Pratiquer les exercices de Falun Dafa devant un lycée américain après les attentats du 11 septembre

J'ai assisté à un séminaire de conférences vidéo de Falun Dafa de neuf jours en avril 2000. Le premier jour, j'ai senti que c'était une opportunité incomparable et une opportunité unique. J'ai ressenti une excitation subtile pendant ces neuf précieux jours.


Pour contribuer à la célébration de la Journée mondiale du Falun Dafa de cette année, j'aimerais partager une expérience des débuts de ma cultivation qui est encore vivante dans ma mémoire.


À peu près tout le monde aux États-Unis peut se rappeler où ils se trouvaient lors de l'attentat terroriste du 11 septembre 2001. À l'époque, je m’étais jointe à une lycéenne en train de pratiquer les exercices de Falun Dafa devant son école chaque matin, lorsque les élèves entraient dans l’école. Bien que la pratiquante étudiante était majeure et que j'avais déjà obtenu mon diplôme, nous avions l'air très jeunes. Un élève a même demandé si nous étions des élèves de première année au lycée.


Quand nous avons commencé, il y a eu un peu de taquinerie de la part de certains élèves mais pour la plupart, ils étaient respectueux, et certains étaient curieux et prenaient les dépliants que nous avions étalés à côté de nous. Des élèves du journal de l'école sont venus et ont nous interviewées.


Le matin du 11 septembre, après avoir fini nos exercices, la pratiquante m'a dit qu'elle ne pourrait pas faire l'exercice avec moi le lendemain à cause d'un examen, donc c'était à moi de décider si je voulais continuer à faire les exercices seule .Je lui ai dit que je le ferais probablement.


Plus tard ce jour-là au travail, j'ai appris les attaques terroristes. J'ai commencé à m'inquiéter comme quoi ce n'était pas une bonne idée de pratiquer les exercices seule au lycée le lendemain matin. Je craignais que les élèves ne soient sur leurs gardes et qu'ils s'en prennent peut-être à tout ce qu'ils considèreraient comme «étranger».


En même temps, je savais que ces pensées n'étaient pas justes. Je savais que la paix et la compassion de Falun Dafa étaient universelles et qu’elles étaient ce dont les gens dans le monde avaient le plus besoin.Néanmoins, j'ai lutté. J'ai demandé à une autre pratiquante si je devais y aller. Ne comprenant pas mes peurs, elle m'a encouragée à y aller, alors je l'ai fait.


Peut-être était-ce dû à mes propres peurs, mais l'environnement était très tendu ce matin alors que je faisais les exercices devant l'école. À un moment donné, un élève a éteint mon lecteur de musique et, à un autre moment, une petite pierre a été jetée sur mon visage. J'ai ouvert les yeux et jeté un regard triste vers l'agresseur, qui était un garçon costaud qui n'avait pas l'air d'être enclin à aucune forme de violence.


Plus tard est venu un moment qui m'a encouragée et m'a dit que j'avais fait le bon choix. J'ai entendu un peu de chahut, mais ensuite j'ai entendu la voix hardie d'une adolescente, « Arrête ça. Tu ne sais pas à quel point ce qu'elle fait est important! »


Le lendemain, la pratiquante étudiante est revenue et nous avons fait les exercices ensemble. Cette fois, je me sentais exceptionnellement paisible.


Juste au moment où j'ai terminé l'exercice 'Tenir la Roue', j'ai senti une personne devant moi. La personne était un garçon mince qui avait mis une fausse barbe. Quand j'ai ouvert les yeux, il a essayé de me faire peur en faisant un son un peu comique et effrayant et en projetant ses mains vers mon visage. J’ai continué à me sentir parfaitement calme à ce moment-là et n’ai même pas cligné des yeux. Je l'ai seulement regardé dans les yeux avec compassion. Il a semblé vaincu et il est parti.

J'ai entendu un autre garçon s'exclamer : " Avez-vous vu ça?! Elle n'a pas bougé du tout! " Juste à ce moment-là, le garçon qui m'avait jeté le caillou la veille passait. Paraissant sincèrement désolé, il m'a dit: "Je promets que je ne ferai plus jamais ça."

Nous avons continué à faire les exercices jusqu'à ce qu'il fasse froid. Vers la fin de mon temps là-bas, un matin, je n'ai pas vu la pratiquante, alors j'ai marché vers l'entrée. Plusieurs étudiants m'ont souri comme s'ils me connaissaient, et un autre m'a demandé si je cherchais cette pratiquante et m'a dit qu'elle était allée à l'intérieur pour passer un examen.


Je les ai remerciés et j'ai eu le sentiment que l'environnement était devenu positif et brillant.


Version anglaise :
Practicing Falun Dafa Exercises in Front of a U.S. High School After the 9/11 Attacks


Version chinoise :
“911”恐袭之后-在一所美国高中前炼功的故事

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.