Communiqué de presse : Amnesty "section Irlandaise"demande à Taoiseach et Tànaiste d’aider à sauver les prisonniers chinois [extraits]

Pour communication immédiate : Contact : Brian Dooley ou
Jeudi 30 août 2001 Denise Clare @ 6776361

Amnesty demande à Taoiseach et à Tànaiste d’aider à sauver les prisonniers chinois

La section irlandaise d’Amnesty International a envoyé à Taoiseach et à Tànaiste la liste des prisonniers dont elle désire que les cas soit soulevés avec le premier ministre chinois M. Zhu Rongji la semaine prochaine.

« A cause de l’escalade des problèmes des Droits de l’Homme en Chine, j’ai choisi un nombre de cas individuels que je vous presserai de soulever avec M. Zhu Rongji et ses officiels. » a dit Seàn Love, directeur d’Amnesty, dans une lettre à Taoiseach et à Tànaiste cette semaine. « Ces cas sont juste une poignée parmi les milliers de prisonniers chinois qui sont aujourd’hui torturés, emprisonnés pour leur croyance pacifique, ou en attente d’être exécutés. » a-t-il dit.

La Chine dit que son objectif des Droits de l’Homme est de nourrir son peuple. C’est un objectif louable, mais cela ne donne pas la permission au gouvernement de Beijing d’opprimer, de torturer et d’exécuter ses citoyens, a dit Amnesty. « Quelles conditions de Droits de l’Homme le gouvernement irlandais va-t-il faire entrer dans les négociations commerciales avec le gouvernement chinois ? » a-t-il demandé.

Parmi les cas spécifiques qu’Amnesty a demandé au gouvernement de soulever il y a :

· Zhao Ming : Il a été emprisonné sans procès dans différents camps de travail depuis janvier 2000, lorsqu’il est retourné en Chine pour les vacances de Noël depuis le collège de la Trinité à Dublin. Son « crime » est qu’il ne veut pas renoncer à sa croyance religieuse dans le Falun Gong. Il a été torturé physiquement et mentalement. Une fois, il aurait été menotté à une chaise et empêché de dormir pendant cinq jours, on dit qu’il aurait été obligé de rester debout ou à genoux sans arrêt pendant une très longue période de temps. D’autres prisonniers ont été encouragés à le torturer.

Depuis mai de cette année on n’a plus entendu parler de lui. Nous ne savons pas s’il est vivant ou mort.

Amnesty International pense que Zhao Ming est en détention isolée à cause de sa croyance religieuse et parce qu’il appelle à sa libération immédiate et inconditionnelle.

[…]

Amnesty a également demandé à Taoiseach et à Tànaiste de soulever la question de la peine de mort avec le premier ministre chinois. Il y a plus de personnes qui ont été exécutées en Chine durant les quelques derniers mois que dans le monde entier mis ensemble durant les trois dernières années. Au moins 1魥 personnes ont été exécutées, bien que la réalité soit bien au-delà. Parmi les crimes pour lesquels elles ont été exécutées, il y a la fraude fiscale, le détournement de fonds et le vol de pétrole. Seulement une partie des peines de mort et des exécutions menées en Chine sont rapportées publiquement.

« La plupart des exécutions ont lieu après des rassemblements de condamnation devant des énormes foules dans des stades sportifs – ironique quand on voit que la Chine sera l’hôte des Jeux Olympiques de 2008 – et dans des parcs publics. Les prisonniers doivent aussi défiler dans les rues avec plusieurs milliers de personnes sur le chemin de leur exécution dans des champs proches ou des cours par des brigades du feu. » a dit Seàn Love.

Pour plus d’informations, visitez www.amnesty.ie . On peut obtenir des photos des personnes sur notre site web

Source : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2001/9/4/13526.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.