Le pouvoir de Dafa : un rétablissement que la médecine ne peut expliquer

Je suis une enseignante d'école primaire à la retraite. Ma cultivation a pris du retard en raison de forts attachements humains. Heureusement j'ai recommencé à cultiver le Falun Dafa.


Mon mari a eu un autre accident vasculaire cérébral et a été transporté d’urgence à l'hôpital en ambulance le 3 août 2013. Un scanner (CT) et une neurographie par résonance magnétique (MRN) ont montré que l'AVC avait affecté une grande partie de son cerveau et qu'il était dans un état critique.
Le lendemain, l'hôpital m'a dit de me préparer au pire. Le médecin nous a même dit que, même si mon mari était étroitement surveillé, aucune autre tentative ne serait faite pour le sauver.


Je ne pouvais pas croire que le docteur puisse dire ça. Je pensais que le médecin avait exagéré la situation. Mes enfants m'ont demandé d'appeler ma nièce, qui est médecin. Je ne voulais pas la déranger, et pensais qu'elle ne serait d’aucune utilité. J'ai donc dit à mes enfants que cette fois tout dépendrait de la destinée de leur père.


J'ai pensé à Dafa, et je savais que seul Dafa pouvait l'aider. Je suis allée à son chevet et je lui ai demandé : "As-tu envie de vivre? Si c’est oui, cligne des yeux. "J'ai vu son mouvement de cils, alors je lui ai dit : "A partir de maintenant, pense simplement: " Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. "Si tu es d'accord, cligne des yeux à nouveau. "J'ai vu alors qu'il remuait à nouveau les cils.


J'ai continué : "OK, à partir de maintenant je vais réciter avec toi : "Falun Dafa est bon, Authenticité-Bonté-Tolérance est bon.' " Tant que tu es conscient, continue à réciter ces deux phrases sans arrêt. " J'étais debout à côté de son lit et je pouvais sentir qu'il avait très peur. Il avait conscience qu'il ne lui restait peu de temps.


Trois jours plus tard, le pouvoir de Dafa s'est fait connaître. Il pouvait lever un peu le bras, et n’avait pas de mal à se retourner. Son état s'est amélioré.


Ainsi j’étais prête à changer l'attitude de mes parents vis-à-vis de Dafa, j'ai donc appelé ma nièce et lui ai dit que mon mari était à l'hôpital depuis trois jours. Elle a pensé que c’était un AVC et elle était très inquiète. Elle m’a dit qu’elle arrivait immédiatement.


À l'hôpital, elle a parlé avec le médecin traitant et a examiné le dossier médical. Puis elle a appelé son mari qui travaillait dans cet hôpital. Elle m'a souri et a dit que tout irait bien et m'a dit de me détendre. Cependant, quand elle a parlé aux médecins, ils étaient tous très sérieux. Au début, je pensais que les médecins avaient exagéré le degré de gravité de la situation de mon mari, mais maintenant je comprenais à quel point la situation était grave.


Le jour suivant, ma nièce est arrivée alors que mon mari soulevait le bras. " C’est impossible. " Surprise, elle a reculé et a dit : " Ma tante, laisse-moi vérifier à nouveau son dossier médical. " Quand elle est revenue, elle semblait confuse et a répété : " Impossible, c'est impossible. Comment mon oncle a-t-il pu bouger ? C'est inexplicable. "


En raison de l'attachement à la peur, je ne lui ai pas dit que nous récitions les deux phrases de Dafa. Mon mari allait mieux. Les médecins nous ont dit que c'était l'un des cas les plus graves qu'ils aient jamais vus, mais aussi celui où le rétablissement était le plus rapide. Maintenant, en regardant en arrière, je me rends compte que j'ai manqué une bonne occasion de leur parler du Falun Dafa à cause de mes pensées droites insuffisantes.


Quand nous avons quitté l'hôpital, le médecin nous a dit de ne pas être optimistes. Selon le médecin, le meilleur pronostic serait un état stable, alité, mais sans aucune chance pour lui de retrouver l'usage de la parole.


Le jour où il a quitté l'hôpital, mon mari a enlevé le tube nasogastrique. Toute ma famille a commencé à pratiquer le Falun Dafa ensemble. Six mois plus tard, mon mari pouvait tout faire seul. Il n'était pas dans un état végétatif.


Par curiosité, ma nièce est venue voir mon mari chaque semaine. Je réfléchissais à la façon de la persuader de se retirer du Parti communiste chinois (PCC). Une fois, elle m'a dit que mon mari avait de la chance. Je lui ai dit que ce n'était pas une question de chance, que c'était grâce à Falun Dafa. Je lui ai dit que nous avions commencé à réciter "Falun Dafa est bon et Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon dès le deuxième jour à l'hôpital. Elle a dit que c'était incroyable. Ensuite, je lui ai clarifié la vérité. Puis, quand elle est revenue, j'ai continué à lui clarifier la vérité et elle a finalement accepté de démissionner du PCC. Elle m'a dit que la situation de mon mari était encore très grave.


J'ai demandé ce qui arrivait d'habitude pour quelqu'un dans son état. Elle m'a dit que si l'AVC affectait la trachée, il n'y avait aucun espoir. Même s'il survivait, il serait dans un état végétatif. Elle m'a également dit que ce qui était arrivé à mon mari, la médecine était incapable de l’expliquer.


Je lui ai dit que seul le pouvoir de Falun Dafa est à même de produire un miracle. Elle a convenu que c'était la seule explication. Elle nous a dit de pratiquer secrètement à la maison à cause de la persécution. J'ai dit : "Pourquoi pratiquer secrètement? Nous voulons présenter Dafa à davantage de gens ! "


Power of Dafa: Recovery Can't Be Explained by Medical Science

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.