Les habitants de l’ancienne ville d’Antioche condamnent la répression en chine et signent des pétitions de soutien

La ville d'Antakya, anciennement Antioche, se situe à 33 kilomètres de la frontière avec la Syrie, dans la région montagneuse de la province d’Hatay, autrefois saluée pour son multiculturalisme et sa tolérance.


Le 10 mars les pratiquants de Falun Dafa de Turquie ont présenté le Falun Dafa dans le centre ville et dénoncé la persécution de la paisible discipline Corps/Esprit par le Parti communiste chinois. Ils ont suscité une prise de conscience et recueilli des signatures condamnant les atrocités de prélèvement forcé d’organes sur les innocents pratiquants en Chine.


 
Certains pratiquants font la démonstration des exercices tandis que d’autres recueillent des signatures condamnant les atrocités de prélèvement forcé d’organes


Les habitants d'Antakya ont montré un grand intérêt en apprenant la persécution sévissant en Chine, ils ont exprimé leur tristesse de différentes façons et signé sans hésitation les pétitions condamnant la persécution. Certains ont appris les exercices sur le champ dont plusieurs enfants.


 
Des enfants se joignent à la pratique et apprennent les exercices

 
Arzu Açık, a beaucoup aimé le Falun Dafa et a immédiatement appris les exercices des pratiquants.


 
Nejla Arslan est venue à l'activité pour obtenir plus d'informations sur le Falun Dafa


 
Un homme en fauteuil roulant est venu se renseigner à propos du Falun Dafa


Le lendemain de la projection du film Free China, organisée le 9 Mars à la Faculté de médecine de l’Université Mustapha Kemal, Nejla Arslan est venue à l'activité pour obtenir plus d'informations sur le Falun Dafa. "Je ne savais pas qu’il y avait en Chine une telle répression exercée contre la population, mais en l’apprenant, j’ai appris qu’il y a aussi un tyran " a-t-elle dit .


Arzu Açık, qui travaille comme agent de sécurité dans une entreprise privée, a beaucoup aimé le Falun Dafa et a immédiatement appris les exercices des pratiquants. Elle était extrêmement désolée en entendant parler de la torture en Chine, et a aussitôt signé la pétition.


Civan Kaplan, Une infirmière, s'est arrêtée en voyant pratiquer les exercices, et s’est renseignée davantage. Après lui avoir présenté le Falun Dafa, un pratiquant l’a informée du prélèvement forcé d’organes sur des prisonniers d’opinion du Falun Dafa . Civan a été bouleversée et a déclaré: "Les gens sont absolument libres d’avoir leurs propres pensées, et le commerce d'organes en Chine est une atrocité condamnable." Elle a signé la pétition pour matérialiser son soutien.


Un homme en fauteuil roulant est venu se renseigner à propos du Falun Dafa. En apprenant les atrocités commises contre les pratiquants il a signé la pétition sans la moindre hésitation.


 
Un grand nombre de gens ont signé la pétition DAFOH à l’intention des Nations Unies, condamnant la torture en Chine et appelant à la fin de la persécution.


Près de 150 signatures ont été recueillies au cours de cette journée.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.