Sofia, Bulgarie: une exposition d'art réussie malgré l'interférence de l'ambassade chinoise

" L'exposition est à couper le souffle, elle touche votre cœur, transperce votre âme et élimine tout autre sentiment que la compassion, l'amour, l'empathie et la gentillesse. Elle amplifie une étincelle de divinité à l’intérieur de chaque être humain ! "


Le texte ci-dessus a été écrit par un mécène de l'exposition " L'Art de Zhen, Shan, Ren " à Sofia, en Bulgarie, le mois dernier. La capitale a été la dernière étape de la tournée bulgare de cette exposition d'art renommée, qui s'est tenue du 2 au 22 juillet.


L’ambassade chinoise fait pression sur le lieu devant initialement accueillir l’exposition

Deux semaines avant la date prévue de l'exposition dans un musée réputé, les organisateurs ont été contactés par le directeur du musée et informés que le musée ne pouvait plus accueillir l'exposition. La directrice a également révélé qu'elle avait été contactée par l'ambassade chinoise.


Parce que l'exposition dépeint la brutale persécution de la pratique de méditation du Falun Gong par le régime communiste en Chine, ses ambassades à travers le monde essaient souvent de faire pression sur les galeries pour les dissuader d’accueillir l'exposition.


L'exposition coïncidait également avec la réunion " 16 + 1 " entre la Chine et les pays de l'ancienne coalition communiste de l'Europe centrale et orientale à Sofia, les 6 et 7 juillet.


L’Accueil chaleureux du Bulgaria Music Hall

Malgré l'interférence, l'exposition a finalement été accueillie par le Bulgaria Hall, l'une des principales salles de concert du pays.


" Après le refus du musée d'accueillir l'exposition d'art deux semaines à peine avant son ouverture, il était de la plus grande urgence de trouver un nouveau lieu. Et cela a été rendu possible grâce à Tzena Boyadzhieva, conservatrice de la galerie Bulgaria Music Hall et petite-fille de Zlatyu Boyadzhiev, l'un des artistes bulgares les plus en vue ", a déclaré Alexandra Boteva, organisatrice de l'exposition.


L'exposition a également été prolongée jusqu'au 22 juillet, permettant à plus de visiteurs d'apprécier les œuvres.


 
Une jeune élève de l'école de musique de Sofia se produit à la cérémonie d'ouverture


" Il est temps que nous réalisions que nous devons être plus bienveillants, plus compatissants, plus authentiques et plus vertueux ", a déclaré Boyadzhieva lors de la cérémonie d'ouverture le 2 juin.


" Quand [l'organisatrice de l'exposition] m'a contactée et a partagé les problèmes auxquels elle a fait face dans d'autres endroits, j'ai senti qu'elle avait été envoyée par Dieu, parce que c'est un endroit sacré qui protège et abrite d'autres choses brillantes comme celles dont nous allons prendre connaissance à travers ces peintures. "

La cérémonie d'ouverture incluait également une représentation d'enfants de l'école de musique de Sofia Parmi les invités de marque, l'artiste Ivan Yahnadzhiev a présenté un cadeau spécial à l'organisatrice de l'exposition, un tableau avec un message symbolique pour " continuer à s'élever élégamment, légèrement et à l’infini ".


Les invités émus par la spiritualité dans les œuvres

 
L'artiste Ivan Yahnadzhiev (à droite) offre à l'organisatrice de l'exposition Alexandra Boteva (au milieu) un cadeau d'encouragement.


Le 5 juillet, un concert symbolique a eu lieu au même endroit : une présentation de l'oratorio "Beauté mélancolique " de Georgi Iliev, consacrée au 75e anniversaire du sauvetage des juifs bulgares pendant la Seconde Guerre mondiale.


Parmi les invités figurait l'ambassadrice israélienne Lilian Irit. Après le concert, entourée par les toiles de l'exposition, l'ambassadrice a déclaré qu'elle était bien au courant de la persécution du Falun Gong.
Une autre invitée, la chanteuse bulgare Dessi Dobreva, s’est exclamée après avoir entendu mentionner le principe d’ Authenticité, Bonté, Tolérance du Falun Gong : " Pourquoi n’avons-nous tous pas plus de cela ? "


Borislav Sandov, co-responsable du parti politique des Verts, a assisté à la cérémonie de clôture le 19 juillet. " Je sens une haute spiritualité dans la galerie. J’emporterai ce souvenir avec moi " , a-t-il dit.


 
Zaritza Georguieva, coordinatrice internationale du Parti des Verts


Zaritza Georguieva, coordinatrice internationale du parti des Verts, a déclaré: " Les informations en provenance de Chine sont principalement ce que le gouvernement communiste veut que nous sachions. C'est pourquoi je suis heureuse de voir que les adhérents du Falun Gong parviennent à faire entendre leur voix. "


Elle a également exprimé son admiration pour la campagne des pratiquants de Falun Gong au Parlement européen à Bruxelles pour adopter une résolution condamnant le massacre par la Chine de pratiquants pour leurs organes. La résolution a été adoptée en décembre 2017.


 
Ivan Ivanov, ancien membre du Parlement bulgare et actuellement président de la Commission de régulation de l'énergie et de l'eau.


Parmi les mécènes de " L'art de Zhen, Shan, Ren " à Sofia, figurait Ivan Ivanov, ancien législateur et actuel président de la Commission de régulation de l'énergie et de l'eau. " Je suis frappé par l'impact profond des peintures dans cette impressionnante exposition d'art, appelant à la sincérité, à la compassion et à la tolérance ", a-t-il déclaré.


Ivanov a rencontré le Falun Gong pour la première fois lors de son premier mandat de député (2001-2005). À l'époque, les pratiquants l'ont contacté en raison de ses franches opinions politiques contre le communisme. "J'ai fait ce que j'ai pu. J'ai toujours soutenu l'effort visant à mettre un terme à l'injustice contre ces personnes pacifiques en Chine ", a déclaré Ivanov.


Trois semaines d’exposition réussies

Parmi les centaines de visiteurs se trouvaient des enseignants, des architectes, des étudiants et de nombreux musiciens avec leurs enfants, qui répétaient quotidiennement au Bulgaria Music Hall.


Beaucoup ont pleuré après avoir vu des peintures représentant la torture des pratiquants de Falun Gong en Chine pour leur foi. D'autres ont partagé leurs propres histoires d'êtres chers ayant souffert de l'oppression communiste en Bulgarie.


" Exposition exceptionnellement intéressante. Ce sont des choses [qui ont eu lieu] pendant le régime communiste dans notre pays également ", a écrit l'artiste Valentin Binchev dans le livre d'or.


L'architecte L. Yotov a commenté : " Cette exposition est dédiée à une noble cause et la qualité des peintures et leur agencement sont géniaux ! Tout cela mérite le respect et l'admiration ! Gratitude envers les artistes et les organisateurs ! "


Version originale :
Въпреки намеса от китайското посолство

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.