Expérimenter de première main que toute interférence est une Illusion

Bonjour Maître, bonjour compagnons de pratique,

J’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 2005 quand j’ai déménagé du Canada pour venir à Boston, et j’ai expérimenté de nombreuses épreuves. J’aimerais partager avec vous comment j’ai élevé mon xinxing en menant à bien des projets de Dafa.


Après la conférence 2015 de New-York ( " Enseignement du Fa à la conférence de Fa de New-York 2015 ") peut-être était-ce un rappel du Maître ou peut-être étais-je prêt, mais j’ai soudain senti que ma routine quotidienne d’aller travailler durant la journée, d’étudier le Fa et de,faire exercices le soir et passer des appels en Chine sur la plateforme RTC la nuit, n’était pas suffisante. Dans le passé, j’étais anxieux quand je voyais que des projets locaux avaient été mis de côté pendant longtemps, et je faisais des reproches au coordinateur local. Cependant le coordinateur était juste un compagnon de pratique et son temps et son énergie étaient limités, comment pouvait-il s’occupait de toute chose tout seul? En raison de mes pensées négatives je me suis concentré sur les appels en Chine et la vente des billets de Shen Yun. Je me disais à moi-même : au moins je fais les trois choses que le Maître nous a demandés de faire.


Cependant, un jour après la conférence de Fa 2015 de New-York, une pensée m’a frappé. Si beaucoup d’êtres humains dans la région de Boston n’étaient pas sauvés parce que nous avions relâché notre cultivation, ce n’était pas seulement le problème du coordinateur—chaque pratiquant dans la région de Boston aurait à en assumer la responsabilité. De plus, le coordinateur est aussi en train de cultiver. Comment puis-je me soustraire à ma responsabilité, avec l’excuse que le coordinateur ne m’a pas demandé de le faire ? Je suis responsable de ma propre cultivation, et les êtres qu’il me revient de sauver sont ma responsabilité.


J’ai décidé d’entreprendre un projet tout seul. Dans les mois qui ont suivi, je suis passé par un processus douloureux d’abandonner mes attachements. Je savais clairement qu’une fois que je commencerai, ce serait un chemin rempli de difficultés et de défis, et que les jours faciles et confortables seraient terminés. Grâce à la bénédiction du Maître, au cours des deux dernières années j’ai accompli plusieurs projets pour clarifier la vérité à la société ordinaire et au gouvernement. Dans le même temps, avec l’aide de pratiquants locaux, je me suis mobilisé pour clarifier la vérité à Harvard Square et cela se poursuit jusqu’à ce jour. Je voudrais parler de l’effort pour Harvard Square.


Avant le 20 juillet 2016, j’avais le souhait d’organiser des activités de clarification de la vérité à Harvard Square. L’université de Harvard est une institution d’enseignement supérieur très influente jouissant d’une renommée mondiale qui a été longtemps la cible de l’infiltration étrangère par le Parti communiste chinois. Je savais que nous devions toucher la faculté et les étudiants, mais pendant plusieurs années, peu avait été fait. J’ai décidé de rattraper cela, donc un jour de la fin juillet 2016, j’ai pris des dispositions afin que les pratiquants locaux clarifient la vérité à trois portes d’entrée de Harvard. Pendant les activités, j’ai rencontré beaucoup de gens. Par la suite, les autres pratiquants m’ont dit qu’ils sentaient que nous devrions continuer à parler aux gens parce que Harvard est vraiment important.


A l’époque il y avait certaines interférences sérieuses sur le site de la clarification de la vérité à une autre université. Je pouvais sentir les préoccupations des compagnons de pratique. Malgré tout, je sentais que sauver les gens devait être notre priorité absolue. Je ne reconnaîtrais pas les forces anciennes, et je savais que le Maître ne laisserait pas les forces anciennes interférer. Je savais que nous devions persévérer parce que c’est ce qui est nécessaire et ce que le Maître veut que nous le fassions.
Le Maître arrange toute chose, après tout. Peu après, des compagnons de pratique qui venaient d’arriver récemment de Chine continentale ont demandé à participer au projet Harvard. Donc ceux d’entre nous qui avions un travail à temps plein allaient sur les sites durant le week-end. Plus tard, d’avantage de pratiquants nous ont rejoints. L’entrée principale de l’université de Harvard est devenue un site de clarification de la vérité durant toute l’année. Pendant le pic de la saison touristique d’été, les pratiquants s’adressent à un grand nombre de personnes.


