Une pétition circulant à Genève et destinée aux Nations Unies appelle à mettre fin à la persécution du Falun Gong en Chine

Des activités ont été organisées le 31 mai dans le centre de Genève pour mobiliser l’opinion sur la persécution en Chine. À travers une campagne de signatures, les pratiquants de Falun Gong appellent les Nations Unies à prendre des mesures pour mettre fin aux crimes de prélèvement d’organes visant essentiellement les pratiquants de Falun Gong en Chine.


 
Campagne de signatures dans le centre de Genève le 31 mai 2018.


Un homme dans ses 80 ans a dit avoir entendu parler du Falun Dafa et que les atrocités, telles que le prélèvement forcé d’organes, ne sont absolument pas acceptables. Il a salué les efforts des pratiquants pour éveiller les consciences. L’homme a signé la pétition et est reparti avec une copie d’un rapport sur le prélèvement forcé d’organes.


Une femme de confession chrétienne a été consternée par les atrocités de prélèvement d’organes. Elle a dit que les humains étant créés par le divin et que le prélèvement d’organes ne saurait être permis. Elle a apprécié les enseignements moraux du Falun Dafa (ou Falun Gong) et s’est prise à souhaiter que davantage de gens aient la foi et des principes.


Un homme venant de Roumanie a déclaré en signant une pétition : " Peu importe que cela arrive aux chinois, aux Roumains, où à n’importe qui d’autre, nous devrions nous unir pour nous opposer aux crimes du Parti communiste."


Version chinoise
瑞士学员在日内瓦商业街传真相(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.