[Celebrer la Journée mondiale du Falun Dafa ] Un accro aux jeux vidéos décroche définitivement

Je suis un nouveau pratiquant de Falun Dafa. La pensée de la " mort " a souvent hanté mon esprit avant que je ne commence à pratiquer. J’étais tourmenté par la maladie, sévèrement accro aux jeux vidéo et plongé dans la recherche de la notoriété, de l’intérêt personnel, et la sentimentalité. Parfois, je montais en haut de l’immeuble où se trouvait notre bureau avec le désir de sauter pour mettre fin à ma vie. J’ai une fois rêvé qu’après la mort, mon esprit continuerait à jouer aux jeux vidéo. La vie semblait sans espoir.


Alors que j’avais atteint les profondeurs du désespoir, Maître Li m’a sauvé de l’enfer en m’aidant à obtenir la Loi (Fa) universelle et à véritablement comprendre la signification de la vie.


C’est Dafa qui m’a totalement changé de quelqu’un qui était extrêmement négatif et allait souvent aux extrêmes, en un pratiquant qui s’en tient au principe d’Authenticité-Bonté-Tolérance.


Ma gratitude pour la grâce salvatrice du Maître ne peut être décrite. À l’occasion du 13 mai, Journée mondiale du Falun Dafa, j’aimerais partager mon histoire afin d’encourager les gens à prendre conscience des nombreux pièges dans la société d’aujourd’hui et à véritablement comprendre combien Falun Dafa est merveilleux !


Accro aux Jeux vidéo, mon sens moral et mon éthique déclinent

Je suis né dans les années 80. Lorsque j’ai commencé à aller à l’école, les films d’animation étaient en plein essor. C’est comme cela que je tuais le temps. Plus tard, j’ai souvent fréquenté les salles de jeux vidéo sans le dire à mes parents. Dans mes premières années de lycée, je suis devenu accro aux jeux d’ordinateurs.


J’habitais loin de l’école, donc je quittais la maison tôt et arrivais en retard en classe chaque jour. J’allais au café Internet ou dans une salle d'arcades sur le chemin. Quand je n’avais pas d’espèces, j’en volais à mes parents. Personne ne savait que j’arrivais en retard en classe parce que j’étais allé à la salle de jeux ; cela n’avait rien à voir avec le fait que j’habitais loin de l’école.


En vivant sur un campus en deuxième cycle de secondaire, j’allais parfois quelque part pour jouer aux jeux électroniques toute la nuit, je ne mettais pas mon cœur à étudier et j’ai finalement échoué aux examens.


Mes parents ont dû faire jouer leurs relations pour corrompre l’école afin que je sois admis dans une université. Il y avait trois cursus parmi lesquelles choisir. Pour que mes parents m’achètent un ordinateur coûteux, j’ai décidé de m’inscrire en science informatique. De jouer en cachette j’ai commencé à jouer ouvertement. Durant mes deux dernières années, je suis à peine allé en cours et j’ai juste passé la plupart de mon temps à jouer à des jeux dans mon dortoir.


Après avoir commencé à travailler, j’avais un revenu et décidais de mon temps libre. Je suis tombé encore plus profondément dans mon addiction. J’allais souvent au magasin de jeux pour jouer. Durant les trois ans avant que je ne commence à pratiquer Dafa, j’ai investi à peu près 40 000 yuans dans un jeu vidéo.


J’utilisais mon salaire pour m’adonner aux jeux sans que ma femme en soit au courant. Lorsque tout mon salaire y était passé, j’ai commencé à utiliser des cartes de crédit. J’ai eu recours à toutes sortes de moyens pour couvrir le coût des jeux. Finalement, après avoir travaillé huit ans, je n’avais pas économisé grand-chose.


Je passais mon temps à jouer absolument chaque jour, au travail et à la maison. Les week-ends ou les jours de congés, j’allais avec des amis au café Internet pour jouer. J’y passais la journée entière sans m’occuper de ma famille. Lorsqu’ils me demandaient de rentrer à la maison, d’éteindre l’ordinateur, ou de venir dîner je leur disais souvent que je serais là bientôt. Puis je les oubliais tout simplement. Je ne m’arrêtais que lorsque j’étais complètement épuisé. J’appelais sans cesse mes amis du centre de jeux pour discuter de jeux. Les jeux sont devenus mon seul monde. Il ne me restait que très peu de temps pour quoique ce soit d’autre.


Mon épouse et mon père étaient très en colère contre moi. Je m’étais totalement perdu. Malgré tous les efforts de ma famille pour me persuader, rien ne pouvait me faire changer.


Ma conscience de ce qui était bien ou mal s’était envolée, et ma santé se détériorait. En y repensant à présent, je vois que mon comportement était bien en dessous de celui d’un individu ordinaire.


De quelqu’un qui était en forme j’ai fini par être confronté à des symptômes de maladie. Je perdais mes cheveux et suis devenu myope. Je n’allais souvent pas uriner pendant longtemps, ce qui avait pour conséquence une vessie pleine, des douleurs de prostate, et de l’acné. Mes lombaires, mon cou et ma tête me faisaient mal, et une protubérance s’est développée entre ma troisième et quatrième cervicale. Suite à quoi, je ne pouvais plus m’asseoir ni me tenir debout droit. Je paraissais plus vieux que mon âge !


