[Journée mondiale du Falun Dafa] Le Falun Dafa du point de vue d’une Occidentale

Je suis une pratiquante dans la trentaine. Je suis de type Caucasien, et vis actuellement dans un pays occidental, mais je suis née en Europe dans une ancienne république socialiste. Mon désir d’obtenir un haut niveau d’éducation, un bon travail et des voyages m’ont emmenée dans de nombreux endroits à travers le monde, et j’aime à me considérer comme une citoyenne du monde.


Le Falun Dafa m’a été présenté il y a 11 ans de cela, également par une occidentale. Tous les principes de base du Falun Dafa ont fait écho en moi quand elle m’a parlé de la pratique. Tout d’abord, j’ai souhaité apprendre les exercices et tandis que je les faisais, j’ai senti une forte rotation dans mes bras et différentes sensations à propos desquelles j'ai plus tard lu dans le livre. Quelle expérience ! Je n’avais aucune connaissance antérieure à propos des choses que les pratiquants peuvent expérimenter au cours de la pratique, et quand j’ai retrouvé ces choses mentionnées dans le livre, il était clair pour moi que je ne pouvais pas les avoir imaginées, en particulier aussi précisément !


Cette expérience a été mon premier encouragement à poursuivre la lecture de Zhuan Falun—c’était une petite poussée en avant.


Pour être vraiment honnête, au début j’ai trouvé beaucoup des choses mentionnées dans le livre difficiles à comprendre à un niveau superficiel, mais mon instinct me disait de continuer à lire et de ne pas trop analyser ou juger avant d’avoir fini. Je me suis juste sentie si paisible en lisant le livre et en regardant la photo de l’auteur, M. Li Hongzhi, j’ai ressenti un profond respect. Mon sentiment instinctif général était : " C’est quelque chose de vraiment bien ! "


J’avais souffert de migraines pendant de nombreuses années, mais après avoir pratiqué le Falun Dafa pendant quelques mois, mon ami m’a demandé pourquoi je ne me plaignais plus à propos de mes migraines. C’est seulement alors que j’ai réalisé que je ne les avais plus. Comme il est facile pour nous les êtres humains de prendre les choses pour acquises quand tout marche sans problème ! J’étais très reconnaissante.


J’ai naturellement perdu le désir de boire de l’alcool, et au début mes amis et collègues ont trouvé cela bizarre lors des soirées en société. En réalité, je n’avais vraiment plus besoin d’aucune substance pour me sentir bien. Être une pratiquante m’apportait un tel sentiment salutaire de bienveillance que je ne voulais l’obscurcir par aucune substance. Quand les autres ont vu que je n’étais pas tiraillée ni ne feignais ce sentiment, ils ont tout naturellement arrêté d’essayer de m’influencer.


Beaucoup de mes anciens problèmes, qui incluaient la dépression, ont été énormément atténués par la pratique. La pratique est un processus de vous examiner vous-mêmes, vous apprenant à vous-mêmes comment faire le bien tout en se conformant à des principes qui sont bons pour l’âme, l’esprit et les gens autour de vous. J’avais auparavant pratiqué et lu à propos de plusieurs chemins spirituels différents, mais Zhuan Falun était pour moi indéniablement le livre le plus clair et direct. Il a été tellement naturel de devenir une pratiquante. C’était quelque chose qui appartenait au monde entier, et en aucun cas je n’ai senti que c’était quelque chose juste pour les Chinois.


Mon travail et mes voyages m’ont amenée à être en contact avec beaucoup de Chinois au cours de ces quelques dernières années. J’ai été très surprise de voir que beaucoup d’entre eux avaient une telle attitude négative vis-à-vis de quelque chose que je trouvais être la philosophie de vie la plus avancée et qui me donnait une telle sagesse et la paix de l’esprit.


J’ai remarqué que de nombreux Chinois avec lesquels j’ai parlé étaient surpris que je sois instruite, ai un bon travail, et que je voyage de par le monde—et de me voir heureuse d’être en société et de communiquer ouvertement. Ils avaient cette vision des pratiquants du Falun Dafa comme étant "pas bien dans leur tête", pauvres, et "ne vivant pas avec leur temps".


