Apprendre les faits concernant la persécution en Chine le jour de la Fête de l’éducation et de la culture à Sofia

Le 24 mai en Bulgarie est une fête nationale majeure, dédiée à la culture et à l’éducation et à l’alphabet cyrillique. Les pratiquants de Falun Gong de Sofia, ont saisi cette opportunité pour sensibiliser citoyens et touristes à propos des crimes brutaux et peu connus se produisant actuellement en Chine dans le contexte de la persécution du Falun Gong.


 

 


Un kiosque et des affiches mis en place dans l’artère commerciale la plus fréquentée de Sofia, informaient sur 20 ans d’atrocités perpétrées sous l'autorité du Parti communiste chinois sur les pratiquants de Falun Gong en Chine. Une affiche annonçant les prix des organes pour la transplantation, et une autre représentant une œuvre de l’exposition L’Art de Zhen-Shan-Ren (Authenticité-Bonté-Tolérance) -une fillette en pleurs tenant une urne dans ses mains - ont beaucoup attiré l’attention.


 

 


Parmi ceux venus signer la pétition, des membres du mouvement " Nous écrivons en cyrillique " tenu par l’organisation de jeunesse du Parti socialiste bulgare, succédant à l’ancien parti communiste. En apprenant les faits, ils ont condamné les crimes commis en Chine contre ceux suivant le principe Authenticité-Bonté-Tolérance.


Un écrivain néerlandais venu habiter en Bulgarie pour le bas taux d’imposition du pays a manifesté son intérêt pour les exercices.


Une jeune femme d’une minorité de Rome a pris connaissance avec beaucoup d’attention des faits de la persécution du Falun Gong en Chine et a pris des imprimés pour toute sa famille. Elle a partagé être médiatrice dans un long conflit entre deux familles et a exprimé l’espoir que le principe Authenticité-Bonté-Tolérance puisse l’aider à solutionner les choses dans cette affaire.


La première réaction d’un couple âgé, nostalgique du Communisme, a été que les Bulgares ne devraient pas s’impliquer dans les problèmes d’un pays aussi prospère que la Chine. Toutefois après avoir entendu l’information approfondie sur la persécution, la femme a décidé de signer la pétition, se rappelant son expérience de première main de la cruauté du régime communiste.


 

Un grand nombre de gens ont été scandalisés par l’information, publiée pour la première fois en 2006 dans le rapport “Blood Harvest” par deux experts des droits humains David Kilgour et David Matas. D"après ce rapport, la source des organes pour les 41 500 transplantions effectuées entre les années 2000 et 2005 en Chine sont des prisonniers d’opinion du Falun Gong.


Les données recueillies dans plus d’une dizaine de pays, que les deux activistes des droits ont visité en quête de témoignages de survivants des camps de travail chinois, concernaient des pratiquants de Falun Gong ayant réussi à s’enfuir de Chine.


Documents de référence :

Falun Gong : La pratique

Falun Gong- Enseignements et croyances


Version originale :
В Деня на българската просвета и култура гражданите на София научиха подробности и за културата в Китай

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.