Appeler aux soutiens pour mettre fin à la crise des droits de l’homme en Chine à Kongens Have, Copenhague

Le 20 juillet 1999, le Parti communiste chinois lançait la persécution du Falun Gong. Comme leurs homologues dans le monde entier, les pratiquants de Falun Gong du Danemark ont marqué le 19e anniversaire de la résistance pacifique à la persécution du Falun Gong en Chine et appelé au soutien pour aider à mettre fin à cette crise des droits de l’homme.


Le 21 juillet les pratiquants de Falun Gong du Danemark ont fait des démonstrations des exercices et distribué des matériaux d’information à Kongens Have (Jardins du Roi) à côté du château de Rosenborg dans le centre de Copenhague.

 

 
 
Pratique de groupe des exercices
 
 
Lire l’information à propos du Falun Gong

 
S'essayer à la pratique après avoir signé pour condamner la persécution


Plusieurs pratiquants ont partagé leurs propres expériences d’être torturé pour leur foi en Falun Gong lors de l’événement.


Mme Chen Man, qui vit à Copenhague, a été incarcérée pendant sept ans en Chine. En prison, elle a été forcée à effectuer des tâches pénibles pendant douze heures par jour. Elle a aussi été soumise au lavage de cerveau et forcée de lire et regarder des choses qui calomniaient le Falun Gong .


“Je suis libre à présent,” a-t-elle dit, “mais nombre de mes amis sont morts. Cui Hai de la ville Wuhan City en faisait partie. Elle a été emprisonnée pendant cinq ans. 19 jours après avoir été libérée en décembre 2017, elle est décédée à l’âge de 69 ans.


Mme Wei Zaiqun, également de Copenhague, a fait part d’expériences similaires.


“Deux de mes sœurs et mon beau-frère Chen Guanzhong sont morts dans un centre de détention cinq mois après avoir été arrêtés. Ma mère avait été harcelée par la police pendant un long moment,” a-t-elle dit.


Version chinoise :
w丹麦法轮功学员在哥本哈根国王公园传播真相(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.