Persuadé par ma mère, j’ai commencé à lire les livres du Falun Dafa.


Je devais passer un ECG en vue d’une opération pour mes hémorroïdes. Mon pouls était irrégulier, mais j’ai ignoré le résultat et me suis fait opérer. C'était censé être une opération mineure, mais par la suite j’ai perdu la force dans mes deux jambes, et les muscles dans mes jambes sont devenus de gros renflements.


Entrer dans une terre pure et une nouvelle vie

Je récupérais sur le divan lorsqu’une compagne de pratique est venu rendre visite à ma mère. Elle a invité ma mère et ma sœur à assister à une conférence de partage d’expériences locale pour les jeunes pratiquants. La place était réservée pour ma sœur cadette mais elle ne voulait pas y aller.


En voyant mon état, la pratiquante a suggéré que ma mère m’emmène à la place. Initialement, je ne voulais pas y aller, mais elles ont insisté, et à la fin je m’y suis senti obligé.


En montant les escaliers jusqu’à la salle de réunion, je devais reprendre mon souffle à chaque pas, même soutenu par quelqu’un.


J’ai vu de nombreux jeunes pratiquants que je ne connaissais pas et me suis assis dans un coin pour regarder les conférences de Maître Li à Guangzhou. Je m’en rappelle très clairement encore aujourd’hui !


Je savais déjà que Dafa est grand, ma mère en avait immensément bénéficié lorsque toutes ses maladies avaient été guéries. Notre famille vivait alors en harmonie, et elle espérait que j’obtiendrais aussi le Fa.


Cependant, j’avais été éduqué dans l’athéisme et j’étais interféré par ma dépendance aux jeux informatiques, aussi ne pouvais-je pas comprendre les principes de Fa du Maître. Je ne saisissais pas la signification de cultiver et d’élever son xinxing . J’étais soupçonneux envers Dafa et ne croyais pas pleinement dans le Maître.


Mais alors que je regardais la neuvième conférence de la série à Guangzhou, tout le champ d’énergie était très compatissant et paisible. J’ai peu à peu commencé à comprendre des enseignements tels que " Zhen-Shan-Ren est le seul critère pour juger si quelqu’un est bon ou mauvais." (Première conférence, Zhuan Falun)


J’ai appris comment éliminer les attachements et regarder à l’intérieur. J’en suis venu à comprendre que c’était le Fa de Bouddha censé offrir le salut à tout le monde. Mon point de vue sur le monde a changé radicalement. Mes anciennes conceptions erronées se sont désagrégées et ont été remplacées par un point de vue sain sur le monde.


Chaque jour, après que nous finissions de regarder la conférence du Maître, nous faisions tous ensemble les cinq exercices. Je ne pouvais pas m’asseoir dans la position du lotus complet au début, donc je m’asseyais en demi-lotus. Plus tard, lorsque j’ai essayé de décroiser ma jambe, un autre pratiquant m’a fermement encouragé à tenir la position. Nous étudions tous le Fa, faisions les exercices, et partagions entre nous.


Après quelques jours, j’ai complètement changé. Au début j’avais besoin d’aide pour marcher mais j’ai ensuite été capable de marcher seul. Lorsque je grimpai les escaliers ma mère n’arrivait pas à me rattraper. Le huitième jour comme la conférence prenait fin, les renflements de mes muscles ont disparu.


Le Maître a dit :

C’est le seul morceau de terre pure qu’il reste dans le monde humain. Ce genre d’environnement peut vraiment élever la moralité des êtres humains et la rendre noble, il peut les changer en de bonnes personnes, il peut aussi faire que quelqu'un qui est déjà très mauvais puisse retourner dans un état qui soit le meilleur.” (Enseignement du Fa à la conférence de Fa au Canada, 1999)


Les enseignements ont fait sur moi une profonde impression. Il n’y a en réalité pas de terre pure dans notre société actuelle. Le seul endroit qu’on puisse trouver est dans Dafa. À notre groupe d’étude du Fa, il n’y avait ni conflits ni disputes pour les intérêts personnels, juste la paix et la sérénité.


De si nombreux pratiquants que je n’avais jamais rencontrés auparavant m’ont offert beaucoup d’aide. Je pouvais partager avec eux ma confusion et les ennuis dans ma vie quotidienne, y compris au travail. Chacun d’entre eux m’offrait sincèrement son aide et essayait de réfléchir de mon point de vue. C’était comme s’ils m’aidaient à desserrer les cordes qui me liaient à mes attachements !


Ne pas blesser les autres pour mes propres intérêts

Le Maître a dit dans Zhuan Falun :

Pourtant, dès qu’ils veulent cultiver et pratiquer, simplement avec une telle pensée dans leur esprit, cela brille comme de l’or et bouleverse le Monde des Dix Directions. Souvent les gens parlent de la nature de bouddha, c’est précisément cette nature de bouddha qui apparaît.’”