Avec l’avancée de la rectification de Fa, les exigences qui nous incombent de sauver les gens sont de plus en plus hautes. J’ai pris conscience que nous devions non seulement distribuer les documents dans les rues, mais aussi tenir des activités à un niveau plus profond. Donc, le 20 juillet 2017, j’ai organisé un rassemblement pour appeler à la fin de la persécution à Harvard Square. Cela coïncidait avec la promotion de l’orchestre symphonique Shen Yun. Je ne voulais pas affecter les ressources du projet Shen Yun, donc je me suis chargé de quasiment chaque détail d’obtenir un permis pour l’événement, à la planification, l’élaboration du discours de présentation, l’installation de l’équipement audio, les documents de clarification de la vérité, l’équipe de coordination et les dispositions pour le transport. Durant ce processus, seul un pratiquant occidental et les membres de ma famille ont travaillé avec moi. Puisque c’était la première fois que j’organisais un rassemblement, je m’inquiétais de pouvoir oublier certains détails et je craignais aussi que seule une poignée de personnes soient présentes. J’ai ressenti une intense pression et j’ai éé épuisé physiquement durant les deux semaines jusqu’au rassemblement. Mais je me suis continuellement rappelé que le Maître s’est énormément sacrifié pour prolonger ce temps, et que chaque minute devait être utilisée pour sauver autant de personnes que possible.


Plus de 30 pratiquants sont venus pour soutenir le rassemblement. Ceux qui ne participaient pas habituellement sont venus et ont joué un rôle majeur en parlant aux gens. Durant cet événement, nous avons parlé à des producteurs d’émissions de télévision, des dirigeants d’entreprise, des professeurs et des étudiants de Harvard, et à des visiteurs de la Chine continentale, sans oublier les touristes d’autres pays. Après avoir lu notre information de clarification de la vérité, beaucoup de chinois ont décidé de démissionner du parti, et beaucoup de personnes ont appris la persécution. Cela m’a permis de comprendre une fois de plus l’importance d’avoir foi en Maître et dans Dafa face aux défis, que nos pensées droites peuvent tout changer et que des miracles peuvent arriver.


En même temps, j’ai pris conscience que le soutien des autres, l’absence de plainte et l’investissement dans chaque effort est un processus à travers lequel nous pouvons nous élever. Comment nous menons à bien les projets détermine si les gens peuvent effectivement être sauvés.


Ce matin, le ciel était couvert et des nuages sombres menaçaient de pleuvoir. À la fin de notre événement le soleil brillait de tous ses feux dans un ciel d’un bleu limpide ! Nous avons tous senti que nous avions nettoyé les éléments négatifs dans d’autres dimensions


Notre manifestation à Harvard Square m’a fait encore une fois ressentir l’urgence de sauver la population locale. Lors de la conférence de Fa de New-York 2017 (Enseignement du Fa à la conférence de Fa de New-York à l’occasion du 25e anniversaire de la transmission à grande ampleur de Dafa ), j’ai eu la chance de participer à une réunion pour les médias de langue anglaise. Les pratiquants australiens ont discuté de leurs expériences réussies d’atteindre l’élite de la société à travers des films de clarification de la vérité. Je pensais à organiser des projections à Boston où d’avantage de média du courant principal pouvaient apprendre la persécution. J’y pensais déjà depuis plusieurs mois. Avec le succès de la manifestation de Harvard Square derrière nous, j’ai décidé de faire quelque chose.


Donc, avec l’aide d’un pratiquant occidental, j’ai contacté un théâtre de films indépendants à Harvard Square. Le processus d’application était lent, et le personnel du théâtre n’était pas réactif. Nous avons commencé à suspecter que le PCC avait rémunéré le personnel pour qu’ils ne travaillent pas avec nous. Juste quand cela semblait sans espoir, le théâtre nous a donné un très bon créneau horaire. Nous savions que tout était l’arrangement du Maître. Nous avons senti que c’était un test pour voir si nous avions de fortes pensées droites. L’étape suivante était la promotion et le marketing. Les autres pratiquants et moi étions d’accord pour promouvoir le film et vendre les billets, plutôt que d’en faire un événement gratuit. Parce que notre public était le courant principal de la société et que le film portait un thème sérieux des droits de l’homme, l’entrée gratuite pouvait ne pas les spectateurs que nous désirions. La vente des billets n’était pas le problème ; le plus important était de promouvoir le film dans les bons endroits.


Les pratiquants australiens nous ont aidés et ont suggéré comment utiliser les médias sociaux pour promouvoir la projection. Mais ce n’était pas facile de se débarrasser de la peur et de l’anxiété. J’étais inquiet qu’il y ait seulement n public d’une poignée d’individus dans le théâtre, qui peut contenir plus d’une centaine de personnes. J’avais peur que les intervenants invités soient confrontés à une salle presque vide. Quand je pensais à ce scénario potentiellement embarrassant, un frisson descendait le long de ma colonne vertébrale. J’ai pensé à repousser l’événement et j’ai même regretté d’avoir invité les intervenants. Je savais que j’étais interféré. Comment pouvais-je éliminer mes émotions négatives et surmonter mes peurs ?


