Cultiver Falun Dafa est la meilleure chose qui me soit jamais arrivée

Falun Dafa est sans aucun doute la meilleure chose qui me soit jamais arrivée. Je suis constamment submergée de gratitude envers le Maître. Pas un jour ne passe sans que je Le remercie dans mon cœur pour tout ce qu'il a fait pour moi. Il m'a vraiment tiré hors d'un gouffre de misère et de désespoir et m'a montré comment marcher sur le chemin du Ciel.


Juste avant de devenir pratiquante de Falun Dafa au printemps 2006, j'ai fabriqué un " panneau d'affirmation " . J'ai passé beaucoup de temps à découper des images de choses que je voulais et les ai collées sur un tableau dans l'espoir que cela se manifeste dans ma vie. Après avoir terminé, cependant, je l'ai regardé et j'ai eu honte. Rien de tout cela n’avait d’importance - je voulais seulement retourner au paradis, une aspiration que j'avais ressenti toute ma vie. J'ai déchiré le panneau, écrit le mot " EVEIL " sur un morceau de papier et l'ai suspendu dans mon placard.


En lisant le journal local une semaine plus tard, le Falun Gong était mentionné dans un article. J'ai eu l'impression d’être secouée par de l'électricité. J'ai bondi et me suis dirigée vers l'ordinateur - je devais absolument en savoir plus à propos du Falun Gong. J'ai cherché et trouvé qu'il y avait un pratiquant dans une ville voisine et je l'ai appelé aussitôt.


Les pratiques spirituelles ne m'étaient pas étrangères. Malade tout au long de mon enfance, j'étais devenue une personne nerveuse et inquiète qui essayait constamment de rester en forme. J'avais l'impression d'être dans une quête perpétuelle de la santé et de la paix. J'avais essayé de nombreuses pratiques, n’aboutissant à aucun changement durable. Je nourrissais aussi dans mon cœur une aspiration spirituelle que je ne savais pas comment remplir. Mariée et mère d’un jeune garçon, je me sentais prise au piège et aspirais à la liberté de pouvoir me rendre dans différentes retraites spirituelles, pensant pouvoir peut-être y trouver des réponses.


Quelle joie cela a été de découvrir le Falun Dafa. Non seulement j'ai finalement expérimenté, pour la première fois, la véritable santé, mais j'avais trouvé un chemin qui me demandait de cultiver en étant la meilleure possible dans chaque situation de ma vie. C'était tellement libérateur! Je ne ressentais plus d’avoir à quitter ma famille pour trouver le salut; le salut était juste devant moi.


Ma compréhension de Dafa était initialement très superficielle. Je faisais les exercices chaque jour et lisais Zhuan Falun, mais pas plus d'environ 5 pages à la fois. Je pensais que c'était beaucoup. Ce n'est que lorsque ma fille est née en janvier 2009 que j'ai commencé à vraiment lire. Elle était un bébé qui dormait beaucoup, mais ne restait endormie uniquement qu’en étant dans mes bras. Donc, j'étais forcée de m'asseoir avec elle pendant de longues périodes de temps. J'ai commencé à lire le Zhuan Falun pendant des heures en la tenant. Quand je l'ai terminé, je revenais au début et recommençais.


J'étais stupéfaite. Il y avait là tellement plus que je n'avais jamais réalisé. Je dévorais les paroles du Maître et je me sentais m'élever continuellement.


Peu de temps après, j'ai été confrontée à un grand test de xinxing. Mon mari est devenu très en colère contre moi, apparemment sans raisons. Il a dit qu'il voulait partir. J'étais choquée, puis en colère. Je venais d'avoir notre deuxième enfant! Comment pouvait-il être si cruel !? Des pensées comme celles-ci ont inondé mon esprit. Si je n'avais pas tellement lu le Fa, j'aurais probablement écouté ces pensées et notre relation aurait pu prendre fin.


Heureusement, cependant, j'ai été capable de me contenir, de regarder à l'intérieur et de trouver mes propres insuffisances en tant qu'épouse. Quand je l'ai fait, j'ai été remplie d'un amour inconditionnel et profond pour mon mari. J'ai aussi ressenti du remords pour la façon dont je l'avais considéré comme acquis et n'appréciais pas tous les sacrifices qu'il avait faits pour moi et nos enfants. Je suis allé vers lui et me suis sincèrement excusée du fond de mon cœur. Je lui ai dit combien j'étais reconnaissante de l’avoir et combien je l'aimais. Il a été profondément ému et nos problèmes ont été résolus immédiatement.


