Toujours plus de gens souhaitent connaître les bénéfices du Falun Dafa

Depuis des années, les pratiquants de Falun Dafa du Royaume Uni ont maintenu une présence à Trafalgar Square et St. Martin Place, pour permettre aux gens de connaître les bénéfices du Falun Dafa et le fait qu'il est persécuté en Chine.


"Oui, je vais signer la pétition" disent de nombreux passants, surpris d'apprendre les terribles choses infligées aux pratiquants de Falun Dafa en Chine, et souhaitant aider à mettre un terme à dix-neuf ans de persécution.


Apprendre les faits

 
 
Trafalgar Square le 9 juin 2018

“Mettre en place un stand n'est pas difficile,” a déclaré Patrick un des pratiquants. Devant la table il y avait une bannière aux caractères d'or “Falun Dafa est grand” et derrière un poster expliquant la pétition qui appelle à la fin du prélèvement forcé d'organes sur des pratiquants pour le profit en Chine. Une partie des pratiquants faisaient les exercices, tandis que d'autre distribuaient des dépliants. Toute une série de panneaux offraient une information plus détaillée.


Patrick constate que les gens sont de plus en plus nombreux à vouloir apprendre les faits concernant Falun Dafa et la persécution. "ils sont curieux et heureux de pouvoir faire quelque chose en signant la pétition. Certaines personnes sont bouleversés en prenant connaissance des détails et demandent pourquoi la pratique est persécutée."


Danusia est de Pologne et habit actuellement à Londres. "Je viens de parler avec deux jeunes gens désireux d'en savoir davantage. Je leur ai parlé du Falun Dafa et expliqué pourquoi Jiang Zemin (l'ancien chef du régime communiste) le persécute. Ils ont été très surpris d'apprendre l'existence de prélèvements forcés d'organes sur des pratiquants de leur vivant en Chine et ont trouvé cela "insensé".


Lasitha est originaire d'Indonésie. Il vient là tous les samedi et a récemment observé que beaucoup de gens s'intéressent à la méditation. Il leur parle de son expérience espérant que davantage de gens puissent en bénéficier.


"Pour expliquer pourquoi le parti communiste persécute la paisible discipline, souvent je leur parle de la nature perverse du parti communiste et comment le régime n'a cessé de nuire systématiquement aux gens.


 
 

Je dois aider davantage de gens à savoir cela !"

 
Le 6 juin, Marinana Filive de Hongrie signe une pétition appelant à la fin de la persécution en Chine


Mariana Filive de Hongrie a dit qu'elle était à Londres pour une Maîtrise en marketing. Elle avait déjà entendu parler du Falun Dafa mais c'était la première fois qu'elle discutait avec des pratiquants .


La méditation assise a attiré son attention, puis elle a vu les affiches informant sur le Falun Dafa. "Cela a l'air très paisible et je veux essayer moi-même," a-t-elle dit. “Je croyais que la situation en Chine s'était améliorée, mais ce que j'entends à propos du prélèvement forcé d'organe m'indique le contraire. Je dois suivre cela et aider davantage de gens à en être informés.”


Peter, qui vit plus de 300 km de Londres, a remercié les pratiquant pour lui avoir appris la situation en Chine. “Chacun devrait avoir la liberté de conviction. Je vous soutiens et crois qu'il faut informer davantage de gens de tout cela.” Il a dit que les pratiquant avaient vraiment bien fait et il les a encouragés à continuer.


Impact positif

 


Paul, un ingénieur informaticien de Belgique, était en vacances à Londres. Il s'intéresse à la musique méditative et avait appris l'existence du Falun Dafa en Belgique.


" Il est difficile de croire que cette [persécution du Falun Dafa] continue. Ce qui m'impressionne le plus, c'est l'effort que vous avez consacré à tout ça. Vous influencez les autres avec votre énergie. C'est bien, parce que je crois que même la voix d'une seule personne peut changer ce monde. "


Il a dit : " Il y a beaucoup d'incertitudes dans la vie. Mais vous avez aidé la situation à évoluer dans une direction positive. Votre gentillesse fera de notre monde un monde meilleur. "


Sauvegarder les valeurs traditionnelles


Susan est une enseignante à la retraite et a également travaillé dans une clinique. Ayant pratiqué le Tai Chi auparavant, elle était heureuse de voir des pratiquants à St-Martin Place le 12 juin. Elle pouvait sentir l'énergie paisible et souhaitait apprendre la pratique.

Voyant des pétitions sur la table, Susan en a signé une sans hésitation. Ayant vécu en Chine pendant une courte période dans le passé, elle ne veut pas que le Parti communiste continue à détruire les valeurs traditionnelles.

Elle a dit : " C'était un environnement totalitaire. Les gens semblaient aller bien en surface, mais en réalité, tout le monde est réprimé. C'est effrayant, parce qu'il [le Parti communiste] nous prive de notre liberté.

" Je crois que les valeurs traditionnelles sont ce dont nous avons besoin. Je vous souhaite beaucoup de succès."


Version anglaise : London: More People Want to Know the Benefits of Falun Dafa


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.