À ce moment, j’ai pensé aux enseignements du Maître à propos de regarder à l’intérieur quand des défis arrivent. Je savais que regarder à l’intérieur est un outil magique, donc je me suis calmé et j’ai cherché la racine à l’origine de ma peur. Etait-ce parce que je ne pouvais pas sauver des personnes ? Ou était-ce parce que je ne voulais pas perdre d’argent et, en particulier, perdre la face vis-à-vis des intervenants et des compagnons de pratique ? Quand j’ai utilisé les critères du Fa pour examiner mes problèmes, j’ai découvert mon attachement fondamental—je ne pouvais pas lâcher le désir de me valider moi-même, mon ego, l’estime de soi, la renommée, et l’argent. Avec de telles motivations impures, comment pouvais-je sauver les gens ? Donc je me suis dit que je devais lâcher mes attachements à la perte et au gain personnels. Cela ne devrait pas importer que je perde la face ou l’argent. Mais plutôt mon focus devrait être de sauver les gens. Avoir un cœur pur et faire tout son possible est ce qui est nécessaire pour que les forces anciennes n’aient pas de faille à exploiter. Alors, le Maître bénira nos efforts et des miracles peuvent arriver.


Les dix derniers jours avant la projection, mon cœur était calme et clair ; je n’étais plus du tout inquiet ou nerveux. Si des doutes émergeaient, je les éliminais avec des pensées droites. En fait il y avait interférence depuis le tout début. Juste une semaine avant la projection, nous avions vendu seulement trois billets (y compris un billet que j’avais acheté pour ma famille). Notre site promotionnel avait été retiré de YouTube. Nous avons avions fait de la publicité à la télévision durant seulement deux jours, puis les pubs se sont brusquement arrêtées. Il y avait peu de réponse à nos invitations des principaux médias la première semaine, parce que le format n’était pas préparé professionnellement. Personne n’achetait de billets. Je me suis dit qu’il s’agissait d’une illusion et d’un test. Je savais que notre stratégie promotionnelle était correcte. Sauver les gens n’est pas seulement quelque chose que l’argent peut acheter. Les billets gratuits ne seront pas considérés comme valables ou importants. J’étais déterminé à garder le cap, mener à bien notre plan, et suivre l’arrangement du Maître.


Durant la dernière semaine, plusieurs pratiquants locaux nous ont aussi rejoints et nous ont aidés à foncer jusqu’à la ligne d’arrivée. Nous avons continué à envoyer des invitations, à visiter des organisations du courant principal, et à afficher des annonces aux endroits où les personnes de la société du courant principal se rassemblent. J’avais seulement une pensée : je validerai le Fa du Maître avec mes propres actions–« Si les disciples sont emplis de pensées droites Le Maître a le pouvoir de changer la décision du Ciel » Hong Yin, Volume II). À ce moment, il y avait des problèmes avec la rénovation de ma cuisine et je devais payer plus pour que le travail soit refait. Je savais que c’était une interférence, mais j’étais imperturbable. Je pensais : " Toute chose peut attendre jusqu’à ce que la projection soit terminée. " Je sentais que le Maître m’avait donné une énorme bénédiction dans une autre dimension. Bien que je n’avais pas le temps de faire les exercices régulièrement et que je ne pouvais qu’étudier le Fa quand il y avait une pause ici et là, j’ai pu garder de fortes pensées droites et je me sentais calme. Pendant deux semaines, les systèmes que je dirigeais au travail fonctionnaient particulièrement sans problème, et personne ne m’a demandé une assistance technique. Cela me laissait du temps pour promouvoir le film à des événements, et je sentais que c’était l’arrangement du Maître.


Le week-end avant la projection, les pratiquants m’ont appelé et m’ont dit que 13 personnes avaient acheté des billets en ligne. Je sentais que le pouvoir du Fa se manifestait et que je devais continuer à travailler dur. Le matin de l’événement, je suis allé au théâtre pour vérifier l’affichage annonçant notre événement. Le manager du service de marketing du théâtre était là. Il m’a dit avoir été choqué à la lecture de la présentation du film. Il a dit qu’ il n’avait pas pu s’asseoir et regarder le film ce soir-là en raison du problème de dos qu’il avait, mais qu’il nous aiderait et enverrait le lien du streaming à la mailing list du théâtre. Il a aussi dit que sa douleur de dos ne pouvait se comparer à la souffrance des pratiquants de Falun Gong. Après avoir entendu ce qu’il disait, j’ai senti que, quel que soit le nombre de personnes qui viendraient voir le film, cette activité valait tous les efforts que nous y avions mis !