Quelques années se sont écoulées, et même si je lisais le Fa, faisais les exercices et émettais des pensées droites tous les jours, avec deux jeunes enfants et quelques pratiquants à proximité, je ne savais pas comment clarifier la vérité. J’affichais des dépliants chaque fois que j'allais en ville, mais c'était vraiment tout.


Au fil des ans, j'ai commencé à douter de Dafa. Beaucoup d'interférences se sont manifestées et j'ai commencé à penser à mon éducation chrétienne et beaucoup d'attachements émotionnels ont fait surface. J'ai commencé à vaciller dans ma croyance - devais-je pratiquer Dafa ou le christianisme? C'était une période de sévère torture mentale. Je me sentais perdue et confuse et je ne savais pas quoi faire.


C'était juste comme ce qu’a dit le Maître:

" À une certaine étape, on vous amènera à ne plus savoir ce qui est vrai ou ce qui est faux, on vous fera douter de l’existence du gong, de la possibilité de cultiver, de votre capacité à vous élever par la cultivation et la pratique, de l’existence des bouddhas et de l’authenticité de tout cela. À l’avenir, ce genre de situation pourra se produire, cela créera en vous de fausses impressions qui vous feront douter de l’existence de tout cela, qui vous feront croire que tout est faux, c’est pour voir si vous pouvez tenir bon.."(Zhuan Falun)


Cependant, je ne pouvais pas abandonner Dafa et j’ai réalisé que je devais lâcher mon attachement au christianisme. Peu après, un pratiquant m'a appelée et m'a demandé si je serais prête à aider à faire adopter la résolution 343 de la Chambre. J'étais la seule pratiquante dans le district de mon membre du Congrés et devais le joindre. J'ai accepté volontiers et à travers cela j'ai vraiment pu commencer à clarifier la vérité - j'ai obtenu des signatures, parlé avec le personnel du Congrès, et j'ai demandé à tout le monde si je pouvais appeler leur membre du Congrès au sujet de la résolution. En faisant cela, j'ai fait une grande percée dans la cultivation. Tous les doutes que j'ai jamais eu à propos de Dafa ont disparu. Je sais que c'était parce que je faisais finalement tout ce que le Maître attend de nous.


L'année dernière a apporté quelques sévères tribulations à ma famille élargie. Sans le Maître et le Fa, je me serais écroulée. Grâce à ses enseignements de regarder à l'intérieur pour trouver nos propres insuffisances lors de l’apparition de tribulations, j'ai pu non seulement traverser des moments très difficiles, mais aussi aider les membres de ma famille à les traverser. Le Fa du Maître était particulièrement utile pour transcender les difficultés :

" Tu ne sais pas que souvent l'homme essaie de juger le bon et le mauvais en étant emprisonné dans une situation particulière, mais dans ce cas-là tu es incapable de juger. Pourquoi puis-je voir toute la situation du développement de l'humanité aujourd’hui ? Je peux tout expliquer clairement. C’est parce que je ne suis pas dedans. Quand tu considères un problème, ne le considère pas en restant prisonnier à l’intérieur de lui. Ne considère pas la cause du problème dans les limites de ce problème particulier. Saute en dehors et observe-le attentivement, pour voir si cela se conforme à Zhen Shan Ren. Si un pratiquant qui a bien cultivé et pratiqué ou une divinité ou une bodhisattva faisait cela, comment le ferait-il ? Si tu réfléchis de cette façon, lorsque la pensée droite émerge, immédiatement tu sauras quoi faire. "("Enseignement de la Loi à New York " dans Conférences aux Etats-Unis)


J'ai lu et relu ces mots en plein cœur d'une des difficultés familiales. Ils étaient exactement ce que j'avais besoin d'entendre et s’enfonçaient profondément dans mon cœur. Maintenant, chaque fois que je me trouve dans une situation difficile, je m'arrête et me demande - comment une Divinité gérerait-elle cela? Miraculeusement, la sagesse m'est toujours accordée et tout devient clair.


Mon fils de 15 ans cultive diligemment avec moi depuis plus d'un an maintenant, et récemment, ma fille, ma mère, ma tante, ma sœur, ma nièce et mon neveu ont commencé à cultiver aussi. C'est si merveilleux de voir la beauté de Dafa bénissant toute ma famille.


Bien que je sache que j'ai encore beaucoup d'attachements à enlever, je suis déterminée à cultiver pas à pas jusqu'à l’éveil, en sachant que le Maître me guidera à travers chaque épreuve et tout le long du chemin. Je suis submergée de gratitude et de joie. Merci, Maître, pour tout.


Version anglaise :
Western Practitioner: Cultivating Falun Dafa Is the Best Thing in My Life

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.