Les jeunes élèves du Camp d’été Minghui 2018 permettent aux habitants d’Angers de se familiariser avec le Falun Gong

Organisé chaque année en France dans une région différente, le camp Minghui offre aux jeunes pratiquants de Falun Gong quantité d’expériences enrichissantes en appliquant au quotidien le principe Authenticité-Bonté-Tolérance, au cœur du Falun Gong.


Outre la découverte des richesses historiques et naturelles locales le camp est aussi l’occasion d’une plongée dans la culture chinoise au travers d’activités telles que la danse classique chinoise, la calligraphie, l’étude de courtes histoires traditionnelles …


Dans le cadre de l’édition 2018 du camp Minghui, qui s’est tenu cette année du 8 au 19 août à Gennes Val de Loire, les jeunes participants, une trentaine d’enfants âgés de 5 à 19 ans, ont participé le 18 août à une animation sur la place de Lorraine dans la ville d’Anger.


À travers des démonstrations des exercices, un atelier d’origami de la fleur de lotus, et, innovation cette année, de mini spectacles de danse et de chant, ils ont offert aux passants un aperçu de la beauté et de la sérénité de la discipline qu’ils pratiquent et de ses liens avec la culture traditionnelle chinoise.


 
Des spectateurs regardent la démonstration des exercices sur la place de Lorraine à Anger le 18 août 2018
 
De jeunes élèves du camp d’été Minghui 2018 interprètent une danse traditionnelle chinoise sur la place de Lorraine, à Angers (Photos Francine Anzala publiées sur Angers ma ville)
 
Démonstration des hauts faits du général Yue Fei (1103-1142) un modèle de loyauté dans la culture chinoise, par les jeunes garçons du camp Minghui.
 
La chorale interprète des chansons composées par des pratiquants de Falun Gong (Photos Francine Anzala publiées sur Angers ma ville)
 
Atelier d’origami de la fleur de lotus, symbole de pureté et grâce.


Les enfants venus apprendre à plier de petites fleurs de lotus étaient fiers de les emporter avec eux et les passants qui se sont arrêtés ont aussi apprécié de se voir offrir ce présent inattendu.


 
Un policier local est venu saluer les organisateurs


Un policier local est venu saluer les organisateurs et voir comment la journée se déroulait sur la place de Lorraine. L’homme a apprécié les prestations des enfants mais il ignorait tout de la persécution. Il a été choqué de l’existence de prélèvement forcé d’organes sur d’innocents pratiquants en Chine.


Par deux fois, des femmes d’une soixantaine d’années ont expliqué être au courant de la persécution et du prélèvement forcé d’organes : l’une était à Pékin lors de l’évacuation de la place Tiananmen. Elle a dit n’avoir jamais publié ses photos de ce moment mais avoir continué à suivre l’évolution des événements en Chine, l’autre avait obtenu l’information par des canaux militants.


Plusieurs personnes ont voulu savoir s’il existait un point de pratique sur Angers et une pratiquante chinoise locale s’organise pour répondre favorablement à cette demande.


Plusieurs personnes sont venues suite à un encart publié dans Courrier de l’Ouest le journal local


Le succès de cette journée a été pour l’association organisatrice un encouragement à initier d’autres activités similaires qui outre présenter la discipline du Falun Gong informeront plus largement sur les violations des droits de l’homme par le régime communiste en Chine, notamment sur la persécution du Falun Gong.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.