Une demi-heure avant la projection, 80 à 90 personnes sont venues. Quelques-unes ne pouvaient pas trouver de siège au premier étage et ont dû aller au second. En dehors du petit nombre de pratiquants locaux, la grande majorité était des gens ordinaires : des médecins, des universitaires, des membres d’organisations des droits de l’homme, des producteurs de cinéma, des gens ordinaires, des collégiens, etc. Il y avait aussi des étudiants de Chine continentale. À part quelques étudiants qui avaient des billets gratuits pour étudiants, le reste (environ les deux tiers) avaient acheté leurs billets en ligne ou à la porte. Beaucoup de spectateurs ont participé à la discussion après le film et ont exprimé leur désir d’aider à mettre fin au prélèvement d’organes à vif par des résolutions législatives de l’Etat. Nos efforts promotionnels ont payé. Au moment crucial, la compassion du Maître nous a aidés.


Mr David Kilgour, un des intervenants invité m’a dit, " Vous avez dit qu’il pourrait ne pas y avoir beaucoup de monde à cet événement. Ce n’est pas vrai. Avec tant de personnes qui ont acheté un billet pour regarder le film, vous devriez avoir davantage confiance en vous et en vos activités ". J"ai pensé que le Maître m’encourageait à travers ses mots. Dans l’intégralité du processus, nous avons tenu fermement à notre foi en Maître et en Dafa, et nous avons senti que c’était la clé de notre succès. Beaucoup de pratiquants ont vu le pouvoir de Dafa en sauvant les gens à travers cet événement. Des non pratiquants m’ont serré la main et nous ont remerciés d’avoir organisé la projection. Ils m’ont dit que sans les pratiquants, personne dans la société n’aurait organisé cette manifestation et que je devais continuer à le faire. J’ai senti que tous mes efforts et privations le valaient bien.


Par la suite, les compagnons de pratique m’ont envoyé des textos pour me féliciter et m’ont dit qu’à travers cette manifestation beaucoup de gens avaient compris la vérité. Pour moi, la chose la plus importante est que beaucoup de personnes ont été sauvées. Ce qui me fait le plus plaisir n’est pas d’avoir reçu beaucoup de vertu en sauvant les gens, mais qu’à travers ce processus, j’ai validé la grandeur du Fa de Maître. D’être incertain, craintif, et seul à être déterminé, droit et sans peur, j’ai vraiment ressenti ma cultivation s’élever dans le processus. La grandeur du Fa est réelle, aussi longtemps que vous croyez en Maître et en Dafa.


Le temps est limité. Mon souhait est que davantage de pratiquants puissent progresser,abandonner toutes les inquiétudes, prendre l’initiative d’entreprendre des projets pour sauver les gens, pratiquer et valider le Fa, et faire l’expérience de la grandeur de Dafa. C’est juste comme ce que le Maître nous a dit dans " Enseignement de la Loi à la conférence de Loi internationale à New-York", "Ce que vous allez gagner dans le futur est sans proportion avec ce que vous avez donné, autant que ce soit."


Une note finale : le matin après notre événement, la société de construction qui travaillait sur ma cuisine m’a dit que le problème était de leur faute et qu’ils le prendraient à leur propre charge. C’était un tel soulagement ! Ceci m’a clairement montré que toutes les interférences à laquelle nous avions été confrontés n’étaient rien qu’une illusion. C’était utilisé pour me tester aux moments cruciaux. Si nous pouvons être fermes dans notre foi tout au long du chemin jusqu’au bout, le Maître résoudra tout pour nous. Laissez-moi terminer avec une citation du Zhuan Falun :

" C’est difficile à endurer mais on peut l’endurer, c’est difficile à faire mais on peut le faire. » En fait, c’est ainsi. Une fois rentré chez vous, vous n’aurez qu’à essayer. Quand vous êtes vraiment en plein désastre ou au milieu des épreuves, essayez donc ; c’est difficile à endurer, endurez-le quand même ; lorsque cela vous paraît impossible à faire, ou si on dit que c’est difficile à faire, essayez donc pour voir si c’est vraiment impossible. Si vous pouvez vraiment y arriver, vous découvrirez qu’après avoir passé sous l’ombrage des saules, il y a l’éclat des fleurs et un autre village à l’horizon ! "


Merci Maître. Merci à vous, compagnons de pratique.


(Présenté à la Conférence de Fa de Washington DC 2018)


Version en anglais :
Experiencing Firsthand That Any Interference Is an Illusion

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.