Le soulagement ressenti après avoir supprimé mes comptes de média sociaux

Après avoir lu la notification du Comité de rédaction de Minghui : " Ce que tous les disciples de Dafa doivent savoir ", j’ai commencé à paniquer et à me faire du souci. En Chine, WeChat, Tencent QQ et autres médias sociaux sont considérés comme une nécessité pour beaucoup de gens.


Argumenter contre la notification de Minghui

Je donne des cours particulier, et je compte sur WeChat pour rester en contact avec mes élèves et leurs parents. J’utilise également WeChat pour collecter des frais de scolarité, payer des factures et rester en contact avec des amis. Donc ma première réaction a été – comment pourrais-je m’en passer ?


J’ai lu cette notification au moins 10 fois, essayant de trouver une faille qui me permettrait de continuer à utiliser WeChat. J’ai même voulu attendre quelques jours pour voir s’il y aurait un quelconque changement dans la notification. Quand bien même je savais ne pas devoir recourir à la mentalité rusée des gens ordinaires, j’avais peur de perdre WeChat.


Dans le même temps, j’ai rencontré d’autres pratiquants pour discuter de contre-mesures. Un compagnon de pratique qui utilise rarement les médias sociaux m’a suggéré d’utiliser mon téléphone portable pour contacter les parents de mes élèves pour leur demander de payer les cours. J’ai continué à me plaindre en disant que c’était trop pénible alors qu’en fait, j’étais en quelque sorte soulagé.


Oui, il y avait d’autres moyens pour mes besoins. N’étais-je pas en train de me raccrocher inconsciemment à WeChat et à QQ? Par conséquent, ma première réponse avait été d’ignorer la notification et de réfléchir à d’autres moyens pour la contourner. N’étais-je pas un véritable pratiquant de Dafa ?


Maître Li a dit :

" (…) Au moment crucial je vous demande de vous séparer de l'homme, vous ne me suivez pourtant pas, chaque occasion qui passe ne reviendra plus. (…) ". (" Creuser à la racine" tiré de Points essentiels pour avancer avec diligence)


J’ai réalisé que la notification avait pour but de s’aligner sur l’étape actuelle de la rectification de Fa. Le fait d’être attaché à WeChat et à QQ avait généré une faille dans les autres dimensions. Il était temps pour moi d’enlever cet attachement !


J’en ai déduit que le régime communiste, contrôlé par la perversité, exploitait ces plateformes de média pour surveiller les pratiquants de Dafa, ce qui causait beaucoup de dommages inutiles et irréversibles. Étant donné la magnitude de ce problème, je savais que j’avais besoin de reprendre mes esprits.


Croire en Maître et dans le Fa

Dans les anciens temps, un maître a demandé à ses disciples de l’accompagner sur une falaise. Il leur a ensuite demandé de le suivre tandis qu’il sautait du haut de la falaise. La plupart de ses disciples se sont regardés l’un l’autre, alors que deux d’entre eux n’ont pas hésité et ont sauté. Les deux disciples ont retrouvé leur maître sous la falaise et ont été transportés dans un paradis. Par conséquent, croire en Maître et dans le Fa était le message essentiel.


En dépit de comprendre des éléments de l’histoire ci-dessus, je n’ai pas pu immédiatement prendre la décision de désinstaller ces applications. Je me suis inquiété que les paiements des parents ne deviennent problématiques. Peut-être devrais-je attendre jusque à ce que tous les transferts des frais de scolarité de mes élèves soient effectués.


De plus, mes collègues et moi communiquons via WeChat, parce que les appels téléphoniques ne sont pas très pratiques. Cela n’affecterait-il pas mon travail ?


Tandis que mes pensées étaient centrées principalement sur ce qui pourrait arriver si j’arrêtais d’utiliser WeChat, le Fa du Maître m’est venu à l’esprit. Maître a mentionné qu’une fois un candidat en Doctorat avait fait le choix d’abandonner l’obtention de son diplôme parce qu’il ne voulait pas disséquer 500 souris.

Le Maître a dit :

" (…) Réfléchissez tous. Les êtres humains ne vivent dans ce monde pour rien d'autre que la renommée et les intérêts personnels. S'il avait eu son doctorat, il aurait pu avoir un bon travail et un bon futur. Naturellement, son salaire aurait été élevé – cela va sans dire. Il aurait été plus élevé que celui des gens en général et des gens communs. Les gens ne vivent-ils pas que pour cela ? Il pouvait même abandonner cela. Réfléchissez tous. Il osait même abandonner cela. Il était capable de rejeter ces choses en tant que jeune homme, alors n'était-il pas capable de tout abandonner ? Cela ne revenait-il pas à oser abandonner la vie et la mort ? (…) " (Enseignement du Fa à la Conférence de Fa en Suisse)


La situation à laquelle je faisais face n’était pas aussi sérieuse que cela. Manifestement, il y avait d’autres moyens de résoudre mon dilemme. C’est simplement que mes attachements à la dépendance, à l’intérêt personnel et à la paresse me bloquaient. Comment pouvais-je ne pas les abandonner ?


J’ai supprimé WeChat et QQ et ai restauré mon téléphone en configuration par défaut comme requis. J’ai immédiatement été soulagé !


J’étais habitué à consulter mon portable aussitôt que j’entendais la sonnerie de WeChat. Après avoir fini de manger, j’allais également vérifier si je n’avais pas reçu de notifications venant de mes amis. Tout ça c’était du temps que je gaspillais !


C’était comme retourner à l’époque où les téléphones portables n’existaient pas. Je me sentais détendu et pouvais étudier le Fa sans être interrompu. J’ai également eu plus de temps pour faire les trois choses. Ce que le Maître a dit : " Retourner à la tradition, c'est le chemin qui mène aux cieux (…)." ("Créer à nouveau") était si vrai.

Version anglaise :
Feeling Relieved after Deleting My Social Media Accounts

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.