En fait, plus je cultivais mon caractère, plus j’étais productive au travail, et même ma situation financière s’est considérablement améliorée. Je me suis demandée en moi-même : " Pourquoi sont-ils si déterminés à voir les pratiquants du Falun Dafa sous un mauvais jour, quand la réalité est juste à l’opposé ? "


J’enseigne à des étudiants de troisième cycle universitaire comment penser de façon critique et à faire des recherches approfondies, j’ai donc fait mes propres recherches approfondies sur le Parti communiste chinois (PCC) et sur sa politique de persécution contre le Falun Gong. Quand il y a des points de vue diamétralement opposés sur une question aussi importante qui concerne des millions de personnes, faire une recherche exhaustive semble aller de soi.


Après avoir fait mes recherches et forgé mes propres opinions, j’ai demandé aux Chinois que je rencontrais de me clarifier exactement pourquoi ils avaient une attitude négative vis-à-vis de Dafa. Aucun d’entre eux n’a jamais pu me donner une réponse concise étayée par leurs propres idées. Aucun.


Tout ce que j’ai entendu c’étaient des répétitions d’informations dont je savais qu’elles leur avaient été présentées par les média du PCC ou par des choses colorées par l’idéologie Marxiste. Mais cette idéologie n’est qu’une parmi les nombreuses qu’il y a eu dans l’histoire humaine. Pourquoi y a-t-il cette peur de faire de plus amples recherches ? Est-ce vraiment cela être bien informé ?


Beaucoup des Chinois à qui j’ai parlé sont surpris quand je leur dis qu’il y a beaucoup d’’entre nous Occidentaux qui sommes si impressionnés par le Falun Dafa, que c’est précisément à cause du Falun Dafa que nous nous intéressons à la Chine, et que beaucoup d’entre nous étudient même le chinois. Là encore, parfois ils ne me croient pas. Je me demande qu’est-ce qui les en empêche ?


Bien sûr, beaucoup d’entre eux sont intrigués par nos conversations et continuent de faire leurs propres investigations. Quelle grand chose ! Étant une Occidentale, une personne très instruite et qui croit personnellement que l’éducation est de la plus haute importance, j’aimerais encourager les gens en Chine et dans le monde à s’informer eux-mêmes à propos du Falun Dafa.


Ne prenez pas ce que je dis ou les paroles de n’importe qui d’autre pour argent comptant. Personne ne peut forcer personne de toute façon à croire en quoi que ce soit. Donnez-vous réellement le temps de lire, n’essayez pas de contester ce que vous lisez alors que vous êtes en train de le lire. Prenez le temps de finir le livre, informez-vous par vous-même sur les événements passés sous plusieurs points de vue, recherchez les preuves disponibles, trouvez un pratiquant pour avoir une conversation ouverte, et instruisez-vous vous-même.


J’ai le sentiment que beaucoup de gens craignent qu'en sondant en profondeur le sujet, ils " devront devenir" un pratiquant. Il n’y a pas d’adhésion, ni de frais à payer, ou de liste de noms dans le Falun Dafa. Informez-vous sur ce qui est considéré par beaucoup comme étant le plus grand mouvement spirituel de notre époque, informez-vous sur la persécution en Chine, recherchez les documentaires filmés sur le sujet, et voyez où vous mèneront vos recherches.


Mes expériences de ces 11 dernières années à cultiver Falun Dafa m’ont donné à réfléchir, ont forgé mon caractère et ont été hautement bénéfiques sur mon chemin en devenant responsable, productive, un membre de la société et, naturellement de ma famille.


Ce monde a besoin de Vérité, de Bonté et de Patience. Je suis sûre que tout le monde peut convenir de cela. Peut-être que la Journée Mondiale du Falun Dafa 2018 est un bon point de départ pour une recherche avec un esprit ouvert—pour chacun d’entre nous.


Laissons cette conversation se poursuivre.


Bonne Journée mondiale du Falun Dafa à tous !


Traduit de l'anglais :
[Celebrating World Falun Dafa Day] Falun Dafa from the Perspective of a Westerner

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.