, dont beaucoup de jeunes.


Un groupe de disciples de Hare Krishna se tenait à une des intersections du quartier chinois. Alors qu'ils chantaient leurs chansons, quand le défilé du Falun Dafa est passé devant eux, ils ont cessé de chanter et ont applaudi et encouragé les pratiquants du défilé. Ils ont tous pris des dépliants à lire.

Cordoba

 
Des pratiquants de Cordoba sensibilisent la population à la persécution en Chine.
 
Parler de la persécution à une passante
 
Une femme signe la pétition contre la persécution.


Salta

 
Démonstration des exercices sur la place principale de Salta à côté d'une affiche révélant le crime du PCC de prélèvement forcé d'organes
 
Expliquer les faits à une habitante de Salta

Tucuman

 
Des pratiquants font la démonstration des exercices en face de la Maison de l’Indépendance, un monument historique qui attire des centaines de touristes de tout le pays.
 
Des imprimés ont été distribués aux habitants et aux touristes dans le centre-ville de Tucuman.


Version anglaise :
Argentina: Falun Dafa Practitioners Hold Activities in Four Cities to Raise Awareness of the 19 Years of Persecution in China

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.