Mencius: On prospère dans les calamités et dépérit dans le confort

Traverser une rivière avec une bicyclette en utilisant une corde.

Le philosophe Mencius a dit aux gens en 300 avant J-C qu’une personne prospère durant les calamités et les épreuves et dépérit en vivant dans l’aisance et le confort. Cependant, dans les temps modernes, les gens ont tendance à être menés par l’inertie et la paresse. Les gens essayent de rechercher les plaisirs et d’échapper à la souffrance, et ainsi ils vivent une vie en pure perte.


Mencius a dit que quand le Ciel est sur le point de confier de grandes responsabilités à un homme, cet individu doit apprendre par la souffrance et les épreuves physiques, être exposé à la faim et à la pauvreté, et expérimenter le désordre dans sa vie. Toutes ces méthodes stimulent l’esprit, affermissent sa nature, et développent ses grands potentiels.


Mencius croyait que les humains font des erreurs mais peuvent se corriger eux-mêmes en se basant sur leurs expériences passées. Quand ils sont dans le désarroi et dans la perplexité, ils s’élèveront et accompliront de grandes réalisations.


Quand les hommes ont vu, entendu parler et expérimenté des épreuves, ils peuvent comprendre et s’élever à de nouvelles hauteurs. Les épreuves et les calamités peuvent aider une personne à développer de grandes compétences et capacités, tandis que l’aisance et le confort ont l’effet opposé.


Dans la Chine moderne, du fait de l’amélioration des bénéfices matériels, beaucoup de gens n’ont pas fait l’expérience d’épreuves, spécialement ceux qui sont nés sous la politique de l’enfant unique. Ces enfants ont progressivement développé de l’égoïsme et un tempérament dominateur.


Dans l’esprit de beaucoup de gens, rechercher le plaisir et le bonheur est l’objectif premier de la vie humaine. Ils veulent récolter sans avoir semé et recherchent le succès en une nuit et le luxe extrême. De nombreux jeunes gens ne sont pas disposés à travailler dur et se plaignent beaucoup de leur sort dans la vie. Ils ont du ressentiment à chaque fois qu’ils rencontrent une petite difficulté, refusent d’exceller au travail et sentent qu’ils se font avoir par les autres.


Les tribulations ne sont pas une mauvaise chose, puisque on peut développer une volonté forte, et elles peuvent renforcer l’esprit et aider une personne à réussir. En fait, les choses qui sont bonnes pour les gens sont les moins confortables. Par exemple, les exercices matinaux et autres sports sont fatigants, mais ils sont bons pour la santé.


Des responsables stricts peuvent ne pas être plaisants mais ils peuvent aider leurs subordonnés à développer leur efficacité. Les bons médicaments ont un goût amer parce qu’ils finissent par guérir, et des conseils désagréables aident les gens à voir leurs erreurs et à mieux faire les choses.


Les gens ont du karma, ce qui conduit aux tribulations. Endurer les tribulations peut éliminer le karma. Si une personne n’a jamais enduré d’épreuves mais apprécie seulement le bonheur, l’issue sera probablement à l’inverse.

" Éliminer au plus tôt la calamité, guérir au plus tôt la maladie et endurer au plus tôt la tribulation " est une bonne chose.


D’anciens fonctionnaires gouvernementaux chinois d’humbles origines

Selon Mencius, dans le chapitre de Gaozi II, Mencius parle de l’Empereur Shun, un des Cinq anciens Empereurs. Il avait été découvert alors qu’il travaillait dans une ferme.

Fu Yue a été promu en passant de travailleur spécialisé dans la construction de murs défensifs au poste de ministre du gouvernement dans la Dynastie Shang.


Jiao Ge était un poissonnier et vendeur de sel avant de devenir un Grand Conseiller au cours de la Dynastie Shang sous le Roi Zhou.


Guan Yiwu, également appelé Guan Zhong, est devenu un célèbre premier ministre sous le Duc Huan des Qi. Il est devenu premier ministre après avoir été libéré de prison. Il était connu pour ses réformes et son habile diplomatie.


Dans la Période Printemps-Automne, Sunshu Ao est devenu le célèbre premier ministre de l’Hégémonie des Chu. Il a été ermite avant d’être sélectionné pour servir son pays.


Baili Xi était un esclave qui est plus tard devenu un ministre très important sous le Duc Mu des Qin.

Version anglaise

Mencius: One Prospers in Calamities and Perishes in Comfort

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.