La vie n’est rien sans Dafa

Je suis un étudiant en dernière année d’université. Ma mère a cultivé Falun Dafa pendant un long moment donc j’ai grandi sous la protection de Dafa. Ma diligence a faibli après mon entrée à l’université, mais le Maître ne m’a jamais abandonné – il me protège toujours du danger et me ramène au Falun Dafa quand je m’égare. J’aimerai partager quelques expériences miraculeuses que j’ai vécues ces dernières années.


J’ai toujours été loin d’être un élève brillant. Mes notes étaient moyennes et je sentais qu’il n’y aurait aucune chance que je rentre dans une bonne université. Ma mère m’incitait constamment à étudier le Fa et à respecter les principes d’Authenticité-Bonté-Patience, néanmoins je passais la plupart de mon temps libre sur des choses qui n’étaient pas en lien avec Dafa. Miraculeusement, j’ai réussi à entrer dans une bonne université et non une moyenne. Je sais que tout cela est le seul fait du Maître, et de la foi de ma mère en Dafa et que le Maître protège toute ma famille.


Juste à temps

Pendant un certain temps, ma mère a été persécutée pour être restée ferme dans sa croyance dans le Falun Dafa. Une fois, elle est sortie pour faire des achats à l’épicerie et n’était pas revenue trois heures plus tard. Mon père était parti pendant quelque temps pour son travail, donc j’étais seul à la maison. Je me sentais de plus en plus mal à l’aise et j’ai eu une prémonition que quelque chose avait pu arriver à ma mère. Je voulais aller à sa recherche mais je ne savais pas où chercher.


De désespoir, j’ai regardé la photo du Maître et l’ai appelé à l’aide. D’autres fois, le Maître semblait toujours très compatissant sur ses photos, mais à ce moment-là, Son expression semblait très grave. Soudainement, j’ai senti une montée d’énergie et j’ai bondi pour cacher le portrait du Maître et les piles de livres de Falun Dafa dans la maison.


Juste au moment où j’avais déplacé la dernière pile de livres de Dafa dans l’armoire et les avais recouverts avec des vêtements, un groupe de policiers a fait irruption et ils ont commencé à retourner la maison. Ils ont cherché un peu partout et ont ouvert plusieurs fois les portes de l’armoire, mais ils n’ont rien trouvé. J’ai émis la pensée droite et ai demandé de l’aide au Maître. Finalement, ils sont repartis les mains vides et ma mère est rentrée à la maison saine et sauve.


Avoir une ferme croyance en Dafa

Après être entré à l’université, mon attitude concernant l’étude du Fa s’est relâchée. J’ai commencé à me comporter comme les personnes ordinaires et donnais souvent libre cours à mon mauvais caractère. Dans ma quatrième année, mes camarades de chambrée ont tous opté pour étudier ensemble et j’étais laissé de côté lors de toutes leurs séances d’étude. Le temps passant, c’est devenu vraiment bizarre dans le dortoir, parce qu’ils parlaient et traînaient ensemble sans moi. Il y avait un énorme contraste par rapport aux années précédentes, où j’avais toujours été le centre de l’attention de tous.


La situation a continué de la sorte pendant quatre ou cinq mois, et je sentais que j’allais devenir fou à cause de ce changement insoutenable dans l’atmosphère du dortoir.


Quand je suis rentré à la maison, j’ai pleuré et me suis plaint à ma mère, qui en retour m’a conseillé d’étudier le Fa. Je suis resté à la maison pendant une semaine et ai étudié le Fa avec diligence. Bien que j’en aie beaucoup appris, l’atmosphère désagréable à l’école m’a fait replonger dans la douleur d’être mis à l’écart.


Une nuit, j’ai rêvé que je vivais dans un minuscule conteneur de forme sphérique, un habitat pour humains. Nous vivions tout en bas du conteneur, et en haut du conteneur était ce que nous appelions le « ciel ». Soudainement, le Maître est apparu à côté de moi, m’a donné une petite tape sur le dos, et a pointé vers le haut. J’ai levé le regard et j’ ai vu une petite fissure dans le haut du conteneur. Au travers de la fissure, j’ai vu des couches de nuages bleus criblés d’étoiles comme du sable, tellement beaux et tellement incroyables ! J’ai tendu ma main vers le haut et ai essayé de sauter en dehors du conteneur, mais je n’y arrivais pas. En panique, je me suis réveillé.


Mes larmes coulaient de manière incontrôlable quand j’ai réalisé que le Maître me donnait un indice au travers de mon rêve. Il me disait de ne pas me laisser retenir par les sentiments des gens ordinaires et de retourner à mon monde originel. Depuis lors, j’ai réajusté mon état d’esprit et j’ai traité mes camarades de chambrée avec compassion et gentillesse. À la fin du dernier semestre, ils m’ont dit adieu comme si rien ne s’était passé.


J’ai maintenant 24 ans et j’ai fait l’expérience de si nombreuses choses miraculeuses après avoir obtenu le Fa. Je voudrais dire aux jeunes pratiquants du Falun Dafa : N’abandonnez pas Dafa ! N’abandonnez pas juste parce que la rectification de Fa est près de s’achever. Peu importe combien de temps il reste, aussi longtemps que vous reprenez le livre de Dafa, une nouvelle vie a commencé !


Merci Maître, d’avoir refusé de m’abandonner. Merci à vous de m’avoir indiqué le chemin de retour au Falun Dafa !


Version anglaise :
Life Is Nothing Without Dafa

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.