Un défilé et un rassemblement à Taipei, Taiwan, commémorent l'appel pacifique de 1999

Environ 5000 pratiquants de Falun Gong de Taïwan ont participé à un défilé et à un rassemblement à Taipei dans l'après-midi du 22 avril 2018 pour commémorer l'appel pacifique à Pékin il y a près de vingt ans.

Sept ans après la présentation du Falun Gong au public en 1992, le nombre de pratiquants avait atteint environ 100 millions en 1999. Suite à l'arrestation illégale de pratiquants à Tianjin, environ 10 000 pratiquants se sont rendus au Bureau des appels de Pékin pour expliquer aux fonctionnaires ce qu'est le Falun Gong et son principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Elle est qualifiée de manifestation la plus pacifique et la plus ordonnée de l'histoire de la Chine.


Grand défilé

Environ 5000 pratiquants de Falun Gong de Taïwan ont participé à un défilé et à un rassemblement à Taipei dans l'après-midi du 22 avril 2018 pour commémorer l'appel pacifique à Pékin il y a près de vingt ans.


 
 
 
Défilé des pratiquants de Falun Gong à Taipei le 22 avril 2018
 
 
 
Les bannières appellent à renoncer aux organisations communistes.


Des milliers de pratiquants se sont joints aux exercices en groupe après le déjeuner et le défilé a commencé à 13 h 30. En passant par Taipei 101 (Centre financier international de Taipei), le quartier des affaires de Xinyi et les universités, ce défilé de 6,5 kilomètres s'est terminé au Palais présidentiel.


De nombreux passants, y compris des touristes de Chine continentale, ont été impressionnés par la scène. M. Fang, un résident local de Taipei, a dit savoir que le Falun Gong est pleinement accepté dans plus de 100 pays, tout en étant brutalement persécuté en Chine. « D'après les pratiquants que je connais, je pense que le Falun Gong est bon pour les pratiquants et bénéfique pour la société. Nous devrions promouvoir de telles pratiques au lieu de les supprimer », a-t-il fait remarquer. Il a déclaré que la liberté de croyance devrait être protégée et qu'il espère que les Chinois pourront bientôt pratiquer librement leur croyance.


Bob, un homme d'affaires, a dit qu'il a des affaires à Taiwan et a levé les pouces en voyant le défilé. Ayant pratiqué le tai-chi auparavant, il sait que le Falun Gong aide à élever l'esprit et le corps. « J'admire particulièrement les pratiquants de Falun Gong pour leur courage, parce que peu de gens dans ce monde ont le courage de dire la vérité », a-t-il expliqué.


M. Lin, un touriste de Chine continentale, a dit qu'il était difficile d'imaginer que des pratiquants puissent participer à un défilé d'une telle envergure à Taïwan tout en étant brutalement réprimés en Chine. Il a assisté au défilé et a accepté de démissionner des organisations du Parti communiste chinois (PCC). « J'ai lu les Neuf commentaires sur le Parti communiste et je ne veux pas être associé à un régime aussi tristement célèbre », a-t-il dit.

 
Simulation de prélèvement forcé d'organes par des pratiquants en Chine
 
Exposition contre la torture
 
Au moins 4200 pratiquants ont perdu la vie sous la torture alors qu'ils étaient en garde à vue.

Rassemblement sur le Boulevard Ketagalan

 
 
Exercices en groupe par les pratiquants de Falun Gong pendant le rassemblement


Chang Chin-hwa, présidente de l'Association du Falun Dafa de Taïwan, a expliqué : « Très peu de gens à Taïwan avaient entendu parler du Falun Gong en 1999. C'est le reportage sur l'appel pacifique du 25 avril qui nous a permis d'apprendre ce qu'est le Falun Gong et a attiré un grand nombre de Taïwanais à pratiquer ce système de raffinement de soi. »


Elle a dit que même si le régime communiste chinois a supprimé cette pratique au cours des dix-neuf dernières années, de plus en plus de gens en sont venus à connaître la véritable histoire du Falun Gong. « À l'heure actuelle, environ 100 000 Chinois renoncent chaque jour aux organisations du Parti et plus de 300 millions l'avaient fait en date de mars de cette année », a-t-elle ajouté.


Kao Wei-Pang, fondateur de la Taiwanese Victims of Investment in China Association (VICA), a déclaré qu'il était à Pékin en 1999. « J'ai vu comment le Parti communiste a fabriqué des nouvelles pour diffamer le Falun Gong et a ensuite envoyé des pratiquants dans des camps de travail et des prisons, où ils ont été soumis à la torture et pouvaient même devenir des victimes des prélèvements d'organes », a-t-il dit.


Il s'est dit heureux de constater que dix-neuf ans de répression n'ont pas vaincu les pratiquants. Il a dit : « Au contraire, leur persévérance et leurs efforts constants ont aidé les gens à voir à travers la nature communiste et à se séparer du régime. » Il a dit que cela aide non seulement les pratiquants en Chine, mais aussi d'autres qui ont souffert du régime communiste totalitaire comme lui. De nombreux hommes d'affaires taïwanais, dont lui, ont subi des pertes à cause du Parti communiste sans loi. Il a dit : « Ce sont les pratiquants qui nous aident à voir l'espoir pour l'avenir. »


Tseng Tzu-cheng, un conseiller municipal de Hsinchu, a dit qu'il avait un sentiment sérieux et solennel en pensant à ce qui est arrivé aux pratiquants au cours des dix-neuf dernières années. Il a dit : « J'espère que nous pourrons nous unir pour que la liberté de croyance devienne une réalité en Chine et que les droits de l'homme soient réellement protégés. »


Le conseiller municipal de Taipei, Chang Mao-nan, a acquiescé. Il a dit que les pratiquants chérissent les valeurs traditionnelles et sont l'épine dorsale de la société. Il espère aussi qu'un plus grand nombre de personnes aideront à défendre le bien commun dans la société.


William Hsu, conseiller municipal de Taipei, a déclaré : « Je pense que la chose la plus importante est que les pratiquants de Falun Gong n'ont pas cédé et ils se sont levés pour sauvegarder leur juste croyance — c'est ce qui s'est passé le 25 avril 1999. »


M. Zhou est venu sur le site pour soutenir les pratiquants. Il a dit : « Le Parti communiste n'a jamais changé sa nature vicieuse. Il nuit non seulement aux citoyens locaux, mais aussi à ceux qui viennent de l'étranger. C'est pourquoi les pratiquants sont exceptionnels en disant la vérité — parce que c'est ce dont notre société a besoin. »


Le Taipei Times, le seul quotidien imprimé en langue anglaise à Taïwan, a rapporté l'événement le 23 avril. Citant un discours de Tseng, l'article se lisait ainsi : "Espérons qu'un jour, les pratiquants de Falun Gong pourront étudier librement leur philosophie d'Authenticité-Bienveillance-Tolérance sans avoir à craindre la persécution."

Voir également en chinois :

http://www.minghui.org/mh/articles/2018/4/23/台北五千人纪念四·二五和平上访十九周年(图)-364459.html

http://www.minghui.org/mh/articles/2018/4/23/台北举办声援三亿人退党集会(图)-364467.html


Version en anglais :
Taiwan: March and Rally in Taipei Commemorates 1999 Peaceful Appeal

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.