Le courage des pratiquants défendant leurs convictions salué lors d’une activité à Berne, la persécution ne saurait être tolérée

Voici dix-neuf ans que le Falun Gong est persécuté en Chine depuis que l'ancien dictateur chinois Jiang Zemin, alors qu'il était Secrétaire du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de la discipline spirituelle comme une menace pour l'idéologie athée du PCC, et donné l’ordre d’interdire le Falun Gong le 20 juillet 1999.


D’après les rapports du site Minghui, plus de quatre mille pratiquants de Falun Gong ont été confirmés morts dans la persécution au cours des 19 dernières années . Le nombre réel serait toutefois beaucoup plus élevé. Davantage ont été emprisonnés et torturés pour leur foi. Une abondance de preuves indique que le PCC dirige, avec l’assentiment de l’état, le prélèvement forcé d'organes sur des pratiquants détenus, qui sont tués dans le processus, afin d’alimenter la lucrative industrie chinoise des greffes.


Le 21 juillet 2018 une série d’événements ont été organisés à Berne, capitale de la Suisse, pour appeler à la fin de la persécution en Chine.


 
Rassemblement devant l'ambassade de Chine en Suisse le matin du 21 juillet 2018.
 
L'après midi, les pratiquants ont déployé des posters accompagnés d’informations sur le Falun Gong , place de la gare. Plusieurs pratiquants faisaient la démonstration des exercices, tandis que d’autres recueillaient des signatures.
 
Présenter le Falun Gong aux touristes dans le Jardin des roses à Berne.
 
De nombreux passants se sont arrêtés pour s’informer, ont appris les faits et signé la pétition condamnant la persécution.


" Les pratiquants de Falun Gong font preuve d’un grand courage pour défendre leur croyance."

Mme Marlies a dit avoir vu des articles de pratiquants de Falun Gong dans un magazine il y a longtemps. Elle a dit: " C’est un groupe très spécial. Ils font preuve d'n grand courage pour défendre leur croyance. "


" Je sais depuis quelque temps qu'ils ont été soumis à une persécution extrêmement cruelle. " a poursuivi Marlies : " Cette persécution est très mauvaise. Je ne peux rien dire de plus ... "


" Je pense que les pratiquants de Falun Gong sont très bons pour organiser de telles activités. Il est important d'en informer les gens. " Elle a dit espérer que sa signature aide le Conseil fédéral suisse à prendre des mesures pour aider à mettre fin à la persécution.


" Véracité-Bonté-Patience devraient être les normes de la vie. "


M. Kumar de l'Inde a regardé le panneau des Neuf commentaires sur le Parti communiste et a lu attentivement le dépliant sur le Falun Gong. Plus tard, il a non seulement signé la pétition mais également demandé à sa famille de signer.


Il a dit: " Beaucoup de gens en Inde ont leurs propres croyances. Mais ils sont peu nombreux en Chine, ce qui affecte aussi les critères moraux de la société. Véracité-Bonté-Patience devraient être les normes de la vie. Je suis très reconnaissant pour de tels mots, que je vais aussi suivre. (Les pratiquants de Falun Gong) font très bien. Excellent, remarquable. "


Il a ajouté : "La persécution est très mauvaise. Ils ne devraient pas être persécutés. " "Nous vous soutenons ! " a-t-il dit aux pratiquants avant de partir.


La persécution doit cesser immédiatement

Heinz est un analyste d'affaires. Il a dit après avoir signé la pétition : "Je pense que la persécution ne devrait pas exister et devrait cesser immédiatement." Il a dit qu'il espérait à travers les signatures "arrêter la persécution immédiatement et permettre (aux pratiquants de Falun Gong) de retrouver leur liberté de croyance. "


Il a également parlé de passer le message à davantage de gens: " Je ne peux pas tolérer une telle persécution. Je dois informer davantage de gens de cette persécution. " Parce qu'il pratique lui-même le qigong et que c'était la première fois qu'il entendait parler du Falun Gong, il est resté longtemps à bavarder avec les pratiquants.


Mme Rosa était très en forme malgré ses plus de 80 ans. Quand elle est passée à vélo, elle s’est arrêtée pour signer la pétition et exprimer son soutien au Falun Gong. Elle était déjà au courant de la persécution du Falun Gong: " C'est terrible." a-t-elle dit " Je ne peux pas tolérer qu'une telle chose se produise. Tout cela (la persécution du Falun Gong et le prélèvement d'organes à vif par le PCC) ne devrait absolument pas exister. Ça doit s'arrêter. Nous devrions défendre la vérité. "


Elle a dit qu'elle appréciait les efforts des pratiquants de Falun Gong résistant à la persécution. "Ce que vous faites est vraiment bien. Je pense que si tout le monde est au courant, les gens vont commencer à se réveiller. De plus en plus de gens se réveillent. "


"Mettre fin aux prélèvements d'organes à vif du PCC est important. J'espère que davantage de gens en auront connaissance. "

Franziska, éducatrice spécialisée pour enfants, a entendu que le PCC dirigeait des prélèvements d'organes approuvés par l'État sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant. Elle a été profondément touchée et a dit avec des larmes dans les yeux : "Je suis très reconnaissante au jeune homme qui m'a parlé de cela. Cela m’a profondément touchée, parce que c'est si cruel. Je souhaite arrêter ce crime et j’espère que ma signature y aidera. "


Elle était très intéressée par la méditation et a dit qu'elle envisageait d’en apprendre plus sur le Falun Gong. Elle a dit: " J’en parlerai à d’autres car je sais que c'est un très bon exercice pour les gens. "


Inès, une infirmière, a vu la campagne de signatures des pratiquants de Falun Gong en allant prendre un train. Elle en a appris davantage sur la persécution et a signé la pétition. Elle a dit : " Ce crime doit être arrêté. Le gouvernement du PCC ne peut plus le cacher. Je m'oppose au prélèvement forcé d’organes. C'est extrêmement mauvais et devrait être arrêté immédiatement. "


" Il est très important d'arrêter le prélèvement d'organes à vif J'espère que davantage de gens en auront connaissance. "a-t-elle ajouté.


Christian, un homme d'affaires, a exprimé son point de vue de manière concise: "Je m'oppose aux prélèvements d'organes à vif et j'espère pouvoir y mettre fin en signant la pétition. L'existence de prélèvements d'organes à vif est une indignation. Je vais en parler à plus de gens, dans l'espoir que davantage s'opposent à la persécution et fassent pression sur le gouvernement chinois."


Version chinoise :
反迫害十九周年 瑞士首都民众支持法轮功(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.