Avec la protection bienveillante du Maître, j’ai abandonné mon ego et obtenu une nouvelle vie. J’ai complètement éliminé mon mauvais comportement, en particulier la dépendance aux jeux vidéo auxquels j’avais joué pendant presque 20 ans.


J’ai remarqué que mes mains s’engourdissaient dès que je commençais à jouer. Je comprenais alors aussitôt que je ne devais pas y jouer.


Puis j’ai pensé à vendre mon compte de jeux, mais de nombreux pratiquants m’en ont dissuadé. Un oncle m’a dit ; " laisses-moi te donner une analogie. Si tu étais dépendant aux drogues et décidais d’arrêter, les vendrais-tu ? Cela ne nuirait-il pas à ceux qui les achèteraient. "


J’étais stupéfait. Il avait absolument raison. Je cultive Authenticité-Compassion-Tolérance et ne devrait pas faire de mal aux autres. Mais j’ai eu bien du mal à effacer mon compte. Chaque fois que j’allais sur le site de jeu pour l’effacer, mon désir de jouer relevait la tête. Mais j’ai persisté, et avec l’aide de plusieurs autres jeunes pratiquants, j’ai réussi.


Les jeux informatiques qui m’avaient si longtemps occupé l’esprit ne venaient plus me tourmenter. Mon esprit est devenu clair : l’habitude d’y jouer a été complètement éliminée. Un ami m’a dit un jour en plaisantant " Si tu abandonnes les jeux, alors je cesserais de manger ! " C’est vraiment difficile à croire, mais, par la vertu de cultiver Dafa, je l’ai fait !


J’ai pris conscience qu’il y avait de nombreuses choses dont je devais prendre soin dans ma vie de tous les jours. J’ai aussi réalisé à quel point j’avais été égoïste. À présent je m’en tiens à Authenticité-Bonté-Patience et je passe davantage de temps avec ma famille. En voyant à quel point j’avais changé ils ont été très heureux.


Les principes de Dafa m’ont permis d’agir de manière plus droite. J’ai aujourd’hui un bon contrôle sur mon futur et je sais comment éduquer mon enfant.


J’ai cessé de me battre pour la notoriété et l’intérêt personnel et me suis totalement dévoué pour être un bon employé. J’aide aussi les autres et je suis tolérant lorsque je suis impliqué dans des conflits. Pendant mon temps libre, je répare même l’équipement de mon entreprise, ce qui fait économiser beaucoup d’argent à mon employeur.


Après avoir appris Dafa, j’ai aussi ramené les choses que j’avais prise de ma société. Tous ont été témoins de mes changements positifs.


Le Maître a dit :

Un de nos élèves travaillait dans une usine de bonneterie dans une ville du Shandong; après avoir appris le Falun Dafa, il l’a enseigné à d’autres ouvriers et la moralité s’est améliorée dans toute l’usine. Auparavant, il emportait chez lui des coupons de tissu, tout le monde le faisait. Dès qu’il a appris notre méthode, non seulement il a cessé d’en prendre, mais en plus il a rapporté à l’usine tout ce qu’il avait emporté chez lui. En le voyant agir ainsi, les autres ont tous cessé de prendre des choses chez eux et certains ont même rapporté à la fabrique tout ce qu’ils avaient pris auparavant, ça s’est passé ainsi dans toute l’usine.” (Leçon quatre, Zhuan Falun)


J’avais pris l’habitude d’ajouter une petite marge de profit lorsque mes proches et mes amis me demandaient d’acheter de l' équipement électronique. Après avoir entrepris la pratique, j’ai pris conscience que je ne devais plus me comporter de la même façon qu’avant et je prenais juste le montant que j’avais payé. Lorsque un collègue a essayé de me payer pour montrer son appréciation, j’ai refusé. Il a pu sentir mon intégrité et ma bonté , ce qui a créée une opportunité pour moi de lui clarifier les faits afin qu’il soit sauvé.


En écrivant cet article, j’ai réalisé qu’il y a encore de nombreux aspects où j’ai des insuffisances et de nombreux attachements qui n’ont pas été éliminés. Je sais que je n’atteins pas encore les critères du Maître. Cependant, avec Dafa ancré dans mon cœur, je vais continuer à m’efforcer d’avancer diligemment !


Dans la société d’aujourd’hui, où la moralité décline constamment et pleine de la culture du Parti, de nombreuses jeunes personnes nées dans les années 80 et 90 se sont perdues dans la recherche des satisfactions quotidiennes.


Ils ne sont pas non plus au courant de la persécution qui sévit en Chine aujourd’hui. C’est tragique. Les pratiquants devraient saisir le temps dans cette dernière phase de la rectification de Fa pour les aider à comprendre la vérité.


(Soumission pour “Célébrer la Journée mondiale du Falun Dafa” 2018 sur le site Internet Minghui)


Traduit de l’anglais de :
Celebrating World Falun Dafa Day] A Video Game Addict Breaks Free

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.